Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Réduction des rejets de CO2 : l'Europe fixe de nouveaux objectifs ambitieux

Réduction des rejets de CO2 : l'Europe fixe de nouveaux objectifs ambitieux

Alors qu'une réglementation plus sévère entrera en vigueur en 2021, la Commission Européenne souhaite que les rejets de CO2 moyens des voitures et utilitaires baissent de 30 % entre 2021 et 2030.

Certaines marques ont déjà des sueurs froides en pensant à la réglementation qui entrera en vigueur en 2021. À cette date, les constructeurs auront une limite à ne pas dépasser pour les émissions de CO2 : la moyenne des rejets de leurs véhicules vendus devra être sous les 95 g/km. Les dépassements seront punis par des amendes. La valeur de 95 g, votée en 2014, devrait cependant être revue un peu à la hausse suite à la mise en place à la rentrée du nouveau cycle d'homologation plus sévère.

Et d'ici 2030, il y aura un nouveau tour de vis législatif. La Commission Européenne a annoncé un nouvel objectif : elle souhaite qu'entre 2021 et 2030, les rejets de CO2 des voitures et utilitaires baissent de 30 %, avec un recul intermédiaire de 15 % en 2025. La proposition doit être négociée par les États membres et le Parlement européen avant d'être adoptée.

La Commission vise un double but : satisfaire les engagements pris dans le cadre de la COP21 et booster le marché des véhicules écologiques. Ces derniers représentent pour l'instant une goutte d'eau sur l'ensemble des ventes. Une étude de l'ACEA pointait récemment du doigt le fait que les véhicules électriques, présentés comme la solution miracle par les dirigeants politiques dans leurs discours, restent un privilège de riches.

Pour booster le marché de l'électrique, l'Europe compte investir dans les années à venir un milliard d'euros. 800 millions d'euros seront consacrés au développement d'un réseau de bornes de recharge. 200 millions seront accordés pour la recherche et la production des batteries. La nouvelle génération de véhicules branchés, aux prix plus abordables et aux autonomies améliorées, sera surtout la clé de la démocratisation.

Mots clés :

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

en continuant avec des tests d'homogation qui permettent de faire le 0-50 en 5 minutes?

feraient déjà mieux de faire en sorte que les voitures récentes respectent déjà réellement (dans la vie de monsieur tout le monde) les normes actuelles...

Par

Déjà avec le test WLTP applicable en sept 2018 les valeurs vont grimper de 20%

La baise de 15 et 30 % c'est pas gagné !!!

La micro hybridation va être de rigueur sur tous les véhicules...

Par

Bsr;A vouloir imposer des mormes severes en matiere de pollution .les vehicules actuels deviennent fragiles ne peuvent plus faire de la ville et les tests d'homologation ne correspondent en rien aux releves reels sur route. Et le client paye!

Par

Et encore et toujours le CO 2, les particules on s'en fout........

Par

Toujours la vaste fumisterie des émissions de Co2 qu'on double d'une plus vaste encore celle des émission de particules....

On pond des études statistique sur un nombre de décès "prématurés" supposés imputable à la pollution alors qu'on en apporte strictement AUCUNE preuve.

On fixe des rejets de Co2 arbitrairement réduit de XX% dans le même temps justement alors que la motorisation la moins emetrice de ces Co2 (je parle pour le thermique) est celle honnie pour les particule (en fait parce qu'on ne regarde pas trop ce qui se passe en terme de rejet de particule chez l'essence...)

La solution ?

Une interdiction ? Que neni!!

Le pognon et encore le pognon.

D'un coté on taxe les carburant, on met des malus sur le produit on fait de la "tx=axe carbone"....

Mais de l'autre on laisse proliférer ces engins de mort (enfin ce qu'on qualifie comme tel).

En gros c'est comme le tabac. On vous dit que c'est hyper dangereux mais tant que vous payer un max de taxe sur votre paquet vous êtes libre de fumer....

Par

Pour encore plus se tricherie :cyp:

Par

En réponse à CarMars

Et encore et toujours le CO 2, les particules on s'en fout........

Je roule en américaine a plus de 500g de co2 et en TD a plus de 200 moi dans mon cas c'est clair je m'en bat les burnes de leur écologie et du co2.

Par

Le trafic aérien a augmenté de 7% en 2016 et au mois de Juillet 2017 il était en augmentation de 9,6% :çà c'est bon pour le CO2.Pour ne parler que de l'aérien.Et pour l'électrique,je me demande si nos cerveaux européens ont calculé la surconsommation engendrée par la "démocratisation" ,forcée, des véhicules électriques.Je souhaite pour cette année un hiver aux températures hivernales,sans excès, pour qu'ils puissent compter les coupures et mesurer l'inanité de leurs décisions.

Par

bah, pour le nucléaire, ils viennent déjà de faire un (gros) pas en arrière...

passer au tout électrique en terme automobile tout en diminuant la production d'électricité et sans augmenter la pollution au niveau national, forcément, ça coince...

Par Profil supprimé

super, comme ça, on pourra rouler en pick up quand les suv seront dépassés ^^

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire