Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Pollution : nouvelles restrictions à Grenoble, fin des mesures à Paris et Lyon

Pollution : nouvelles restrictions à Grenoble, fin des mesures à Paris et Lyon

Le préfet du Rhône a annoncé que les restrictions de circulation à Lyon et Villeurbanne ne seront pas reconduites le jeudi 26 janvier. Il en est de même du côté de Paris. En revanche, dans Grenoble, plus de véhicules seront bannis.

Tous les automobilistes lyonnais vont pouvoir reprendre leur véhicule demain, jeudi 26 janvier. À cause de l'épisode de pollution aux particules fines qui touche une bonne partie du pays depuis le week-end dernier, le préfet du Rhône avait mis en place lundi des restrictions, en combinant les systèmes de circulation alternée et de circulation différenciée (avec les vignettes Crit'Air).

Dans un communiqué, le préfet indique qu'une amélioration de la qualité de l'air a été constatée. Aujourd'hui, mercredi, le taux de particules fines est redescendu à 75 microgrammes par m3 et devrait rester sous la barre des 80 microgrammes (le seuil d'alerte) jeudi. L'amélioration des conditions météorologiques devrait permettre à l'épisode de pollution de prendre fin d'ici quelques jours. Le préfet a tenu à saluer "le civisme des automobilistes qui ont respecté le principe de la circulation alternée durant ces trois derniers jours" et rappelle "la nécessité de se procurer la vignette Crit’air."

Grenoble plus sévère

À Grenoble, c'est une autre chanson. Depuis mardi, seuls les véhicules non classés dans le système Crit'Air étaient interdits de séjour. Le jeudi 26 seront aussi concernés par les restrictions les véhicules des catégories 4 et 5. Sont donc bannis sur le périmètre des 49 communes de la métropole grenobloise et sur les accès par les autoroutes à partir des péages A48 Voreppe et A41 Crolles :

- les voitures essence immatriculées avant le 1er janvier 1997,

- les voitures diesel immatriculées avant le 1er janvier 2006,

- les poids lourds, bus et autocars essence immatriculés avant le 1er octobre 2001,

- les poids lourds, bus et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009,

- les deux-roues immatriculés avant le 1er juillet 2004.

Les réseaux de transports en commun seront exceptionnellement gratuits.

Fin de la circulation différenciée à Paris

En fin de journée, la préfecture de Police a indiqué que la circulation différenciée prenait fin ce soir, mercredi 25 janvier, à minuit.

Mots clés :

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

.... tout les gouvernements successifs de droite comme de gauche, n'ont été qu'une bande d'incapable privilégiant les lobbys et le diesel, et mettant en danger la santé des citoyens. Aujourd'hui des mesures sont indispensable, mais se sont les plus pauvres qui en paye le prix en se voyant interdire l'accès des centres villes.

Alors que d'en d'autre pays comme l'Italie ou l' Allemagne, l' élimination des véhicules les plus polluants c'est faite progressivement et avec des aides gouvernementales, ici on annonce une mesure couperet qui défavorise clairement les plus ... défavorisés.

Toutes cette bande de crapule mériterait clairement d'être trainé en justice, comme cela est arrivé au Japon, pour leur manque d'anticipation, pour leur intérêt personnel, et ceux des constructeurs, Peugeot en tête.

Par

.... Lors du dernier pic de pollution qui a frappé Lyon, et alors que je traversais la ville par son centre ville pour me rendre dans le sud de la France, je me suis pincé deux fois tellement je n'ai pas cru ce que je voyais.

Lorsque j'ai emprunté le périphérique dans le sud de Lyon via Feyzin, le panneau indicateur sur le périf annonçait "alerte pollution, veuillez modéré votre vitesse", et la en fond une usine petrochimique de Feyzin, crachait des flammes de prêt de dix mètre de haut en plein après midi .... c'est qui les dindons ???

Par

En réponse à impala

.... Lors du dernier pic de pollution qui a frappé Lyon, et alors que je traversais la ville par son centre ville pour me rendre dans le sud de la France, je me suis pincé deux fois tellement je n'ai pas cru ce que je voyais.

Lorsque j'ai emprunté le périphérique dans le sud de Lyon via Feyzin, le panneau indicateur sur le périf annonçait "alerte pollution, veuillez modéré votre vitesse", et la en fond une usine petrochimique de Feyzin, crachait des flammes de prêt de dix mètre de haut en plein après midi .... c'est qui les dindons ???

En effet, c'était bien la raffinerie Total de Feyzin qui brulait du gazout pour éviter de le stocker.

Le décret préfectural de décembre indiquait simplement aux industriels : "Nous vous invitons à réduire vos émissions et éviter de tourner la nuit".

Voilà comment Total a répondu :coolfuck:

Par

En fait, je crois qu'on ne sait pas trop ce qui est brûlé à Feyzin. Il y a une flamme, des odeurs désagréables. Mais il y a d'autres sites autour qui sont responsables.de ces odeurs. Est-ce que cela amène des particules fines ? Aucune idée personnellement.

Par

On nous prend vraiment pour des cons. Personne ne parle du chauffage cheminée en attendant, qui représente l'immense majorité de la pollution dont nous sommes victimes actuellement.

Par

Chauffage au bois j'entends.

Par

je plains les gens obligés d'aller travailler dans ces villes de tdc

Par

En réponse à impala

.... tout les gouvernements successifs de droite comme de gauche, n'ont été qu'une bande d'incapable privilégiant les lobbys et le diesel, et mettant en danger la santé des citoyens. Aujourd'hui des mesures sont indispensable, mais se sont les plus pauvres qui en paye le prix en se voyant interdire l'accès des centres villes.

Alors que d'en d'autre pays comme l'Italie ou l' Allemagne, l' élimination des véhicules les plus polluants c'est faite progressivement et avec des aides gouvernementales, ici on annonce une mesure couperet qui défavorise clairement les plus ... défavorisés.

Toutes cette bande de crapule mériterait clairement d'être trainé en justice, comme cela est arrivé au Japon, pour leur manque d'anticipation, pour leur intérêt personnel, et ceux des constructeurs, Peugeot en tête.

Entièrement d'accord avec votre commentaire ,sauf que vous dites que l'on interdit les centres villes, c'est même plus grave que ça , on interdit des agglomérations entières comme à Paris et à Lyon ou carrément des régions entières comme à Grenoble (49 communes concernées) ou il est impossible de transiter même par la rocade.

Par

En réponse à impala

.... tout les gouvernements successifs de droite comme de gauche, n'ont été qu'une bande d'incapable privilégiant les lobbys et le diesel, et mettant en danger la santé des citoyens. Aujourd'hui des mesures sont indispensable, mais se sont les plus pauvres qui en paye le prix en se voyant interdire l'accès des centres villes.

Alors que d'en d'autre pays comme l'Italie ou l' Allemagne, l' élimination des véhicules les plus polluants c'est faite progressivement et avec des aides gouvernementales, ici on annonce une mesure couperet qui défavorise clairement les plus ... défavorisés.

Toutes cette bande de crapule mériterait clairement d'être trainé en justice, comme cela est arrivé au Japon, pour leur manque d'anticipation, pour leur intérêt personnel, et ceux des constructeurs, Peugeot en tête.

En effet, cela va poser de gros soucis d'ordre sociétal.

Je ne crois pas que les gens vont accepter d'être discriminés de la sorte sans broncher... :mad:

Grenoble et ses environs ca peut encore être maitrisés, mais pour les grandes villes, il va y avoir de gros soucis.

Tout simplement parce que cela ce fait trop rapidement comme tu le soulignes a juste titre.

Et puis cette pollution qui arrive tout d'un coup a des fréquences quasi hebdomadaires ? :confused:

A d'autre, elle ne date pas d'hier la pollution. :pfff:

Pour moi, il s'agit d'un problème comparable a celui de l'amiante, on a laissé faire et maintenant on tend enfin a se réveiller mais en précipitant les choses. :non:

Ca fait 20ans que l'on aurait du prendre les mesures qui s'imposaient ! (On peut pardonner avant 1997 et le fameux protocole de Kyoto dont la non signature par les USA avait fait un tollé a l'époque)

Mais d'avoir incité les gens a acheter des voitures MAZOUT (Bonus/Malus) pour ensuite quelques années plus tard les traiter comme des pestiférés, je trouve ca aussi pathétique qu'affligeant ! :colere:

Si je comprend bien, la discrimination sociale commence par le pare brise de sa voiture ? :hum:

Lorsque l'on commence a atteindre les libertés individuelles, ca peut très vite dégénérer et engendrer une révolte soudaine, totalement ingérable et qui va laisser pas mal de monde sur le carreau.

Je ne suis pas contre agir contre la pollution, mais pas d'une manière aussi brutale. :pfff:

Par

En réponse à Itineris

En effet, c'était bien la raffinerie Total de Feyzin qui brulait du gazout pour éviter de le stocker.

Le décret préfectural de décembre indiquait simplement aux industriels : "Nous vous invitons à réduire vos émissions et éviter de tourner la nuit".

Voilà comment Total a répondu :coolfuck:

hé oui d'abord l'emploi!!

ici à toulouse les pieces de A 38O sont soit acheminés par la route!!

en convois exceptionnels bien polluants...

ou pire avec l'avion cargo russe des années 7O!!!

un 747 cargo en plus gros!!!

il fume bien noir quand il décolle....comme dans les vielles vidéos d'avion des années 7O!

hé oui on vous ment sur la pollution....

lyon pas mal d'usine pétrochimiques!!

à toulouse azf a pété!!!

mais avant c'était le matin des voitures couvertes de poussierre jaune...

hé oui pas fous ils lachaient leurs fuméees toxiques jaune la nuit!!!

bon c'était avant 2OO1...

avant que les écolos se manifestent trop....

sinon grenoble...lyon paris...

3 villes socialistes autophobes...

vous avez pas fini d'etre emmerdés...

vous savez ce qui vous reste à faire aux prochaines municipales!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire