Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Pollution à Paris : Le mensonge d’Anne Hidalgo

Pollution à Paris : Le mensonge d’Anne Hidalgo

Paris sort de quatre jours de circulation alternée consécutifs à un pic de pollution aux particules fines. Ce week-end est un armistice car l’offensive contre l’automobile reprendra dès la semaine prochaine. Une charge menée par la maire Anne Hidalgo qui veut éradiquer l’automobile de sa cité en clamant à qui veut l’entendre que l'essentiel de la pollution atmosphérique provient des véhicules. Un mensonge.

Anne Hidalgo et son équipe sont dans l’extravagance et la manipulation. En martelant que l'essentiel de la pollution atmosphérique provient des véhicules, l’édile a pris le parti du dogme plutôt qu’une intense réflexion sur un problème majeur. Pour appuyer sa position, la maire de Paris a repris l'un des chiffres les plus élevés sur l'origine automobile de la pollution en précisant que 55 % de la pollution, notamment aux particules, provient de la circulation automobile à Paris. Une affirmation qui est une manipulation des chiffres.

Le média BFMTV précise ainsi que ce chiffre de 55 % est cité dans une étude sur le trafic routier qui date de 2010 et qui a été publiée en 2012 par le Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa). Cette étude portait sur les émissions d'oxyde d'azote (NOx), un polluant dangereux pour la santé mais qui n'a rien à voir avec la pollution aux particules, et sur toute la France, donc pas seulement à Paris.

Par ailleurs, un rapport de 2013 du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique cité par Le Monde donne de son côté un chiffre beaucoup plus faible pour les particules d'un diamètre inférieur à 10 micromètres d'origine automobile, et sur toute la France. Avec 15 % des émissions, le trafic routier serait ainsi loin derrière la transformation d'énergie par l'industrie (31 %), la combustion de bois de chauffage des particuliers (30 %) et l'agriculture (20 %).

Enfin, sur la responsabilité de l'automobile, Airparif rappelle qu'une journée de chauffage au bois équivaut à 3 500 kilomètres parcourus par un véhicule particulier diesel ou 10 500 kilomètres parcourus par un véhicule particulier essence.

Conclusion ? Avec des chiffres oscillant de 15 % à plus de 60 % selon les polluants et le périmètre de l'étude, nous accuser, en tant qu’automobiliste, comme étant la cause principale de la pollution atmosphérique est totalement injuste.

Commentaires (73)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Certains doutaient encore de sa mauvaise foi ?

Par

Le pire, c'est qu'il y a des gens qui la croit

Par

Que je comprenne bien,

en Ile de France ou pire à Paris,

la pollution atmosphérique serait dut

au chauffage au bois et à l'agriculture et à l'industrie lourde ?

M'est d'avis qu'il doit pas y avoir qu'Hidalgo se trompe....

Par

En réponse à nous75

Que je comprenne bien,

en Ile de France ou pire à Paris,

la pollution atmosphérique serait dut

au chauffage au bois et à l'agriculture et à l'industrie lourde ?

M'est d'avis qu'il doit pas y avoir qu'Hidalgo se trompe....

Paris ne produisant pas son énergie ni ce qu'elle consomme il n'y a aucune raison de ne pas mettre dans le compte d'autres paramètres :oui:

il faudrait combien de "pédaleurs de l'infini" pour alimenter ne serait-ce que les véhicules électriques et celles à hydrogène dans la capitale ? et combien de sac de tournesols et de mogette (bio bien évidemment) pour alimenter tout ce beau monde :buzz:

mon avis c'est qu'un jour il suffit de couper, pas la peine de faire des pétitions ou dire elle ment ou tout ça, il suffit de couper l'énergie et l'alimentation, alors oui cela va être sympa Paris avec des centaines de milliers de "pinceurs" tout maigres en futal jaune parcourant la capitale nourris aux poissons bio de la seine bien sur :bien: ouais en fait il y a un petit problème avec Anne et ce qu'elle n'a pas compris c'est qu'elle consomme ce qu'elle ne produit pas :bah: alors avec ça facile de décréter certaines choses assez amusantes mais qui sont difficilement reproductibles ailleurs pour son simple bien être :brosse:

Par

Industries et chauffage au bois représentent les deux tiers de la pollution. Et oui, d'où une répartition de la pollution qui d'ailleurs ne suit pas les grands axes... A noter que seulement 10% des cheminées sont ramonees tout les ans, alors qu'il s'agit d'un obligation légale. Si toutes l'étaient, 6 points de pollution seraient gagnés! Tout est sur le site du ministère de madame Sego - celle qui justement s'est opposé à cela... Ramoner coûte 50 euros, et pas d'assurance si cela n'est pas fait. Et c'est le meilleur geste pour l'environnement à faire!

Par

Industries et chauffage au bois représentent les deux tiers de la pollution. Et oui, d'où une répartition de la pollution qui d'ailleurs ne suit pas les grands axes... A noter que seulement 10% des cheminées sont ramonees tout les ans, alors qu'il s'agit d'un obligation légale. Si toutes l'étaient, 6 points de pollution seraient gagnés! Tout est sur le site du ministère de madame Sego - celle qui justement s'est opposé à cela... Ramoner coûte 50 euros, et pas d'assurance si cela n'est pas fait. Et c'est le meilleur geste pour l'environnement à faire!

Par

le chauffage au bois à PARIS et PC ... mais oui bien sur. Y'en a plein ici qui ont vu l'ours qui a livré les stères de bois pour alimenter la chaudière de l'immeuble.?: :buzz:

Par

En réponse à nous75

Que je comprenne bien,

en Ile de France ou pire à Paris,

la pollution atmosphérique serait dut

au chauffage au bois et à l'agriculture et à l'industrie lourde ?

M'est d'avis qu'il doit pas y avoir qu'Hidalgo se trompe....

Si l'automobile n'est pas la cause principale à Paris, quelle est cette cause principale ?

Le chauffage au bois ? On voit beaucoup de gens avec des sacs de bois...

L'industrie lourde ? Dans quel arrondissement y a-t-il des usines ?

L'agriculture sur les toits parisiens ?

Les usines d'incinération ? Où sont-elles situées à Paris ?

Il faut bien assumer de temps en temps la réalité même si on est fan d'auto comme je le suis. Il n'y a rien de honteux pour les automobilistes puisque ce sont les constructeurs et les administrations qui ont favorisé l'usage du diesel.

Par

Le message précédent n'est pas une réponse à nous75. Mais impossible de modifier un commentaire...

Par

Nonobstant la pollution comment peut on encore vivre à Paris ?

Qui y a t'il de si formidable(ou plutôt je vous tire mon chapeau amis Parisien) de gagner sa croûte en se cognant 4 heures de transport par jours en voiture ou 1 heure de moins dans des réseaux de transports publique compressé et stressé,sans compter vos enfants fumant quelques cigarettes par jours bien calés dans leurs poussettes à hauteur de gaz d'échappement (ou de feu de bois ou de fumées industrielles,rayez la mention inutile)?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire