Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Photos du jour : Lamborghini Miura (Concours d'Elegance de Chantilly)

Dans Voitures d'exception / Exotiques

,

La Miura est l'une des premières autos de série de l'histoire à disposer d'un moteur central arrière. Le coupé italien affole à chaque fois les ventes aux enchères, et ce n'est pas sans raison. Le design n'a pas vieilli, et les performances non plus.

Photos du jour : Lamborghini Miura (Concours d'Elegance de Chantilly)

Lamborghini crée la sensation en 1966 lors de la présentation de la Miura, l'une des premières autos de l'histoire à moteur central arrière. La Miura, dessinée par Marcello Gandini, est alors une vraie prouesse d'aérodynamique pour l'époque, et si elle peut paraître ridicule en comparaison des oeuvres d'art actuelles en la matière (LaFerrari, Porsche 918 Spyder...), elle garde toutefois un pouvoir d'attraction énorme auprès des fans de supercars classiques.

 

A l'arrière, nous retrouvons le V12 de la maison Lamborghini avec une puissance de 350 ch sur la version de base, cavalerie qui sera portée à 385 ch sur la très exclusive Miura SV, une auto qui sera bientôt une des stars de la vente Artcurial à Rétromobile.

 

A l'époque, les lignes particulières de la Miura et son aérodynamique lui permettaient de dépasser les 280 km/h de pointe, une vitesse exceptionnelle pour une auto de série de la fin des années soixante... 

 

Portfolio (9 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Lamborghini Miura

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" La Miura, dessinée par Marcello Gandini, est alors une vraie prouesse d'aérodynamique pour l'époque, et si elle peut paraître ridicule en comparaison des oeuvres d'art actuelles en la matière ... "

Quoi ? Les performances ont évolué en 50 ans ? ...

Une nouvelle enquête journalistique rondement menée.

Par

...??? !!! ... Ridicule? vous avez bien dit "ridicule"? Une Miura ??? Mais QUI a jamais trouvé une Miura "ridicule" ??? Réfléchissez un peu avant de choisir vos qualificatifs !!!

Par

En réponse à Yann104

...??? !!! ... Ridicule? vous avez bien dit "ridicule"? Une Miura ??? Mais QUI a jamais trouvé une Miura "ridicule" ??? Réfléchissez un peu avant de choisir vos qualificatifs !!!

Je parlais de son aérodynamique...

Par

En réponse à a doche

Je parlais de son aérodynamique...

Honnêtement, vu la surface frontale de la Miura, je ne suis pas sûr que son SCx soit sensiblement moins bon que celui d'une supercar moderne. Par contre, en ce qui concerne l'appui à haute vitesse, c'est autre chose... D'ailleurs, la Miura est née à l'époque où les premiers ailerons ont vu le jour. Heureusement quand même que la belle en est dépourvue...

Par

280 km/h aujourd'hui où les véhicules sont bridés à 250 km/h cela reste encore exceptionnel, à cette époque c'était hallucinant pour une voiture de série. En 1966 franchir le cap des 200 km/h faisait encore rêver alors une Miura dans la rue c'était l’attroupement garanti.

Par

En réponse à JF2

280 km/h aujourd'hui où les véhicules sont bridés à 250 km/h cela reste encore exceptionnel, à cette époque c'était hallucinant pour une voiture de série. En 1966 franchir le cap des 200 km/h faisait encore rêver alors une Miura dans la rue c'était l’attroupement garanti.

C'est TOUJOURS l'attroupement garanti.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire