Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Renault : le prix moyen de vente a bondi en 3 ans

Dans Economie / Politique / Marché

Renault : le prix moyen de vente a bondi en 3 ans

Globalement, le budget automobile est en hausse chaque année avec une augmentation notable du prix de vente moyen des voitures neuves en France. L'an dernier, il a en effet gagné 4 points, à 25 342 €. Alors que Peugeot a déjà appliqué une stratégie de hausse des prix et de diminution des remises, c'est désormais Renault qui note une forte augmentation des tarifs moyens du catalogue, avec 25 % en trois ans.

Quand les constructeurs nous expliquent que l'arrivée massive d'équipements high-tech en tout genre dans les automobiles n'a que peu (voire aucun) impact sur le prix final du produit, ils ont totalement tort. En effet, la hausse du prix moyen du véhicule neuf en France ne suit pas une courbe à coefficient constant. Entre 2006 et 2011, la hausse fut de 5 %, et elle grimpa ensuite à 11 % entre 2011 et 2015, la faute à la démocratisation de technologies en tout genre (aides à la conduite, caméras de recul, systèmes tactiles partout) dans des autos plus accessibles.

 

Du coup, les constructeurs qui avaient opté pour une stratégie de hausse des prix en profitent. Il y a quatre ans, PSA annonçait un virage pour Peugeot qui devait être le "généraliste premium" du groupe. La conséquence directe était une augmentation voulue des prix au catalogue et une gestion plus stricte des ventes avec des remises plus faibles et moins nombreuses. La voiture au lion ne doit pas être bradée, a souvent rappelé la direction du constructeur.

 

L'augmentation est conséquente chez Renault

Les données sur Renault étaient jusqu'ici un peu moins connues, mais le directeur commercial France de la marque, Philippe Buros, a confié à Autoactu que le tarif moyen du véhicule neuf chez Renault avait bondi de 25 % entre 2013 et 2016, avec un tarif culminant aujourd'hui à 21000 €. L'intéressé explique que l'objectif était d'augmenter les prix de l'ordre de 20 %. L'objectif est donc largement accompli, et même en avance. Il faut dire que le coup de jeune apporté par le designer Laurens Van Den Acker a permis aux équipes commerciales de justifier un peu plus facilement des prix plus importants. La Renault ne doit donc, comme la Peugeot, plus être bradée mais vendue "au juste prix", selon les mots de Philippe Buros.

 

 

Mots clés :

Renault

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (206)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle belle et bonne nouvelle, et les marges suivent, 6,1 % au premier semestre, chapeau l' artiste ..!!

Un futur number one, qui fait genre, imprime La tendance ..!!

Par

21 000 € en moyenne pour une Rino !!!

Ben décidément...les mandataires ont un sacré territoire de conquête devant eux...

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

J'entends le bruit des bottes de nos amis pro-teutons qui viennent dire autant de mal qu'ils le pourront, car une nouvelle positive parlant de Renault ne peut que les offenser profondément.

A l'attaque ! On ne vas quand même pas ne pas essayer de rabaisser cette marque que l'on déteste, sans trop savoir pourquoi !

Par

Les prix augmente, la fiabilité et la finition intérieur en baisse, osef après tout tant qu'il y a un grand écran tactile, quelle chouette époque

Par

Pourtant, les R'no sont toujours bradées à coups de gros rabais, dés l'ouverture des commandes. Mais comme ça fait bas de gamme, on dit le contraire, pour ré-hausser l'image dans les médias.

Par

ils ont augmenté leur prix...de 25%...

mais les clients n'y ont vu que du feu....ils louent...c'est la grande mode aujourd'hui..

un loyer de 3OO euros pour 1O OO kms??? annuels.

ceux qui achétent ;achétent toujours chez le mandataire et à moins 3O%

évidemment ils n'achétent pas les nouveautés à la sortie...

le soucis c'est dans 3 ans quand les véhicules loués seront ramenés chez les concessionnaires!!

les locataires n'acheteront pas au prix fort...

bon celà fera des heureux sur le marché de l'occaze...

car ils braderont...

augmenter de 25% les prix...

alors que le pouvoir d'achat stagne...çà le fera pas...

quelle est la voiture la plus acheté par les particuliers?

pas une caisse à 25 OOO!!

non la dacia sandero..!!

Par

En réponse à beniot9888

J'entends le bruit des bottes de nos amis pro-teutons qui viennent dire autant de mal qu'ils le pourront, car une nouvelle positive parlant de Renault ne peut que les offenser profondément.

A l'attaque ! On ne vas quand même pas ne pas essayer de rabaisser cette marque que l'on déteste, sans trop savoir pourquoi !

Monte un jour à l'intérieur de l'une d'elle Bénito...tu comprendras alors peut être pourquoi....

Par

pas de remises chez Renault?

faut voir les megane zero km d'occase vendue à prix fracassé chez le concessionnaire renault de mon coin

Par

Notons toutefois que le prix moyen d'une caisse neuve en France est donc de 25 342 € et que celui de la marque au cric est de 21 000 €.

On est encore et toujours dans le bas du panier, pour clientèle en phase avec ça.

Par

"La Renault ne doit donc, comme la Peugeot, plus être bradée mais vendue "au juste prix", selon les mots de Philippe Buros."

MDR même un modèle sur le point de sortir est déjà bradé -25% - -30% la blague :ptdr:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire