Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Présentation de l’inventeur, Stéphane Wagner

Dans Moto / Sport

Présentation de l’inventeur, Stéphane Wagner

Les grandes révolutions techniques en moto sont surement toutes derrière nous, mais des évolutions et améliorations constantes se poursuivent.


Si nous n'avons pas là une « révolution » en soi, ayant vu ce système Twin Flex, on ne pouvait qu'y apporter de l'intérêt et contacter son concepteur était évident, le rencontrer était encore plus intéressant.


Avant de parler du Système Twin Flex, STF 3, voyons qui est son concepteur, Stéphane Wagner.


Stéphane est du milieu moto et certains vont faire des rapprochements avec ce nom, son frère Jean-Christophe a été pilote professionnel sur le Dakar au guidon de Suzuki et de Cagiva officielles. Stéphane et Boris Chambon ont roulé avec des motos préparées par JC Wagner.


Très jeune dès 8 ans, Stéphane et son frère roulaient dans les champs avec des 175 Peugeot, des 125 Terrot. Un premier apprentissage totalement ludique avec la complicité du papa.


Plus tard, les deux frères avaient une moto de cross pour deux et faisaient du motocross là aussi pour s'amuser. La compétition est venue après, avec des 125cc, car un jour de 1981, papa Wagner achète une moto pour chacun des deux fistons, une Yamaha et une Suzuki.


Et l'année suivante, le papa inscrit ses garçons à un stage de motocross qu'animait Gaston Rahier dans l'Est de la France. C'était en 82, les champions en herbe avaient 14 ans.


Pendant ce stage, Gaston Rahier avait trouvé que pour leur âge, les kids roulaient plutôt bien. La compétition n'était pas possible en France avant 16 ans.


Le manager de Rahier de l'époque les invite à venir en Belgique faire une course en 83 sur un championnat régional. Stéphane se souvient avoir été très impressionné en arrivant chez nos voisins, la Belgique était très en avance sur la France, Stéphane prend alors son premier départ de sa première course, part en tête et gagne la manche. La seconde se passe bien et il gagne le général du jour. Pour un amateur, il y a pire.


Ce premier contact avec Rahier permettra à Jean-Christophe de rouler plus tard sur le Dakar et à Stéphane d'y œuvrer en tant que mécanicien.


Et en 84, les « Wagner Brothers » ont 16 ans et roulent en 125 cc en championnat de Lorraine.


L'année suivante c'est le 125 Junior, avec Patrick Demaria et un certain Jean-Michel Bayle. Coté rallye, Stéphane en fera quelques uns comme le Tunisie, mais il avoue que ce n'est pas sa préférence.


Après quelques belles courses en Junior, Stéphane passe en Elite. Mais le manque de temps pour s'entrainer physiquement, trop occupé dans l'entreprise familiale de mécanique de précision, va pousser Stéphane à arrêter le motocross. En 94, il se dirige vers le supermotard, avec quelques bons résultats sans avoir un gros besoin de s'entrainer.


En 97, il finit 2ème du championnat de France derrière Gilles Salvador, mais devant Laurent Pidoux et Boris Chambon. Pas si mal. Et le jeune homme doit encore savoir piloter une moto, sans aucun doute.


Présentation de l’inventeur, Stéphane Wagner


Le système :


En réalité plutôt simple, les tés de fourche sont depuis longtemps arrivés à leur limite, bien que très performants à supporter les gros impacts, ils n'empêchent toujours pas les vrillages de la fourche, malgré leur hauteur et leur surface de serrage.


Le principe est de solidariser le té inférieur au té supérieur par une attache en croix via des tirants. Ceux-ci sont tendus selon le désire du pilote.


Et comme souvent, en un coup d'œil, l'évidence nous envahie, comment n'a-t-on pas fait cela plus tôt ?


Reste maintenant à voir ce que la compétition en dira, mais il semble impensable que ce système ne soit pas sur les motos rapidement.


Présentation de l’inventeur, Stéphane Wagner


Disponibilité :


Vers la fin de saison, l'ensemble devrait être en vente aux alentours de 900€.


Quelques gros plans du Twin Flex ci-dessous.


Portfolio (3 photos)

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

est-ce que c'est vraiment utile ?  j'ai des doutes ?

Par Anonyme

C'est nouveau sans être nouveau. M. Pichon avait roulé sur une Suzuki qui avait un Té monobloc (1 Té supérieur et inférieur en une seule pièce). Ici c'est la même chose en moins rigide.

Par Anonyme

 ah ben merde, moi qui avais cette idée depuis quelques année pour des fourches de VTT ... encore une idée de brevet qui me passe sous le nez rb1

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire