Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...

Dans Moto / Loisirs

Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...

Ce brêlon, j'l'avais déjà repéré lors du salon de la moto à Limoges. Un bien beau café racer comme j'les aime. Quant à son pilote, nous avions juste échangé quelques mots. Mais comme je savais que le gars en question serait aux IIème Classic Moto à Jarama, j'aurai bien l'occasion d'en savoir un peu plus sur le bonhomme et sa machine...


Salut Pierrot, depuis combien de temps fais-tu de la moto ?


Cela fait depuis 1967. A l'époque, tu pouvais passer le permis A, c'est-à-dire toutes cylindrées, à 16 ans. Et depuis, je n'ai pas arrêté. Je n'ai pas de voiture, j'ai juste un fourgon pour me déplacer sur les circuits. Ça fait 43 ans que je roule en moto et la machine de route que j'ai actuellement à la maison totalise 850 000 kilomètres.


C'est quoi comme machine ?


Un Calif II Moto Guzzi.


Tu es très Guzzi ?


Je n'ai que ça. Mais celle-là, c'est la routière royale. Quand j'étais jeune, je préparais des motos pour des pilotes qui couraient en inter comme Huteau, puis pour des gars qui ont fait le championnat du monde. J'ai arrêté en 1979 quand j'ai quitté la région parisienne.


A Toulouse, j'ai fait trois ou quatre bols, de la mécanique pour des magasins de motos. Je suis toujours resté dans le milieu de la moto. Ce qui m'a remis un peu sur la piste, c'est lorsque les coyotes ont commencés à organiser des journées piste. J'avais quelques copains qui faisaient parti du club, et ça m'a mis l'eau à la bouche. Alors je me suis dit : « il faut que je m'y mette ». Et à l'époque, je roulais déjà sur piste pour faire des mises au point, notamment l'hiver pour la saison suivante. J'ai donc décidé de me construire une moto. Je voulais une machine avec une partie cycle hyper saine de façon à pouvoir utiliser le moteur au maximum de ses possibilités. J'ai un moteur qui doit faire environ 90cv, préparé par mes soins.


Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...


Tu as quoi comme formation ?


J'ai un BTS de motoriste, et tout le reste, c'est en autodidacte. Ensuite, j'ai construit le chassis. J'en suis extrèmement fier car la moto, c'est un rail. J'ai adapté une fourche Marzocchi avec des réglages perso, j'ai fabriqué les commandes reculées, les supports de boite, la selle et à l'heure actuelle, je suis en train de faire un réservoir. Celui là, je ne le trouve pas beau du tout donc j'en fait un autre dans le style des Benelli des années 70. Il sera en alu, beaucoup plus bas, et dans le prolongement de la selle.


Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...


Parlons maintenant du moteur…


La base moteur est un 850 Le Mans III avec un vilebrequin hyper équilibré, volant moteur allégé style « morceau de gruyère », disques d'embrayage et ressort renforcés. Les poussoirs sont en titane. Sur la partie basse du moteur, j'ai adapté des carters de V11, toujours Guzzi, ce qui m'a permis de mettre un vrai radiateur d'huile avec le débit correspondant. Les culasses sont d'origines, à part les conduits qui sont retravaillés. Les soupapes sont aussi d'origine.


Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...


Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...


Les carbus font 41,5 à l'entrée et 40 à la sortie pour créer un effet venturi accentué, avec des cornets libres. J'ai un allumage électronique avec une batterie sèche et un limiteur à 9800 trs/mn, mais à Lurcy-Levis, je prenai 11000 dans la ligne droite. C'est impressionnant comme ça prend les tours.


Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...


Tu l'a passé au banc ?


Non, même pas. Peut-être l'hiver prochain. Mais j'estime la puissance à environ 90cv.


Et le poids de la machine ?


168 kg, ça, c'est important aussi. Ensuite, j'ai fait rayonner les roues déportées pour pouvoir monter un pneu un peu plus large derrière (130 en gomme racing Dunlop). Les bracelets, c'est des Tomaselli. Le freinage avant est assuré par deux étriers Brembo à 4 pistons. Pour les disques, je ne voulais pas en mettre des trop gros pour garder un look années 80. En plus, il y a l'effet gyroscopique, donc j'ai mis des disques de Le Mans IV en fonte. A l'arrière, j'ai un petit étrier, un P05, avec un disque perforé de partout toujours pour gagner du poids. Le poids, c'est l'ennemi.


Et tu fais un régime toi ?


Non mais j'y pense sérieusement. 10 kg de moins, c'est au moins un cheval de plus… Le pont, c'est un 7/33. Ha oui, j'allais oublier. J'ai une boite plus courte que d'origine. Vu que je développe environ 10000 trs/mn, elle fait à peu prés 25km/h aux 1000 trs, ce qui donne à peu prés 250 km/h. Je me suis bouffé des Kawa, des Honda, enfin, des machines qui envoient pas mal.


Pierrot et sa moto: c’est pas du mou de veau !!!...


Tu fais à peu prés combien de sorties sur piste par an ?


Une dizaine par an. Vu que je suis à la retraite, cela me laisse plus de temps.


Ton age ?


58 ans ¾.


Tu souhaite rajouter quelque chose ?


J'espère rouler avec une bonne dizaine d'années et continuer à me faire plaisir.


Merci Pierrot et à bientôt sur les circuit.


Merci à toi. Tu bois quelque chose?


Oué, ça peut se faire...


Moi j'vous l'dis, on n'a pas tous les jours un métier facile!!!...


Portfolio (6 photos)

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

belles photos, belle moto manque plus qu'au pilote a perdre 10 kg  et tout sera parfait...ha ha ha dsl papa

Par Anonyme

 salut, peux-tu me dire où trouver la même bulle pour une Le Mans 5 ? merci les guzzistes ;)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire