Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Radars : c'est relâche cet été, ils ont moins flashé

Dans Moto / Pratique

Radars : c'est relâche cet été, ils ont moins flashé

Les vacances sont bientôt finies et les longs trajets aussi. Et s'il y avait bien une idée présente chez tous les conducteurs lors des déplacements c'est la possibilité de se faire flasher. D'après les observations menées du 1er juillet au 15 août, il s'avère que les radars sont passés de 24 clichés à 19 clichés quotidiens entre 2012 et 2013.


C'est une étude qui a été révélée par le Figaro. Pourtant, les boites grises sont de plus en plus nombreuses sur les routes mais les infractions sont au contraire en diminution en comparaison de l'année dernière sur la période des vacances 1 juillet/15 août. Il existe aujourd'hui 3 262 radars fixes et embarqués qui ont cumulé 2 828 209 flashs. En 2012, il y avait 3 105 appareils en service pour un cumul de 3 499 581 flashs. Il y a donc en moyenne 5 flashs de moins par appareil et par jour entre les deux années.


Plus en détail, sur une cabine fixe, nous sommes passés de 27 à 20 photos, sur les radars embarqués cela passe de 19 à 15 et sur les nouveaux radars mobiles-mobiles (ceux installés dans les 41 Renault Mégane qui circulent dans le flot) on constate une moyenne de 14 clichés soit un total de 26 295 infractions enregistrées en un mois et demi. Les radars de feux rouges au contraire ont été plus actifs en passant de 172 782 clichés, contre 171 622 l'an passé avec pourtant 78 appareils de moins.


Quant aux raisons d'une telle baisse, bien évidement cela passe par le comportement des conducteurs. L'envie d'économie de carburant pendant le trajet fait également partie de la baisse de vitesse. D'après le quotidien du Canard enchaîné, il aurait eu début juillet 10% du parc des radars en hors-service (dégradations/pannes) contre 2 à 3% il y a quelques années. Cette augmentation serait dûe à la nouvelle société de maintenance des radars qui a « pris en main ce marché complexe sur le plan technique » dixit Manuel Valls et qui a besoin d'un temps d'adaptation.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire