Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

PSA : un retour aux États-Unis avec Bolloré

PSA : un retour aux États-Unis avec Bolloré

Le groupe français sera bientôt de retour en Amérique du Nord. Mais PSA se contentera de proposer dans un premier temps un service d'autopartage en partenariat avec Bolloré.

Lors de la présentation du nouveau plan stratégique du groupe, en avril dernier, Carlos Tavares a confirmé que PSA préparait son retour sur le sol nord-américain. Mais le PDG avait été clair : c'est un projet à long terme, sur 10 ans, avec plusieurs étapes.

La toute première sera la mise en place d'un service d'autopartage qui pourrait rivaliser avec les voitures d'Uber dans plusieurs grandes métropoles des États-Unis. Au cours d'une conférence sur la mobilité organisée par nos confrères du journal Les Échos, Carlos Tavares a révélé que PSA était en train de travailler « avec bon nombre de villes, dont Los Angeles ». Le groupe ne sera pas seul dans l'aventure puisqu'il s'est associé à Bolloré, qui bénéficie d'une bonne expérience. L'industriel est en effet derrière Autolib, les citadines électriques en libre-service dans Paris. Les deux parties sont déjà partenaires, puisque la Citroën e-Mehari est une Bolloré Bluesummer restylée.

Connaître les goûts des Américains

L'autopartage sera aussi un moyen pour PSA de diversifier ses activités. Le groupe ne veut plus être un simple fabricant de véhicules. Conscient que les modes d'utilisation de la voiture changent, comme le prouve le succès des entreprises spécialisées dans le covoiturage de type Blablacar, il souhaite fournir une réponse à toutes les nouvelles formes de mobilité. Carlos Tavares est toutefois conscient que la part de l'autopartage restera marginale dans le chiffre d'affaires du groupe.

Comme PSA l'avait indiqué au printemps, cette première étape aux USA permettra notamment de connaître les goûts des conducteurs américains. La seconde partie du projet vise à inclure dans les services d'autopartage des modèles du groupe. Il est trop tôt pour en connaître la liste, mais les futures DS semblent déjà en bonne position. Si les retours sont concluants, PSA commencera alors à vendre ses voitures outre-Atlantique.

Peugeot

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (43)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le premier véhicule Vendu sera la 403 cabriolet de COLUMBO . :coolfuck:

Par

le gout des ricains?

ils savent pas psa?

bin des gros suv à moteur hybride...

donc V6 mini 3L essence hybride ou pas..;

bref tout ce que psa sait pas faire...

autre chose le ricain l'auto partage?

il s"en fout...

lui il vient chez le concessionnaire et achéte;..

faut du stock.. car il repart une heure aprés avec sa caisse neuve...

autre chose à 3O OOO$

il roule en mustang... de 3OOcv..;

si psa veut lui fourguer un 3OO8 pure tech de 13O cv..

au meme prix çà le fera pas!

Par

bah! on parle des futures DS, celles qu'on ne connait pas encore.

et questions moteurs, rien n'empêchera PSA de s'approvisionner en gros moteurs essence (v6, v8...) auprès de ces partenanires: dongfeng, toyota, ford... si le besoin s'en fait réellement ressentir. car selon moi, l'avenir, même aux USA, sera de plus en plus orienté vers les électriques et les hybrides.

ne pas oublier par ailleurs que PSA devrait commercialiser à priori un pickup 4x4 type toyota rebadgé.

Par

On se demande juste en quoi le groupe Bolloré a besoin de la Peug' pour s'implanter aux States....

Juste une des rares marques significatives à ne pas avoir de réseau là bas....

Et l'expérience de l'E-Mehari dont il est question dans le sujet..... allez....passons juste à autre chose.

Par

En réponse à gignac31

le gout des ricains?

ils savent pas psa?

bin des gros suv à moteur hybride...

donc V6 mini 3L essence hybride ou pas..;

bref tout ce que psa sait pas faire...

autre chose le ricain l'auto partage?

il s"en fout...

lui il vient chez le concessionnaire et achéte;..

faut du stock.. car il repart une heure aprés avec sa caisse neuve...

autre chose à 3O OOO$

il roule en mustang... de 3OOcv..;

si psa veut lui fourguer un 3OO8 pure tech de 13O cv..

au meme prix çà le fera pas!

oui, enfin, y a une cinquantaine d'états aux USA, et le profil des consommateurs n'est pas le même, entre la ville, la campagne, le texas, new-york, la californie...

et on y vend aussi bien des mustang v8, des gros pickup que des prius poussives... et même des VW diésel...

et New-York, c'est un peu comme Paris: beaucoup n'ont pas de voiture et d'autres en ont des petites, pour pouvoir circuler et se garer facilement.

Par

"mais les futures DS semblent déjà en bonne position" Qu'ils réussissent déjà de s'implanter en chine puis on en reparlent, c'est pas gagné...

Par

@Mon Gravillon "Juste une des rares marques significatives à ne pas avoir de réseau là bas...."

J' en Konnais qui s' appelle vvé qui faisait le malin là-bas et qui prend ..15 boules ..!!

Par

En réponse à tointoin2

"mais les futures DS semblent déjà en bonne position" Qu'ils réussissent déjà de s'implanter en chine puis on en reparlent, c'est pas gagné...

Qu'ils réussissent déjà à avoir une vraie gamme chez nous...

Par

Et qui faisait le marlou chez nous et qui pleure ses ventes enKore en août avec son retentissant - 19 % ..!!

http://bestsellingcarsblog.com/2016/09/france-august-2016-dacia-and-mercedes-lift-market-up-7/

Par

Bollore est déjà implanté à Indianapolis, avec auto lib ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire