Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Rallye des Pharaons : Marc Coma s’échappe au classement provisoire

Dans Moto / Sport

Rallye des Pharaons : Marc Coma s’échappe au classement provisoire

Cette 3ème journée de course en Egypte ne faisait « que » 286 kms de spéciale, mais cela a suffit à l'espagnol Marc Coma pour frapper un grand coup qui pourrait être déterminant.


Le terrain était varié, la piste caillouteuse du début n'a pas été appréciée de tous, plus rapide en fin de parcours, mais piégeuse, la concentration était de mise. Marc Coma a imprimé un rythme à sa KTM que ses adversaires n'ont pu suivre, c'est apparemment aussi simple que cela.


C'est Viladoms qui finit second mais à 10 minutes de Coma.


Helder Rodrigues (Yamaha) parti le premier ouvrait la piste, il n'a pu contenir le retour le l'Espagnol. Toujours plus facile de remonter sur un pilote que de le semer.


Parmi les « paratonnerres » Lopez après un embrayage qui l'abandonne le premier jour a du faire avec un carter moteur percé. La première Aprilia est 5ème du jour, aux mains de l'Italien Mancini.


3ème étape :


  • 1 COMA MARC ESP KTM
  • 2 VILADOMS JORDI ESP YAMAHA 10:17
  • 3 RODRIGUES HELDER POR YAMAHA 13:19
  • 4 PRZYGONSKI JAKUB POL KTM 16:48
  • 5 MANCINI ANDREA ITA APRILIA 21:50
  • 6 MUNK JES DNK KTM 450 23:55

Provisoire :


1 Coma (KTM)


2 Rodrigues (Yamaha) à 12'38


3 Viladoms (Yamaha) à 14'42


4 Przygonski (KTM) à 19'45


5 Czachor (KTM) à 1h09'55


6 MUNK (KTM) à 1h15'52


Marc Coma : « Personnellement, ce fut une bonne journée. Ce qui m'a permis de faire la différence, partir de la quatrième position. J'ai tout d'abord repris Jordi (Viladoms), puis Jakub (Przygonski) et fait la jonction avec Helder (Rodrigues) au km 80 de la spéciale. Nous poursuivons parallèlement nos tests de suspensions, ce n'est pas nouveau ici, nous les développons depuis notre retour du Dakar. »


Helder Rodrigues : « Ouvreur aujourd'hui, cela n'a pas duré longtemps avant que Marc ne me rattrape. J'ai su rester calme en gardant mon rythme car, Marc est vraiment impressionnant. Il roule vite et propre. Je me suis contrôlé car j'ai le titre de Champion du Monde en tête, ce n'est pas le moment de prendre de risque. »


Jordi Viladoms : « Après mon accident j'ai beaucoup travaillé mon physique mais aussi sur la Yamaha : moteur, châssis, suspensions… C'est une moto qui me met en confiance. Elle est moins dangereuse que la ‘grosse' du passé mais nous roulons en permanence à fond pour aller vite ! Aujourd'hui, la spéciale était difficile avec beaucoup de cailloux et des trous sur lesquels, je ne suis pas parvenu à trouver le bon rythme. Marc (Coma) m'a doublé rapidement après le départ, je n'ai pu lui prendre la roue, il était trop rapide. Je me suis attaché à rester concentré. L'étape était technique, Marc a fait la différence, son expérience a parlé. »


Jakub Przygonski : « Je suis parti deuxième ce matin et au km 60 j'ai rattrapé Helder. Très rapidement, Marc est arrivé. C'est alors que j'ai senti que quelque chose ne tournait pas rond, j'ai préféré m'arrêter pour vérifier et j'ai perdu environ 4 minutes. J'étais un peu moins en rythme qu'hier et j'ai franchi la line d'arrivée tout seul… »


infos-photos site off


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire