Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Pour l'auto électrique, Volkswagen veut mettre la main sur l'approvisionnement en cobalt

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Pour l'auto électrique, Volkswagen veut mettre la main sur l'approvisionnement en cobalt

Le cobalt est un métal essentiel à la production des voitures électriques, et notamment des batteries. Avec l'explosion annoncée du marché de l'auto électrique, Volkswagen prépare le terrain en demandant aux fournisseurs de cobalt d'assurer le coup pendant dix ans, sans préciser toutefois la quantité nécessaire.

Si vous souhaitez miser sur les matières premières, choisissez le cobalt et le lithium, deux éléments essentiels aux batteries en tout genre, et surtout à celles de l'automobile électrique, qui nous est déjà promise pour la prochaine décennie. Problème : si les sources de lithium sont présentes dans certaines régions du globe et dans différents pays, celles du cobalt sont largement plus concentrées, notamment en RDC.

Le Congo rassemble en effet plus de 60 % des ressources mondiales de cobalt, un métal qui fait l'objet d'exploitations ne répondant souvent à aucune norme dans un pays où la réglementation est pour le moins légère.

Il faudra pourtant se soucier de l'approvisionnement pour les constructeurs automobiles qui nous promettent des gammes entières de voitures électriques. C'est le cas de Volkswagen avec les futurs véhicules "I.D", le groupe allemand ayant d'ailleurs demandé aux fournisseurs de répondre à un appel d’offres pour un approvisionnement de 10 ans : "en fait, l'offre ne dit pas quelle quantité de cobalt désire le groupe allemand. Ils nous ont simplement donné le nombre de véhicules qui est prévu pour les prochaines années, et c'est à nous de faire les calculs. Ils veulent un prix fixe, ce qui n'est pas une bonne chose pour les gens qui ont besoin de stabilité dans le secteur, et ils veulent aussi se réserver le droit de ne pas prendre les quantités de métal qu'ils n'auraient finalement pas besoin. Ils veulent en gros que les producteurs prennent tous les risques... Ils veulent une option sur des prix bas, sur de longues périodes et sans frais.", a commenté un responsable d'un fournisseur de cobalt à l'agence Reuters.

Rappelons que l'extraction de cobalt au Congo fait l'objet d'inquiétudes du fait du travail d'enfants et des conditions parfois déplorables de travail sur les exploitations. Ce métal fait aussi l'objet de convoitises de groupes armés du fait de sa cote de popularité gallopante auprès des grands groupes industriels mondiaux. Les conflits armés liés de près de ou de loin au pétrole cesseront donc un jour, mais ils se poursuivront peut-être, malheureusement, dans d'autres contrées pour une autre ressource.

Commentaires (86)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Donc on troque le pétrole, extrait dans des conditions sociales et normes environnementales relativement strictes... contre le cobalt qui exploite des enfants, sans normes évidemment et sujet à d'énormes tensions géopolitiques créant conflits et maintenant certains pays dans la pauvreté. (car certains ont besoin qu'ils restent pauvres).

Étonnant, le progrès. Sans parler du lithium.

Par

Le Dreamer nous a pourtant expliqué doctement que les appovisionnments en matière première pour passer vers la mobilité électrique ne poserait aucun problème.... :oui:

Par

"Volkswagen veut mettre la main sur l'approvisionnement en cobalt"

Ils ne voudraient pas mettre la main sur la fiabilité plutôt?

Par

Les chinois sont sur le coup depuis un bon moment déjà, cette fois-ci, le "blanc" ne sera plus le premier ni le mieux servi. Les chinois payent mieux et non pas l'étiquette d'esclavagiste colonisateur sur le front, ça aide.

Par

Enfin un constructeur qui arrête de jouer les hypocrites.

On veut du tout électrique, et rien ne suit côté matières premières et capacités de production des batteries... ridicule !

Par

Avec des infos pareilles, ça donne vachement envie d’acheter une électrique...du moins chez VW, j’ignore comment les autres se comporteront.

Par

En réponse à SiriusRST

Donc on troque le pétrole, extrait dans des conditions sociales et normes environnementales relativement strictes... contre le cobalt qui exploite des enfants, sans normes évidemment et sujet à d'énormes tensions géopolitiques créant conflits et maintenant certains pays dans la pauvreté. (car certains ont besoin qu'ils restent pauvres).

Étonnant, le progrès. Sans parler du lithium.

L'extraction du Pétrole est faite dans des conditions sociales et normes environnementales relativement strictes en Europe éventuellement parce qu'il y a des lobbies suffisamment puissants et pouvant s'exprimer pour montrer si les sociétés ne respectent pas un minimum de règles. Mais dans les pays d'Afrique ou d'Asie, la Russie ........... Nada ! Et même aux Etats-Unis où l'extraction du pétroles de schiste (et gaz aussi) est une honte environnementale. Tout le monde a vu les vidéos de gens qui arrivent à enflammer l'eau du robinet à cause de la concentration du gaz dans les nappes phréatiques. L'eau propre est devenue impropre à la consommation pour plusieurs générations.

Maintenant pour en revenir au sujet : le cobalt.

La RDC est le principal producteur enfin faudrait plutôt dire le principal pays ayant cette ressource, car les producteurs sont des sociétés privées chinoises ou américaines pour la plupart. Les ouvriers, eux, sont Congolais et travaillent dan des conditions inacceptables sous prétexte que ce sont des "sauvages" et qu'il n'ont pas à se plaindre. Le gouvernement Congolais (Sir Joseph Kabila et toute sa clique proche) reçoit des pots-de-vin permanent pour libérer l'exploitation par ces sociétés privées sans aucun respect des règles minimales humainement acceptables. Ce qui en est pour le cobalt et applicable au coltan (la matière permettant de sauvegarder nos données de smartphones et pc quand ils n'ont plus de batteries en attendant de les brancher), cuivre, diamant, zinc ..... Le Congo devrait être un des pays les plus riches d'Afrique.

Par

En réponse à vroum le retour

"Volkswagen veut mettre la main sur l'approvisionnement en cobalt"

Ils ne voudraient pas mettre la main sur la fiabilité plutôt?

Ils veulent mettre la main sur l'industrie française. Et ça !!!! ça ne passera pas. Indignez vous devant ce groupe honteux qui pollue l'image de l'industrie Allemande au mépris de leurs propres clients pigeons qui ont des oeuilleres pour la plupart. Ces gens sont dégueulasses d'opportunisme et méprisants envers leur prochain. Honte à vous VW fan boy.

Par

En réponse à roc et gravillon

Le Dreamer nous a pourtant expliqué doctement que les appovisionnments en matière première pour passer vers la mobilité électrique ne poserait aucun problème.... :oui:

Tu as le cuivre aussi...

Par

Si seulement la corruption n'était pas aussi forte dans ce pays et que une partie de ressources générée par ce business était utilisée pour développer le pays, ça changerai beaucoup de chose.

Après, on peut espérer que l'explosion de ce business oblige les acheteurs (constructeur automobile), via des lois Européennes et tout simplement pour l'image de leurs marques, imposer des critères moraux et sociaux à leurs fournisseurs.

Ce genre de situation c'est déjà produit notamment avec les usines en Chine ou aujourd'hui, toutes usines souhaitant importer en Europe se doit d'être accréditées d'un certificat imposant des normes sociales et morales.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire