Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Renault parie sur une start-up cévenole pour ses modèles du ftur

Publié dans Futurs modèles > Technologie

par

Dans une automobile de plus en plus connectée qui roule doucement mais sûrement vers son autonomie, les enjeux de demain se situent moins dans les parties mécaniques que dans la sphère électronique. L’occasion d’ouvrir de nouvelles voies de développement naguère laissées pour compte. Comme, bientôt, on nous promet que l’on n’aura plus rien à faire une fois embarqué dans sa voiture intelligente, il s’agit de penser à notre confort. Voire même à notre bien-être. Une idée que Renault envisage de pousser jusqu’au paroxysme.

Renault parie sur une start-up cévenole pour ses modèles du ftur

La voiture de demain chez Renault se pense sous la bannière du programme R-Link Vision. Le losange veut être en tête du progrès jusqu’à penser que les poumons sont le cœur du bien-être. Une approche anatomique qui n’est pas qu’une vue d’esprit. C’est d’ailleurs pour que celui-ci soit reposé que Renault a décidé de parier sur une start-up cévenole spécialisée dans le bien-être. Pourquoi ? Pour équiper ses futures voitures d’un système antistress fondé sur la respiration. Pas moins !

On connait déjà le siège massant, mais cette fois, on parle d’un fauteuil sophistiqué au nom de code d’O2Chair, mise au point par l’enseigne Innovzen, installée à Ganges (Hérault). C’est le skieur, apnéiste adepte de plongée profonde et enseignant de yoga Jean-Louis Portales qui promet ce nouveau souffle.   

L’idée?se matérialise par un mécanisme logé dans le siège qui stimule doucement la cage thoracique de son occupant afin de l’amener à adopter une bonne respiration. «?Bien sûr, cette fonction ne peut être aujourd’hui activée que lorsque le véhicule est à l’arrêt?», assure Jean-Louis Portales. Mais pour Renault-Nissan, le système breveté Respiration embarquée (On Board Breathing), s’inscrit aussi dans la perspective de la voiture autonome, qui va transformer l’usage et l’expérience de l’habitacle.

«?La respiration est la seule fonction vitale qu’on peut contrôler. En déverrouillant sa cage thoracique on libère les tensions, on accède à une respiration plus profonde, plus consciente et à une meilleure gestion du stress?», explique Jean-Louis Portales. Composé de 300 pièces l’O2Chair reproduit au plus près le mécanisme de la respiration. En imprimant une poussée progressive à partir de la quatrième lombaire il délie ce qui est bloqué pour mieux réenclencher cette respiration originelle à laquelle on n’est plus habitué.

Demain, le fauteuil, véritable coach personnel piloté par tablette, reproduira à la demande les cycles inspiration/rétention/expiration/rétention propres à l’état recherché?: relax, performance, méditation, sommeil, balance (cohérence cardiaque). On en tomberait de sa chaise.

Inscription à la newsletter
Renault

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte

Lire les commentaires

Par

Un siège de 300 pièces ? Moins de pièces = plus fiable....

Par

Vivement le "ftur"

Par

Mouais, pas forcément nécessaire pour aller chercher le pain ou faire 300 bornes mais bon, il faut bien qu'ils trouvent de nouvelles choses pour vendre leurs bagnoles.

Par

Tout doucement vers : Men and machines, 1968. Science Fiction

Par

Lecondé a changé de registre.

Par

bref un siège massant avec un programme : "dictature respiratoire"...

Par-contre en parfait accord avec les finition "Zen" du losange. D'ailleurs le ionisateur d'air n'est pas très répandu sur leurs modèles. Zoé et...

Par

Logique dans le cadre de la voiture autonome - Renault-Nissan ayant annoncé 10 modèles! Reste à voir s'il y a vraiment un marché. L'électricité était Le marché d'avenir, aujourd'hui Renault est fier d'annoncer 10000 Zoé vendues sur l'année... :beuh:

Par

Si cela avait été un constructeur premium, que de commentaires élogieux sur sa vision d'avenir sur le confort de ses futurs modèles, que de critiques sur l'incapacité de nos constructeurs, la petitesse de leur vision et surtout l'attitude de « low cost » de Renault qui l'empêche d'investir dans de tel projet.

Je reste toutefois septique à la lecture de cet article avec peu de vrai info mais seulement un assemblage d'info, la voiture connectée et autonome, la spécialité de la start-up, on rassemble le tout comme on peut avec un petit coté ésotérique (qui correspond si peu au sieur Carlos) et voila.

Par

En réponse à sniper elite

Commentaire supprimé.

"nous faire chier", t'es plusieurs dans ta petite tête ?

Par

Cela semble être prometteur. Bonne idée de la part de Renault.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte