Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

PSA : la proportion des moteurs produits en France va baisser dans les prochaines années

Dans Economie / Politique / Industrie

PSA : la proportion des moteurs produits en France va baisser dans les prochaines années

Pas moins de cinq moteurs PSA sur six sont aujourd'hui assemblés en France, une proportion qui devrait radicalement changer dans les années qui viennent avec la volonté de la direction d'implanter des lignes de production complètes sur ses plus gros marchés étrangers.

Que ce soit à Trémery dans la Moselle ou à la Française de Mécanique à Douvrin dans le Pas-de-Calais où sont produits les 3 cylindres EB, les usines françaises de fabrication de moteurs de PSA fonctionnent aujourd'hui à plein régime, profitant pleinement du retour en grâce des motorisations essence et de leur plébiscite dans les commandes notamment des dernières Citroën C3 et Peugeot 3008. Ainsi, avec 2,4 millions d'unités prévues rien qu'en 2016 pour un total de 3 millions de voitures vendus dans le monde, c'est près de 80 % des moteurs et boîte de vitesses de PSA qui sont produits dans l'Hexagone. Et les décisions récentes d'opter d'un côté pour Treméry pour produire les chaînes de traction électriques de la plateforme e-CMP communes à Peugeot, Citroën, DS et Dongfeng qui sortira en 2019, et de l'autre pour Douvrin pour les mécaniques hybrides laissent imaginer un avenir radieux pour ces usines et les 7 600 salariés qu'elles emploient.

 

Sauf qu'un gros nuage noir se profile à l'horizon avec « Push To Pass » écrit dessus. C'est le nom du grand plan stratégique dévoilé en avril dernier par Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, dont l'un des objectifs est d'implanter des lignes de production complètes sur les zones de marché à fort potentiel. Cela fait évidemment sens d'un pur point de vue logistique : on peut ainsi économiser sur les frais d'importation, que ce soit au niveau du déplacement lui-même ou des taxes, et profiter de salaires potentiellement plus faibles sur place, ce qui est déjà le cas à Xiangyang en Chine, à Buenos Aires en Argentine et à Porto Real au Brésil. En 2019, deux lignes de production de moteur verront de plus le jour, la première à Trnava, en Slovaquie, et la seconde à Kénitra, au Maroc, chacune d'une capacité de 200 000 moteurs par an à terme. Et dans le même temps, une autre unité de production sera créée en Iran, comme Carlos Tavares l'a annoncé lui-même lors d'une visite sur place le mois dernier.

 

L'objectif final est d'arriver à 4 millions de ventes en 2021, soit un tiers en plus que prévues cette année, mais la production de l'usine de Trémery, dont la moitié est exportée, passera de 2 millions d'unités aujourd'hui à 1,5 million en 2019, celle de Douvrin passant par contre dans le même temps de 400 000 à 800 000 unités grâce à l'arrivée de nouveaux véhicules utilitaires, mais cela suffit à déjà inquiéter les syndicats.

 

Source : LesEchos.fr

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Sacré Carlos Tavares... Le champion de la délocalisation à court et moyen termes. Profit, quand tu nous tiens...

Par

Parce que la France n'est pas le premier pays pour PSA?

Par

En réponse à SIGVALD

Sacré Carlos Tavares... Le champion de la délocalisation à court et moyen termes. Profit, quand tu nous tiens...

Moins que le Carlos de chez Rno...

Par

Chez Renault, les véhicules, les moteurs Essence et Gazole et boites de vitesse coeur de gamme ne sont-ils pas fabriqués en Espagne ?

Par

En réponse à pechtoc

Parce que la France n'est pas le premier pays pour PSA?

Chine et Iran avant :wink:

Et PSA ne vend pas 80% de ses voitures en France :oui:

Passe pour la Slovaquie car l'usine est à coté et l'Iran car c'est le plus grand marché à venir et il faut être à l'abri des fluctuations monétaires et sans doute de quelques sanctions. par contre le Maroc c'est juste pour la rentabilité c'est tout à moins qu'il y ait une usine d'assemblage des 301 à venir et autres SKD

Bon après on se dit que les moteurs électriques devraient être produits à Trémery de même que les batteries pour les futures voitures électriques. de même la chaîne traction hybride sera produite à la Française de Mécanique.

Par

Mais mais mais... Si elles sont plus produites en France, il restera quoi comme argument commercial pour les Peugeot ? :( La pollution et la consommation, jusqu'à ce qu'on apprenne qu'ils sont pas si bien que ça ?

Par

Sur le moment quand j'ai lu le titre du topic j'ai compris que PSA allait de plus en plus acheter ses moteurs à l'extérieur...OUF !!! :ddr:

Logique de vouloir produire ses moteurs dans les zones géographiques des gros marchés :jap: et Trémery et Douvrin ne sont pas réellement perdants s'ils gagnent l'électrique et l'hybride(en plus des productions actuelles) :redface:

Par

Si je lis bien, la proportion baisserait, mais le volume fabriqué en France, lui augmenterait

Aujourdhui, 2,4 millions de voitures dont les moteurs proviennent à 80 % de France -> 1,92 millions de moteurs fabriqués en France.

Demain, 1,5 millions de moteurs à Tremery + 800 000 à Douvrin. Soit 2,3 millions de moteurs fabriqués en France.

Par

On est devenu de simple consommateur qui s'endette pour acheter des autos qui sont fabriqué à l'étranger le made in France est une boutade certain y croit encore , pour les gens patriote acheter une Yaris une belle bridé Franchouillarde , cela dit Peugeot que le gouvernement de gauche à tapé dessus est quand même beaucoup plus Français que Renault que l'état détient 15% avec son Pdg trisomique

Par

En réponse à zemik

Chine et Iran avant :wink:

Et PSA ne vend pas 80% de ses voitures en France :oui:

Passe pour la Slovaquie car l'usine est à coté et l'Iran car c'est le plus grand marché à venir et il faut être à l'abri des fluctuations monétaires et sans doute de quelques sanctions. par contre le Maroc c'est juste pour la rentabilité c'est tout à moins qu'il y ait une usine d'assemblage des 301 à venir et autres SKD

Bon après on se dit que les moteurs électriques devraient être produits à Trémery de même que les batteries pour les futures voitures électriques. de même la chaîne traction hybride sera produite à la Française de Mécanique.

Non.

Les 10 principaux marchés de PSA en 2014

Chine : 734 000

France : 637 682

Royaume-Uni : 255 036

Espagne : 158 642

Italie : 144 355

Allemagne : 124 653

Belgique-Luxembourg : 95 289

Brésil : 86 959

Argentine : 84 371

Pays-Bas : 64 922

Sachant qu'en Chine, quasi tout est produit sur place avec Dongfeng pour éviter les taxes d'importation.

C'est aussi le cas pour l'Argentine et le Brésil. Pour l'Iran, Iran Khodro produit sous licence une partie de sa production, pour PSA c'est la 405 et la 206. La production de ses deux modèles représentent environ 80 000 ex., fabriqué à 100% sur place pour la 405, et 60 à 80% pour la 206. Les pièces qui provenaient de France pour les assembler viennent aujourd'hui de Chine. Pour leur nouvelle usine en 2017 (toujours avec Iran Khodro) on parle d'une capacité au maxi de 200 000 véhicules (301/208/2008) avec minimum 70% des pièces produites localement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire