Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

PSA : le retour aux USA est enfin en marche

Dans Economie / Politique / Marché

PSA : le retour aux USA est enfin en marche

Absent depuis de longues années des États-Unis, PSA va prochainement faire son retour en Amérique, comme en attestent la création d’une entité Amérique du Nord et le lancement de sa marque de mobilité Free2Move.

« We will be back », voici comment Carlos Tavares aurait pu annoncer le retour de PSA aux États-Unis. Mais le patron du groupe français n'a pas fait de déclaration fracassante. Ce projet a tout simplement été évoqué lors de la présentation du plan de croissance rentable Push To Pass.

Après les paroles, place aux actes. Ce retour s’effectuera progressivement. Il démarre tout d’abord par le lancement de services de mobilité avec les partenaires du constructeur. Dans un deuxième temps, seront déployées des offres de mobilité utilisant des véhicules du groupe pour mesurer l’intérêt des Américains pour les produits du groupe. S’ils plaisent, PSA commercialisera ensuite des véhicules en Amérique du Nord. Ce plan structuré devrait s'établir sur une période de 10 ans. Le but est clair : essayer de se faire une place sur un marché considérable où ont été vendues 16,6 millions de voitures l'an dernier. En termes d’organisation, cette nouvelle division ne sera pas rattachée directement à Carlos Tavares, qui a pourtant été patron de Nissan aux USA, mais à la direction des programmes et de la stratégie de PSA. Preuve que ce retour est encore très prudent.

Concrètement, c’est la marque Free2Move qui regroupe les services de mobilité de PSA et de ses partenaires (dans lesquels le constructeur a le plus souvent pris des participations) qui va s’implanter prochainement aux États-Unis. Le premier service lancé est celui de TravelCar, dans lequel PSA a pris une participation en 2016. Il s’agit d’un service consistant à offrir le parking aux automobilistes qui acceptent de louer à tarif réduit leur véhicule pendant la période où il est immobilisé. Déjà présent en France, TravelCar est lancé ce mois-ci à proximité des aéroports de Los Angeles et San Francisco, respectivement 2e et 7e plus grands aéroports du pays. C’est la première fois qu’une telle offre est proposée aux États-Unis.

Ce premier pas peut sembler encore insuffisant pour s’installer définitivement aux Etats-Unis, mais il s’agit en tous les cas d’un indice positif sur les ambitions du groupe français.

 

 

Mots clés :

Commentaires (82)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'histoire est en marche, PSA est en pleine phase ascendante. Jusqu'où va s'arrêter Carlos Tavares ?

Par

En marche, ça devient la mode du moment. C'est toute l'industrie française qui retrouve l'énergie pour avancer.

Par

Oui c'est un retour mais pas celui auquel on s'attend. Pourtant aux usa ils se souviennent bien des Citroën et Renault comme de supers voitures.

Par

Ils ont intérêt à proposer d'autres motorisations pour le marché US.

Par

C'est le parfait moment d'y remettre un pieds, même si là, c'est plus l'auriculaire que le pieds.

Au moment où tout le groupe Vag y est détesté et ridiculisé, c'est le moment de leur montrer ce qu'est la vraie qualité, la vraie fiabilité et la transparence.

Par

Voir si les 1.2 et 1.6 plaisent aux ricains :orni:

Par

En réponse à Entouteobjectivité

L'histoire est en marche, PSA est en pleine phase ascendante. Jusqu'où va s'arrêter Carlos Tavares ?

"Jusqu'où va s'arrêter Carlos Tavares ?" : s'il est arrêté, c'est qu'il reste sur place, non?

Par

Oui , enfin. . Une offre pour louer ta voiture quand tu ne t'en sert pas .. bof bof .. Tu va la retrouver un coup dégueulasse, un coup les pneus fumés , une autre fois avec un gros poc dans le pare-choc .. Peut être même avec un autre moteur tout rincé comme cela est déjà arrivé en France. . Des gitans louent des voitures, ou des utilitaires, et en une journée ils changent le moteur avec ceux de leur propre véhicule fortement kilomètrès ..

Par

En réponse à duriezro

"Jusqu'où va s'arrêter Carlos Tavares ?" : s'il est arrêté, c'est qu'il reste sur place, non?

Non mais ETO a des soucis avec la langue française.

Par

Y'a énormément de boulot à faire pour qu'une marque française s'implémente aux USA.

Déjà actuellement Renault se ferait crucifier au même niveau que VAG.

Ensuite... ils ont pas les mêmes gouts que nous en terme de caisse. 3008 ? Kadjar ? C'est pas des SUV pour un ricain. (Chassis de voiture normale donc c'est un crossover)

Egalement, ça manque de tricorps et de grosse motorisation.

Bref, c'est pas demain la veille que les français iront en amérique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire