Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

« Ré-inventer Paris II »: la suite de l'autophobie parisienne

« Ré-inventer Paris II »: la suite de l'autophobie parisienne

« Ré-inventer Paris 2 », voici le nouvel appel à projets lancé par la municipalité parisienne. Le but est d’utiliser les souterrains parisiens inoccupés ou libérés de l’automobile. Une nouvelle phase de la chasse à l’automobile.

Après les précédentes éditions (Ré-inventer Paris, Ré-inventer la Seine et Inventer la Métropole, actuellement en cours), la mairie de Paris continue de multiplier les initiatives afin de modifier le cadre de vie des parisiens et notamment les souterrains majoritairement inutilisés. Les lieux concernés sont nombreux et très divers. On y trouve aussi bien des quais de stations de métro que les caves d'hôtels particuliers du Marais, en passant par le bâtiment de l'esplanade des Invalides abritant l'aérogare Air France ou encore d'anciens postes de transformation électrique. Mais tous présentent un point commun : ce sont des espaces inutilisés situés dans « Les dessous de Paris ».

Cette volonté d’utiliser les sous-sols parisiens est également un signal politique. Alors que beaucoup de pays européens ont décidé de multiplier les gratte-ciel, la municipalité parisienne fait le choix inverse en pariant sur les sous-sols et pourquoi créer une véritable « ville du dessous » selon Jean-Louis Missika, adjoint au maire chargé de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité.

Au premier, en tant qu’automobiliste, on ne se sent pas forcément concerné et bien détrompez-vous, car ce projet s'inscrit dans l'entreprise de restriction de la place de la voiture en ville dans laquelle s'est lancée la capitale française.

Pour Jean-Louis Missika, « Le véhicule de demain sera électrique, connecté et autonome. Et ce véhicule autonome à la demande pourrait circuler dans les rues de la capitale d'ici 2025. Il n'y donc pas de temps à perdre. Selon une étude de l'OCDE, ce sont 100 % des parkings souterrains et 80 % des places de stationnement en surface qui pourraient disparaître. » Vous avez bien lu ! Ainsi, parmi les 34 sites proposés plusieurs tunnels (Pont Neuf, Tuileries, Henri IV et Etoile) ; plusieurs parcs de stationnement (Grenier Saint-Lazare, Procession et Ardennes) deux stations-service situées Porte de Champerret ou encore un ancien garage situé rue Amelot (11e), propriété de Renault. Reste à savoir si le parking situé sous la mairie de Paris sera un jour concerné. Mon petit doigt me dit bizarrement que non.

Carte des 34 lieux choisis par la municipalité
Carte des 34 lieux choisis par la municipalité

Et attention, « ce n'est qu'un début », insiste Jean-Louis Missika. La mairie de Paris n’espère pas moins de 34 projets. Leur dépôt est attendu pour novembre, avec une sélection définitive prévue à l'automne 2018. Vous l’aurez compris, automobilistes parisiens, vous n’avez pas fini de souffrir.

 

Mots clés :

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je vie à Paris et je ne comprend pas l'objectif de la mairie car on ne peut pas déjà pas circuler ni se garé déjà à Paris pourquoi insisté encore doucoup je gare ma voiture la semaine et utilise les transports ou mon vélo électrique car je n'est pas le choix j'aimerais utiliser ma voiture

Par

paris no go zone

Par

t'as qu'à prendre le taxi ou demander à ton chauffeur de rester en double file David :biggrin:

Par

Visiblement, ce pauvre Pagès n'a pas vraiment pigé le pourquoi et le comment de ce projet.

Et son article qui part dans tous les sens....

Ré-inventez donc Cara.... l'indigence du niveau devient sidérante...

Par

Quelque chose d'un peu plus constructif (sic) ici :

http://www.batiactu.com/edito/reinventer-paris-2-34-sites-choisis-dedies-aux-sous-49224.php

Si maintenant vous pensez qu'il soit illogique qu'une municipalité responsable laisse indéfiniment en jachère un patrimoine inexploité à date, grand bien vous fasse.

Quand à l'avenir de vos chères bagnoles dans Paris métropoles, faudra vous y faire les gars, vos petites habitudes à la papa vont être rondement bouleversées dans un avenir plutôt proche.

Et vous savez la meilleure ?

Ce sera exactement le même schéma qui sera déployé un peu partout à travers le monde en zones urbaines.

Ça ne vous plait pas ?

La cambrousse vous ouvre les bras... ça tombe bien, y'a de moins en moins de monde...

Par

Je n'ai pas compris l'article. On parle bien d'espaces inutilisés (donc pas utilisés par les automobilistes) à qui l'on souhaite donner une nouvelle fonction? En quoi cela est-il autophobe?

"On y trouve aussi bien des quais de stations de métro que les caves d'hôtels particuliers du Marais, en passant par le bâtiment de l'esplanade des Invalides abritant l'aérogare Air France ou encore d'anciens postes de transformation électrique" : vous proposez quoi comme utilisation "automobile d'une cave? de postes électriques?

"Alors que beaucoup de pays européens ont décidé de multiplier les gratte-ciel, la municipalité parisienne fait le choix inverse en pariant sur les sous-sols" : que faites-vous de la Tour Triangle Porte de Versailles? Des Tours Duo dans le 13e? Du TGI quartier des Batignolles? Des tours de la Défense?

"Le but d’utiliser les souterrains parisiens inoccupés ou libérés de l’automobile." : manque un mot, non?

Par

je soutiens à 1000% cette idée

par contre ce sera payant , y aura t il des abos ????

Par

Et je ne comprends pas bien le rapport entre

"ce véhicule autonome à la demande pourrait circuler dans les rues de la capitale d'ici 2025"

et

"Selon une étude de l'OCDE, ce sont 100 % des parkings souterrains et 80 % des places de stationnement en surface qui pourraient disparaître".

Quand ils ne rouleront pas (la nuit, en heures creuses par exemple), ces véhicules autonomes, uniquement publics apparemment, seront rangés où ? Seront-ils suspendus dans les airs ? Rouleront-ils en permanence, sans destination précise, faute de place de stationnement ?

Par

Ils seront peut-être arrêtés en pleine voie publique, et se déplaceront automatiquement s'ils gênent un véhicule avec des occupants...

Par

....dans Star Trek, Mr Spock et sa bande sont à volonté téléportés ailleurs : c'est ça qui se prépare !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire