Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Qui sont ces filles qui se lancent dans un Dakar

Dans Moto / Sport

Qui sont ces filles qui se lancent dans un Dakar

Quelques jours après l'arrivée du Dakar, j'ai rapidement parlé des quelques filles qui y ont participé.


Mais qui sont-elles en réalité, d'où viennent-elles ?


Elles n'étaient que six au départ à Buenos Aires, 5 en moto et une seule en quad.


Elles ont été bien plus nombreuses que cela par le passé, mais la baisse de 30% d'engagés cette année est aussi valable chez les filles, et même plus, vu ce nombre très restreint.


Je vous propose de mieux connaître chacune d'entre elles, elles viennent d'horizons bien différents, de pays différents, avec des buts différents, mais avec un acharnement et une force de caractère identique.


Il y a bien sur la Suédoise Annie Seel, femme d'expérience, qui n'en était pas à son coup d'essai.


Ensuite, Silvia Giannetti, Italienne, elle fait une course extraordinaire, mais s'incline derrière la Suédoise.


Mirjam Pol, la Néerlandaise est une coriace, elle avait fini son premier Dakar à seulement 22 ans et demi, mais la course a eu raison de son courage cette année, nous la reverrons.


Il y a l'Allemande, Christina Meier, une fille qui n'hésite pas à faire des courses du type « Romaniac », sur le Dakar, elle est un cran en dessous, mais son échec de l'an dernier en Argentine lui a donné des ailes.


Tamsin Jones est Britannique, elle vie sa jeunesse dans la campagne profonde de Grande Bretagne, elle se met à la moto très tard en changeant totalement d'horizon.


La dernière n'est pas une inconnue, amie de Luc Alphand, Camélia Liparoti est une montagnarde dans l'âme. Elle est cette année la seule à avoir relevé le défit du Dakar sur un quad, ce qu'elle regrette d'ailleurs.


En tout cas, c'est ici la possibilité de mieux connaître ces filles, qui même dans le cas de Mirjam Pol, qui a du abandonner sur chute, méritent un sacré respect pour leur ténacité.


Quand on voit le nombre d'abandons, environ, la moitié, c'est exceptionnel.


Je rend un hommage personnel à ces filles qui peuvent être fières de leur performance respective.


Un grand bravo à toutes les six, et revenez plus nombreuses l'année prochaine.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire