Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Promosport 600, Alexandre Guilhem : quand ça ne veut pas…

Dans Moto / Sport

Promosport 600, Alexandre Guilhem : quand ça ne veut pas…

Avant de revenir pour nous sur la course d'Alès les 21 et 22 août dernier, le numéro 16 nous fait un petit résumé.


Peux-tu nous rafraîchir la mémoire depuis la manche qui s'est déroulée à Carole ?


  • Alexandre Guilhem (A.G) : « La chance n'a pas été trop de mon côté. Je me suis mis un gros volume à Alès pendant un week-end où j'encadrais les membres du moto club dont je suis président (www.team-g-force.com)... A deux semaines de la manche de Lédenon.

J'aurais pu faire une belle manche à Lédenon. Avec de bons essais chrono et une bonne course qualif' qui m'a placé 11ème sur la grille de départ de la finale, je partais pour engranger de bons gros points et je briguais même un podium, mais dans le troisième tour de la finale, l'embout du sélecteur a cassé, du coup impossible de passer les rapports. J'ai tenu 12 tours et j'ai été obligé d'abandonner. J'étais dégoûté.


A Nogaro, bien placé pour attraper des points sur la finale, mais au deuxième tour en pleine accel' deux pilotes se sont ratés et sont revenus sur la piste à l'arrêt. Moi arrivant pleine balle sur eux au ralenti, forcément ça a fait boum. Une belle boîte qui m'a laissé des gros bobos et pas mal de dégâts sur la machine. Là encore, un coup dur à encaisser.


Bobo au pilote et à la moto, résultat forfait pour Croix en Ternois et surtout Pau. »


Donc plus de deux mois sans course, ça n'a pas été trop difficile de t'y remettre ?


  • A.G : « C'est vrai que c'est long long long… et il me tardait de retrouver les paddocks. »

Promosport 600, Alexandre Guilhem : quand ça ne veut pas…


As-tu pu rouler pendant ta convalescence ?


  • A.G : « Oui un peu, j'ai fait 1 journée d'essais à Lédenon pour voir si j'étais bon pour le service. L'essai a été concluant, j'ai retrouvé mes chronos et mon agressivité sur la piste.

Ensuite, j'ai enchaîné avec 2 jours de réglages à Alès, on a fait du bon boulot sur le châssis, bossé comme des malades et là aussi, j'étais content des résultats. Je suis donc arrivé aux essais libres le jeudi plutôt serein ».


Comment se sont passés les chronos et la course qualif' ?


  • A.G : « Ma première séance d'essais libres s'est avérée plus que prometteuse puisque j'ai claqué un chrono en 1'19'08 (qui m'aurait placé en top 5 aux essais chrono le samedi).

L'après-midi, je me suis mis un volume en voulant aller chercher les 1'18 qui semblaient à ma portée. J'ai gardé les freins trop longtemps et j'ai perdu l'avant… et un peu confiance en moi sur les freinages (je dois bien l'avouer)… résultat un demi seconde de perdue.


Lors des essais chrono, j'ai claqué un honorable 1'19'5 qui m'a placé en 9ème position sur la grille de la course qualif'. Environ 40°C sur une piste glissante… j'ai quand même pris une place sur le départ et j'ai préféré assurer que me mettre au tas. Choix judicieux puisque devant moi, 3 pilotes ont fait des erreurs. J'ai passé la ligne d'arrivée en 6ème position… et 1er Kawa.»


Promosport 600, Alexandre Guilhem : quand ça ne veut pas…


Tout semblait bien parti pour la finale.


  • A.G : « Oui, je partais en 3ème ligne et 1er Kawa donc perspective d'un petit chèque après le passage du drapeau à damier. Rouge sur chute dans le premier tour. Deuxième départ et là, dès le tour de formation, je sens que quelque chose ne va pas au niveau de la boîte. Je prends le départ mais impossible de passer la troisième… J'ai été obligé d'abandonner avec un arrière goût de frustration dans la bouche… »

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire