Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

PSA : un trafic de pièces détachées au centre de Vesoul

Dans Faits divers & Insolite / Justice

PSA : un trafic de pièces détachées au centre de Vesoul

Pendant deux ans, entre 2011 et 2013, le centre logistique mondial du constructeur automobile PSA à Vesoul a vu pour près de 100 000 euros de pièces détachées disparaître… Pour les voir réapparaître sur la toile à des prix défiant toute concurrence. Un mystère qui a été résolu et dont les instigateurs viennent d’être traduits en justice qui a infligé de la prison ferme.

Bougies, plaquettes de frein, moteurs turbo, 90 chevaux ou HDI, tout était bon pour alimenter un site bien connu d’annonces en tout genre. Les auteurs pensaient être au bon endroit au bon moment pour mettre en place ce trafic qui se présentait comme un bon coup. Qui refuserait en effet un moteur à 250 euros ?

Mais la supercherie a pris du plomb dans l’aile lorsque "la direction s'en est rendu compte lors d'un inventaire, parce qu'il manquait 850 moteurs turbo et le responsable de la sécurité a retrouvé certaines pièces sur Le Boncoin". Dixit le procureur de la République de Vesoul Emmanuel Dupic.

Les salariés sortaient les petites pièces volées de l'usine en les cachant sur eux et ils faisaient passer les pièces plus encombrantes, telles que les moteurs, par-dessus le grillage à des complices qui les récupéraient. L'entreprise a déposé plainte et une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Vesoul en juillet 2013 pour "vol en réunion". Les enquêteurs de la police de Vesoul et de la police judiciaire de Besançon ont remonté la trace des suspects, notamment grâce à des annonces diffusées sur internet.

Deux hommes ont été condamnés à deux ans de prison, dont un an avec sursis et mise à l'épreuve. Un an de prison, dont six mois avec sursis et mise à l'épreuve, à un de leurs complices qui recelait les pièces. Six autres hommes, dont deux salariés et trois complices, ont également écopé dans ce dossier de peines de quatre à huit mois de prison avec sursis. Enfin, les prévenus ont été condamnés à verser chacun de 50 000 à 1 000 euros d'indemnités, pour un préjudice global de près de 100 000 euros.

Commentaires (62)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

... la boite où il faut donc attendre deux ans qu’il manque 850 berlingues dans le stock. :bien: Etonnez vous que ces fins gestionnaires se soient fait rouler dans la farine par G. M.

Par

... oui, il manque quelques mots. Mystérieusement disparus entre deux inventaires. :bah:

Par

Nous attendons désormais les commentaires des habituels fins analystes nous disant qu'ils s'imaginent bien de quel type d'individu il s'agit.

Par

En réponse à moulache

Commentaire supprimé.

Pas mal :biggrin:

Par

En réponse à Joker79

Nous attendons désormais les commentaires des habituels fins analystes nous disant qu'ils s'imaginent bien de quel type d'individu il s'agit.

oui j'imagine bien qui pique dans ces usines, encore de ces gens qui representent une "richesse "pour la France et l'europe et qui viennent de "pays de merde" comme dirait l'Autre,

un exemple de 2015 chez Renault mais à priori avec les même racailles;

http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-d-oise-95/le-trafic-de-pieces-auto-rapportait-des-millions-14-02-2015-4531911.php

Par

Je connais bien le site logistique PSA de Vesoul n'habitant pas très loin.

850 moteurs passés par dessus la grille??? J'ai du mal à imaginer les gusses se les coltiner à bout de bras de part et d'autre de la clôture sans que ça éveille de soupçon... Il a sûrement fallu des engins élévateurs, etc... Dingue comme histoire! Et pis les cons qui vont tranquillement revendre ça sur le bon coin à 10x moins, au bas mot, que le prix normal, c'est sûr qu'ils allaient pas attirer l'attention...

Par

En réponse à roc et gravillon

... oui, il manque quelques mots. Mystérieusement disparus entre deux inventaires. :bah:

mdr il est fou ce type!

Par

Autre truc bizarre 850 moteurs à 250€ (sachant que c'est loin d'etre leur vrai coût pour le constructeur), ca fait déjà 212500€ et on n'a pas encore compter toutes les autres pièces décrites dans l'article...

Or, on nous parle d'un préjudice de 100.000€. Ne manque t-il pas des "0"??? (ou des "O" pour Gignak et ses multi)

Par

Donc, il manquait un tas de pièces détachées dont " 850 moteurs turbo " pour un préjudice de seulement 100.000 euros ?

Est-ce normal que je sois le seul à m'en étonner ?

A 117,65 euros un moteur turbo, c'est vraiment pas cher à produire...

Par

Doit manquer le mot "pieces" devant moteurs dans l'article .

C'est écrit par lecondé les gars :colere:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire