Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Privatisation des contrôles radars : les professionnels sceptiques

Dans Pratique / Sécurité

Privatisation des contrôles radars : les professionnels sceptiques

L’intention affichée au plus haut sommet de l’État de confier les opérations de contrôles de vitesse des automobilistes à des sociétés privées suscite bien des interrogations. Et d’abord auprès de ceux qui sont en première ligne, sur le terrain, et qui vivent au quotidien des contrôles. Des policiers aux gendarmes en passant par l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens, beaucoup ne cachent pas leur scepticisme sur la démarche.   

Celle-ci part pourtant d’un bon sentiment : recentrer policiers et gendarmes sur leurs missions de protection et de sécurité. Pour soulager les forces de l’ordre, l’État pense donc à confier à des entreprises privées le soin de piloter des voitures banalisées transportant les radars mobiles. Certes, mais la crainte de voir des outils pour la sécurité routière détournés de leur vocation première s’est fait immédiatement jour. Loin de la mission régalienne de l’État, une société privée a en effet davantage le souci de réaliser des profits. Le spectre de la recherche de la rentabilité dans la mission plane donc sur l’initiative.

Frédéric Le Louette, président de Gend XXI, l’association professionnelle des gendarmes commente dans les colonnes de Libération : « ce qui me gêne dans ce dispositif, c’est que je n’en vois pas l’intérêt. Ça ne va pas nous donner de marge de manœuvre supplémentaire. On va perdre plus de temps en procédures et si une infraction importante est constatée, il n’y aura pas d’arrestation immédiate ». Il regrette un « flou politique » et dit attendre des informations.

Côté Police, on est plus vindicatif. Fabien Vanhemelryck secrétaire général délégué de l’organisation syndicale Alliance déclare : « plutôt que de faire des annonces à la presse, Gérard Collomb ferait mieux de s’adresser à nous. On lui aurait dit que ce n’était pas la première chose à faire. Pour nous, la sécurité routière relève de la lutte contre la délinquance. On ne met pas de radars pour faire de l’argent. On va être remplacés par des sociétés qui n’y connaissent rien, qui ne connaissent pas les zones accidentogènes ».

L’Organisation des Transporteurs Routiers Européens, enfin, est inquiète. Jean-Marc Rivera secrétaire national donne redoute sur le site Transportissimo des dérives qui engendreraient une organisation digne des chasseurs de primes du far-West et défend la mise en place d’une vraie police d’État de la route cherchant à sanctionner les pratiques dangereuses et génératrices d’accidents.

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ils ont supprimé des dizaines de milliers depostes de flics depuis Sarkozy, c'est un tour depasse passe, çà continue sous Macron (fermeture de commissariat les rares qui restent dans les zones sensibles...) regardez ce qui se passe à Saint Martin quand l'Etat est defaillant: c'est la jungle! les racailles , des bandes ethniques sortent au grand jour en bande armée pour vous piller et vous violer et pourquoi pas vous tuer..ils ont pris d'assaut une gendarmerie, ligoter des gendarmes la bàs , leur on piquer leur armes et ont devaliser des armureries... çà va arriver en France quand l'etat se delitera de + en +sous l'effet de la dette, alors preparez vous, armez vous , ne soyez pas les bisounours qui chialent que l'on voit à Saint martin et qui atterissent brutalement dans le vrai monde...

Par

On espère vraiment que ce projet RIDICULE va mourir dans l'oeuf.

Par

En réponse à VTChiotte

On espère vraiment que ce projet RIDICULE va mourir dans l'oeuf.

tu rigoles ???

ça rapporte bien trop, les gens ont fait barrage à la Haine c'est le principal :bien:

Par

En réponse à GrosMytho

ils ont supprimé des dizaines de milliers depostes de flics depuis Sarkozy, c'est un tour depasse passe, çà continue sous Macron (fermeture de commissariat les rares qui restent dans les zones sensibles...) regardez ce qui se passe à Saint Martin quand l'Etat est defaillant: c'est la jungle! les racailles , des bandes ethniques sortent au grand jour en bande armée pour vous piller et vous violer et pourquoi pas vous tuer..ils ont pris d'assaut une gendarmerie, ligoter des gendarmes la bàs , leur on piquer leur armes et ont devaliser des armureries... çà va arriver en France quand l'etat se delitera de + en +sous l'effet de la dette, alors preparez vous, armez vous , ne soyez pas les bisounours qui chialent que l'on voit à Saint martin et qui atterissent brutalement dans le vrai monde...

Tu portes bien ton nom.

Par

Il faut esperer que les chiffres de mortalité sur la route qui ne vont pas baisser avec cette privatisation, feront changer d'avis à ces politicards.

Tous ça à cause de la dette abyssale de la France creusée par toutes les aides sociales façon nurserie qu'on donne à tous le monde. Moi je serais pour réduire cela et garder des forces de l'ordre qui coûtent cher mais qui sont à la hauteur.

En France on veut jouer sur tous les plans et faire intervenir la dépense publique partout ... CE N'EST PAS POSSIBLE. Il faut soit réduire drastiquement nos forces armées pour opérations extérieures (ou se démerder pour que l’Europe paye plus pour elles), soit réduire les aides sociales drastiquement, soit réduire le remboursement de médoc (déjà un peu en cours), soit autre chose.

Aucun pays n'a notre modèle de dépense, cela ne peut pas durer éternellement

Evidemment moi président je commencerais par réduire drastiquement les dépenses en politique (subventions aux partis, nb de parlementaire, suppression du sénats et de 50% des ministères, réduction du nombre d’élections en passant à des scrutins à 1 tour ...) Mais comme cela n'arrivera jamais je n’espère rien

Par

En réponse à MotherKaiser

Il faut esperer que les chiffres de mortalité sur la route qui ne vont pas baisser avec cette privatisation, feront changer d'avis à ces politicards.

Tous ça à cause de la dette abyssale de la France creusée par toutes les aides sociales façon nurserie qu'on donne à tous le monde. Moi je serais pour réduire cela et garder des forces de l'ordre qui coûtent cher mais qui sont à la hauteur.

En France on veut jouer sur tous les plans et faire intervenir la dépense publique partout ... CE N'EST PAS POSSIBLE. Il faut soit réduire drastiquement nos forces armées pour opérations extérieures (ou se démerder pour que l’Europe paye plus pour elles), soit réduire les aides sociales drastiquement, soit réduire le remboursement de médoc (déjà un peu en cours), soit autre chose.

Aucun pays n'a notre modèle de dépense, cela ne peut pas durer éternellement

Evidemment moi président je commencerais par réduire drastiquement les dépenses en politique (subventions aux partis, nb de parlementaire, suppression du sénats et de 50% des ministères, réduction du nombre d’élections en passant à des scrutins à 1 tour ...) Mais comme cela n'arrivera jamais je n’espère rien

100 milliards de baisses d'impôts et autres exonérations et/ou subventions refilées aux entreprises,

Loi Pompidou Giscard de 1973, interdiction à l'état d'emprunter à la Banque de France à taux bas mais obligation de passer par des banques privées qui se servent au passage grassement, et font gonfler la note.

85 milliards d'évasion fiscale,

gabegie étatique et des collectivités locales dans les dépenses qui n'ont pas lieux d'être.

L'argument bidon des allocs est le signe qu'on est pas loin du bar de quartier, par ici...

Par

"On ne met pas de radars pour faire de l’argent. On va être remplacés par des sociétés qui n’y connaissent rien, qui ne connaissent pas les zones accidentogènes ». Oui bon lorsque l'on roule tous les jours ce n'est pas forcément ce que l'on constate......utiliser le terme de "délinquance" lorsque l'on sait le pourcentage énorme que représentent les petits excès de vitesse faudrait rester cohérent , la délinquance on la trouve aussi ailleurs cols blancs ou zones sensibles, c'est sûr c'est moins marrant que d'attendre que ça flash pour piéger les crétins qui vont turbiner pour payer leurs impôts.

Par

Vivement que l'on privatise l'Etat tout entier !

mais là c'est macron et ses potes qui vont perdre leus pouvoirs, leurs dessous de tables, donc Niet ! comme dit Poutine..

Tiens le pere de Yvan collona etait un deputé PS influent et tres proche de Glavany..? drole non ?

Par

+1.

Et on pourrait y ajouter la déclaration de l'autre gars un peu au dessus.

« ce qui me gêne dans ce dispositif, c’est que je n’en vois pas l’intérêt. Ça ne va pas nous donner de marge de manœuvre supplémentaire. On va perdre plus de temps en procédures et si une infraction importante est constatée, il n’y aura pas d’arrestation immédiate ».

Si tu ne vois pas l'intérêt de dégager deux gendarmes d'un tâche parfaitement inintéressante....change donc de métier. Ou à minima pose toi les questions sur ce que doit être le rôle d'un gendarme dans la société.

Et pour la fin de son message, comme si il y avait des pandores derrière chaque acte de délinquance routière....

On se rappellera aussi que le nombre d'actes délictuels ( au sens large ) non résolu dépasse très largement ceux pour lesquels des coupables sont appréhendés.

Chose dont on ne cause quasiment jamais au passage....

Par

Juste vous prévenir dans la limite Normandie-Yvelines j'en ai croisé 2 en même 2 semaines. Alors que sur l'IDF j'en ai jamais croiser depuis qu'ils en mit place le système.

Je sais pas si c'est inquiétant ou flippant pour la suite.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire