Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Piétonisation des voies sur berges : le tribunal administratif saisi

Piétonisation des voies sur berges : le tribunal administratif saisi

Le rapport d'étape commandé par la Région Île-de-France sur les conséquences de la piétonisation des voies sur berges rive droite n’était qu’un préliminaire. Le document qui dénonce une forte dégradation du temps de trajet des Franciliens est à présent un recours administratif contre la mesure phare de la politique environnementale menée par la maire de Paris Anne Hidalgo (PS).

La Région Ile-de-France et cinq départements franciliens ont déposé un recours de fond devant le tribunal administratif de Paris pour contester la piétonisation des voies sur berges rive droite décidée par la municipalité socialiste de Paris. Une décision prise lors du Conseil de Paris du 26 septembre dernier. Une délibération houleuse qualifiée de passage en force par ses opposants.

Voulue par Anne Hidalgo pour lutter contre la pollution de l'air, la fermeture de la voie Georges-Pompidou interdit aux voitures 3,3 km du quai bas le long de la Seine, de l'entrée du tunnel des Tuileries (Ier arrondissement) à la sortie du tunnel Henri-IV (IVe). Une mesure qui a eu pour conséquence une augmentation des temps de trajet. Elle avait été prise en compte mais la Région Île de France argue d’un défaut d'étude d'impact sur la banlieue.

On rappellera qu’un recours en légalité contre la mesure avait échoué en octobre dernier, le tribunal administratif de Paris, par son juge des référés, estimant alors que l'étude d'impact de la mairie paraissait « suffisamment précise en ce qui concerne l’impact sur le trafic et la circulation, y compris en banlieue".

Pourtant, dans le quartier sur les quais au-dessus de la rive droite, la durée du trajet a augmenté de neuf minutes le soir, soit 135 % de hausse. Boulevard Saint-Germain, autre axe de report, le trafic fait un bond de 21 %. L'étude montre que sur certaines portions du périphérique, le temps de trajet peut être allongé de 25 %. Le soir, c'est jusqu'à 20 % en plus.

Enfin, les grands axes qui contournent la capitale ne sont pas en reste. Ainsi, aux heures de pointe en fin de journée, la durée est en hausse de 16 % au niveau de Vélizy sur l'A86. Entre Thiais et Créteil, c'est + 22 % et même + 28 % le matin.

Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les ravages de l'idéologie de gauche. Les décervelés qui ont voté pour elle méritent goudron et plumes.

Je voudrais que cette dinde ait à prendre sa voiture chaque matin pour traverser la région parisienne...elle essaierait certainement de trouver des solutions écologiques n'augmentant pas son temps de parcours et donc la pollution.

Pauvre pays.

Par

Ouarf on s'en tape dans le pire des cas...Parisiens, vous avez choisi votre camp en 2013?Et bien souffrez maintenant!!

La question etant: combien de temps les bobos ultra détachés des biens materiels vont-ils supporter de voir la valeur de leur cage a poule baisser a cause de l'autoroute immobile et puante sous leurs carreaux?

Par

que l'on soit écologiste .... ou pas, que cela plaise ... ou pas, mettez vous dans la tête que ces changements sont inévitables. Trop d'autos dans les grandes villes, trop de désagréments engendré que cela soit au niveau de la pollution ou de la circulation, un gouvernement à la botte des lobby, qui n'a jamais présenté des solutions alternatives, anne Hidalgo, ne fait qu'appliquer ce qui est déjà en place dans de très nombreux pays européens ... faudra vous y faire, c'est dorénavant une question de santé publique.

Par

En réponse à impala

que l'on soit écologiste .... ou pas, que cela plaise ... ou pas, mettez vous dans la tête que ces changements sont inévitables. Trop d'autos dans les grandes villes, trop de désagréments engendré que cela soit au niveau de la pollution ou de la circulation, un gouvernement à la botte des lobby, qui n'a jamais présenté des solutions alternatives, anne Hidalgo, ne fait qu'appliquer ce qui est déjà en place dans de très nombreux pays européens ... faudra vous y faire, c'est dorénavant une question de santé publique.

Peut etre mais il est encore trop tot pour mettre en place ce genre d'interdiction ce n'ai pas en fermant la voie de berge que les gens vont ce dire "on arrete de prendre la voiture" Il doit y avoir des solutions alternative autre que de fermer sur un coup de tète a la hate sans ce preocuper de se qui se pourrait ce passer par la suite.

Surtout que sa n'a fait que d'aggraver la chose en bouchon et forcement en pollution .Moi je serais plus pour des contrôles anti pollution car les gens qui roule avec des voitures mal entretenu et qui pue le gazoil mal brulé est un vrai probleme!:orni:

Par

En réponse à atmophile

Commentaire supprimé.

Et, quand tu fais Nantes Marseille en train, tu es emmerdé par les bouchons ? Ton métro reste coincé sur les voies sur berges pour changer de gare ? Ou tu loues une voiture pour traverser la capitale ?

Marre des râleurs qui sont soit mécontents de ce qui est fait maintenant, soit qui seront mécontents dans le futur qu'on ait rien fait avant.

Par

En réponse à Muang

Commentaire supprimé.

Veni Vidi Reparti comme on dit

Vive les Rino Dci, les lotissements, les departementales dans ce cas.

Mieux vaut mille fois vivre chez les bouseux tranquilles que dans une ville de parvenus excités.

Par

En réponse à Muang

Commentaire supprimé.

Toi rien qu'en lisant ton post plein d'idées préconçues tu dois faire partie de ces parigots d'en bas qui ne sont jamais sortis d'idf qui pensent que les cadres provinciaux vont au taf en tracteur.

Par

En réponse à Math_32

Toi rien qu'en lisant ton post plein d'idées préconçues tu dois faire partie de ces parigots d'en bas qui ne sont jamais sortis d'idf qui pensent que les cadres provinciaux vont au taf en tracteur.

Vu le prix de certains tracteurs, bien des cadres ne pourraient même pas se les offrir... :biggrin::wink:

Par

En réponse à beniot9888

Et, quand tu fais Nantes Marseille en train, tu es emmerdé par les bouchons ? Ton métro reste coincé sur les voies sur berges pour changer de gare ? Ou tu loues une voiture pour traverser la capitale ?

Marre des râleurs qui sont soit mécontents de ce qui est fait maintenant, soit qui seront mécontents dans le futur qu'on ait rien fait avant.

"Et, quand tu fais Nantes Marseille en train, tu es emmerdé par les bouchons ?"

Non, les bouchons, yen a part chez moi, mais des parisiens, on en a pas, Dieu merci...:ptdr:

Par

Plus aucune voiture, plus aucun touriste, plus aucune entreprise, Paris se développe...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire