Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard

Dans Moto / Loisirs

Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard

Comme chaque année, Honda organise deux week-ends pour la présentation de sa nouvelle gamme à ses fidèles clients. Histoire de juger pleinement des aptitudes de leurs modèles, et ce, en toute sécurité, les rendez-vous sont donnés sur des circuits loués pour l'événement, généralement Le Mans pour les motards du nord et Alès pour ceux du sud. Mais pour 2008, Honda a décidé qu'il fallait aller encore plus loin. Voilà comment le mythique circuit Paul Ricard au Castellet a été mis à disposition de nombreux veinards les 15 et 16 mars dernier. Je rêve de ce circuit depuis des années, je brûlais d'impatience d'essayer le nouveau CBR 1000RR, donc inutile de vous dire que je ne me suis pas fait prier pour y aller. Grandiose ? Non, dantesque !


Quel honneur de venir fouler le bitume du mythique circuit Pau Ricard...
Quel honneur de venir fouler le bitume du mythique circuit Pau Ricard...


Le concept m'avait déjà largement enthousiasmé l'an dernier à Alès (pour ceux qui ne s'en rappelle pas, jetez un œil au reportage). Lorsqu'on est invité à passer une journée complète à essayer les sportives Honda sur un circuit réservé rien que pour nous, il faudrait vraiment être difficile pour ne pas adhérer. Je me réjouissais donc à l'idée de remettre ça cette année, d'autant plus que ça se passait au Paul Ricard et que la toute nouvelle CBR 1000RR était pleine de promesses. Nous y voilà, accompagné de mon photographe de choc, je pénètre dans l'enceinte sacrée du circuit HTTT du Castellet. Halte à l'entrée, on montre nos laissez-passer envoyés par Honda avec numéro de série, numéro de permis et code barre d'identification.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Ah oui, il faut montrer patte blanche. Autant à Alès, c'était portes ouvertes, autant ici, la sécurité est ultra renforcée. Pour s'inscrire, il fallait en faire la demande à son concessionnaire qui lui seul pouvait vous ajouter aux participants sur le site Honda France. De quoi renforcer la sensation de VIP quand on s'y trouve. Nous entrons dans le magnifique complexe hyper high-tech du circuit, certainement un des plus avancés du monde. Avant d'arriver, j'ai eu une heure de routes sinueuses pour m'échauffer sur le trajet allé, alors je suis fin prêt, c'est où que ça se passe ? Allez, go !!!


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


J'entame les hostilités avec un essai de la CBR 600RR, une moto facile et très vive, parfaite pour découvrir le tracé du Paul Ricard. Le hasard fait bien les choses puisque je tombe sur un des modèles Ten Kate Replica, avec sa robe blanche et des motifs dégradés du noir au vert, histoire de me souffler des airs de compét'. C'est parti pour 4 tours. Le tracé du circuit permet 180 configurations différentes. Celui qui est en place correspond à peu près à la moitié du tracé F1 : toute la partie Est est conservée, ce qui offre un bon morceau de la ligne droite du Mistral. Bien assez pour souder la poignée sur le 6ème rapport et faire rupter la petite CBR. Excellent.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


La 600RR est sur son terrain de prédilection. Je suis à nouveau surpris de sentir à quel point son moteur est bien rempli pour un 4 pattes de cette cylindrée. Elle grimpe dans les tours et elle y reste, enquille les chicanes sur une simple sollicitation, un vrai régal. Je constate que le niveau de ceux qui partagent la piste avec moi est très hétérogène. Beaucoup ont l'air de découvrir la moto sur piste et c'est aussi ça les Honda Days : offrir aux motards l'opportunité de goûter au circuit.


Un peu crispé le monsieur, non ?
Un peu crispé le monsieur, non ?


Constatant les trajectoires hasardeuses des motards novices, j'enchaîne les dépassements, un coup intérieur, un coup extérieur… la sensation de pilote est grandissante. Une excellente mise en confiance pour profiter pleinement de la partie cycle du 600RR que j'ai l'impression de redécouvrir. Elle m'avait plu l'an dernier à Alès mais je la trouvais un poil trop légère. Ici, je la trouve comme il faut, un pur plaisir sans crainte. Juste un petit bémol sur le freinage qui, dans cette utilisation piste, semble manquer de puissance. Quand les virages sont vraiment serrés, il faut penser à les anticiper, sinon, sueurs. Mais la session se termine déjà, retour au stand avec un goût de reviens-y irréfutable.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Il est temps de passer aux choses sérieuses. A ce propos, une rumeur court dans les couloirs laissant penser que des machines destinées aux baptêmes, des CBR 1000RR Full Power, seraient disponibles. Nous passons donc derrière le rideau pour rencontrer Bernard Rigoni, le responsable compétition Honda France, qui organise ces week-ends Honda Days. Et en quelques minutes seulement, la magie opère, un CBR flambant neuf, blanc et noir, nous attend. Inutile de revenir sur les caractéristiques esthétiques, on en a déjà longuement parlé. Ce qui nous intéresse aujourd'hui se passe à l'intérieur.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


J'en prends les commandes, avec une émotion non dissimulée. L'idée de m'asseoir sur un monstre de 177,5 cv pour 11,6 mkg de couple et d'aller l'essayer sur cette piste du HTTT me fait jubiler mais me terrorise à la fois. Il faudra y aller doucement sur la reprise des gaz, notamment après la chicane de la pinède qui déboule sur la ligne droite du Mistral. Un excès d'optimisme pourrait se traduire par une bonne perte de l'arrière. En tout cas, la prise des commandes reste fidèle aux modèles précédents, toujours aussi confortable et naturel pour une hypersport. Honda n'a pas dérogé à sa règle malgré la radicalisation du modèle.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Le marshall nous fait signe et ouvre le bal, je démarre gentiment en suivant la troupe. En dessous des 4 000 tr/min, la CBR n'a pas grand-chose à offrir, en tout cas moins que sur mon 954. Elle donne de la voix juste au dessus. Le premier virage révèle la nouvelle vivacité de ce 1000 : il a copié tout ce que sa petite sœur avait à proposer. Fini le temps où l'on devait tirer sur les points d'appui pour coucher la sportive, elle se conduit désormais à l'instinct. Légère et joueuse, elle se laisse emmener sur une simple pression et je ne peux que constater cette différence par rapport à celle que je conduis tous les jours.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Sur la ligne droite, j'ouvre en grand pour ressentir la folle cavalerie qui déboule du bouilleur, maintenant qu'il est à la bonne température. Bof. Moi qui m'attendais à me faire coller les yeux au fond du casque, je la trouve bien sage pour un engin de 180 bourrins. Je ne freine même pas au bout du mistral et prend la courbe de Signes à près de 170 km/h. Le jeu des dépassements de ses concurrents est toujours délicieux. Quand j'en vois un qui s'approche trop tôt de la corde, je garde les gaz vissés sur l'extérieur pour mieux plonger devant lui et m'éloigner en direction de la prochaine victime. Le freinage du 1000 est bien plus puissant que celui du 600, il stoppe son élan en quelques mètres seulement et procure un parfait feeling.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Mais je me dis que je n'ai aucun mérite, en ayant quasiment le double de puissance de mes comparses, on ne combat pas avec les mêmes armes. Sans péril, pas de gloire. Je finis ce premier tour en me couchant sous la bulle devant la ligne des stands et en ouvrant tous les rapports… et je vois quelqu'un qui me rattrape sur ma gauche. Sûrement un marshall ou un baptême. Ah non, c'est une moto avec un numéro, donc destinée à un client. Mais… mais c'est un 600 !!! Ouai ok, plus de doute possible, ce 1000RR n'est pas full du tout, il est bridé comme tout le monde.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Quelque part, ça m'a rassuré parce que je commençais à me dire que la moto avait un sérieux problème. Voilà ce qui explique qu'il n'y a pas grand-chose au dessus de 10 000 tr/min… Avoir un 1000 bridé, ça permet aussi de profiter du circuit sans la moindre arrière pensée et d'envoyer du bois. Au-delà du moteur aseptisé par ce bridage, la moto n'en reste pas moins très vive et dispose d'une partie cycle proche de la perfection.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Nous reprenons une session après un petit arrêt au stand suite à une chute. Des chutes qui auront été nombreuses, certainement parce que la piste n'est pas vallonnée et donc impressionne peu comparée au tracé de Lédenon ou d'Alès. Du coup, les excès d'optimisme se sont traduits par des sorties de route, et au Paul Ricard, ça finit généralement par de la casse si on n'a pas réussi à garder la moto droite. En tout cas, les pilotes en sortent souvent sans trop de bobo et Honda a tout prévu avec de nombreuses motos de rechange : les spares bikes. C'est d'ailleurs sur cette moto que je me trouve, normal donc qu'elle soit bridée.


Ca va frotter !!! Aller !!!
Ca va frotter !!! Aller !!!


Et me voilà relancé dans la piste, avec la ferme intention de faire mon baptême de sliders sur ce mythique circuit du Castellet. La moto a le bon angle, je pense que je suis bien déhanché, mais les sliders sont toujours intacts. Alors je tire sur ma jambe pour vraiment sortir le genou, je suis en plein milieu du gauche de Bendor et Crrrrrr . Quoi ? Ca y est ? Ca a frotté ? Non non, c'était pas assez, il m'en faut encore. Le gauche du Lac qui suit sera jouissif, je couche la moto et pose mon genou sur le bitume tout le long, de l'entrée jusqu'à la sortie. Crrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr… Yeeeeeesssss !!! Wouuuuhouuuuu !!! Ca y essttttttttttttttttt !!!


Son dernier mot a été : "Crrrrrrrr" :)
Son dernier mot a été : "Crrrrrrrr" :)


C'était donc ça, il fallait juste ouvrir un peu plus la jambe. Quel pied. J'ai une banane sous le casque qui va durer encore quelques heures. Il est midi, je rends la moto et file rejoindre mes collègues pour un repas bien mérité. Je retrouve mon Shooter Mc Nico qui s'est fait plaisir tout autour du circuit à shooter des mecs prendre leur pied au guidon des sportives Honda.


La file d'attente pour les baptêmes...
La file d'attente pour les baptêmes...


Mais les Honda Days, ce n'est pas que la piste. Il y a aussi le stand d'initiation à la moto pour ceux qui n'ont que le permis B et qui voudraient tester le CBR 125. Aussi, le stand ABS qui, comme chaque année, démontre l'incroyable tenue de route proposé par les modèles ABS en comparaison de ceux qui en sont dépourvus. Pour s'en convaincre, on peut rouler jusqu'à la partie de la route recouverte de gravillon et presser fermement les freins : aucun blocage, aucun changement de direction, même pas une frayeur.


Reportage Honda Days 2008 : week-end VIP au Paul Ricard


Les essais routiers sont aussi là, permettant de faire un tour sur route ouverte, encadré par les marshalls, au guidon des autres modèles de la gamme. Pour rester dans le ton, je troquerai le Transalp qui m'avait été attitré pour un CBF 1000. Même moteur que le RR, très confortable, un peu trop souple pour l'arsouille mais définitivement agréable pour la balade. Difficile d'exploiter davantage ses capacités vu que chacun se suit calmement, on fera un véritable essai pour vous en dire plus.


Un JMB pas tant en dilettante que ça
Un JMB pas tant en dilettante que ça


Et enfin, l'une des attractions favorites des Honda Days, ce sont les baptêmes. Certains ont même attendu plusieurs heures avant de monter en selle derrière un pilote. J'en avais fait un l'an dernier derrière Jean Michel Bayle et j'avais eu mon lot de sensations, suffisament pour passer mon tour cette année. Je me suis contenté d'aller recueillir l'avis de JMB sur le nouveau millésime CBR et sur ce circuit de légende. Il me dira que, comme à chaque renouvellement du modèle, le CBR enfonce encore le clou. Celui-ci gagne en agilité et en pêche, sans perdre les qualités qu'il avait avant. Il a le privilège d'être sur une machine débridée et il confirme que ça envoie velu.


P'tit Lu en mission !
P'tit Lu en mission !


Beaucoup disent qu'ils roulent à 20-30% de leurs possibilités lorsqu'ils font faire un baptême, mais JMB et son collègue Sébastien Charpentier nous confieront qu'ils ne sont pas tant en rythme balade que ça. En fait, ils roulent même assez fort, enfin, après avoir jugé dès le premier virage de la témérité du passager. Pour vous permette de vivre cette expérience, P'tit Lu de Moto-Station a fixé une caméra sur son casque et a (tant bien que mal, forcément) commenté ses deux tours de pistes derrière JMB. Alors accrochez-vous et prenez place derrière le pilote, ça va décoiffer :



Pour conclure, j'aurais presque envie de dire qu'il est judicieux d'acheter une Honda ne serait-ce que pour participer à ces Honda Days. Bon, j'exagère un peu mais faut avouer qu'en terme de communication et de suivi clientèle, ils savent y faire. Honda a envie de garder ses clients et ils y mettent les moyens. Quelle autre marque de moto loue deux circuits et les employés qui vont avec, sur deux week-ends complets, y envoie des centaines de modèles de sa gamme, pour les mettre gratuitement à disposition de ses clients ? Personne. Alors que bien d'autres se contentent de faire du profit en facturant tout ce qu'ils peuvent, je pense qu'il faut applaudir la démarche. Et je n'espère qu'une chose, c'est que la concurrence en prenne de la graine. Merci donc à Honda et tous ceux qui participent au fonctionnement de l'entreprise, je suis une fois de plus reparti de cette journée la tête pleine de souvenirs, ne me languissant que d'une chose : le prochain Honda Days !


Merci à mon Shooter Mc Nico pour avoir revêtu le dossard de photographe officiel et d'avoir gambadé tout autour de la piste pour immortaliser l'événement !


Portfolio (19 photos)

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Liste de smileyListe de smileys

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:

Postez en anonyme

Code du captcha disponible avec image uniquementRecharger le captcha

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je me devais d'être le tout premier à poster après tout le "mal" que je t'ai fait durant 2 années :fleur:.... Merci pour ce mémorable frottage de slide :fier:. C'est bon hein, mister Zito !!!!!!!!!!!!!!!! :roi:

Par Anonyme

Quelle réactivité !!! C'est clair que c'est le kiff de poser le genou. Je me languis mes prochains essais pour réitérer l'exercice. B-King, come on and make my day !!! :sol:

Par Anonyme

:nanana:... c'est interdit sur la route !! :ange:

Par Anonyme

Merci pour la photo "de l'extérieur", ça permet aux lecteurs de se rendre compte de l'arnachement nécessaire à une vidéo embarquée :-)

Par Anonyme

Comment ça c'est interdit ? C'est précisé dans le code de la route ? :beuh: De rien P'tit Lu, merci à toi d'avoir fait cette vidéo et d'accepter qu'on la diffuse ici !!!

Par Anonyme

Super report' encore !!!!! c'est vrai que Honda à fait les choses en grand bravo, mais je ne changerai pas de crémerie j'aime trop ma crémière....   :D Vivement le prochain essai....

Par Anonyme

Elles ont toutes le kit de Mulching ces tondeuses  ?  :ddr:

Par Anonyme

runescape money runescape gold runescape items

Par Anonyme

Eh oui elles ont le kit, ce qui permet de Mulchiguer les sliders à souhait !!! :miam: :ddr:

Par Anonyme

Bonjour. J'avais dévoré votre reportage de l'année dernière et je ne suis pas déçu par celui-ci. C'est tellement bien écrit qu'on a l'impression d'y être ! J'aimerais tellement aller au weekend au Mans, mais si je puis me permettre j'ai 2 questions: - comment se procurer les places, disons si actuellement on ne roule pas en Honda:chut: ? Les consessionnaires délivrent tout de même des invitations? ça doit bien être le cas pour ceux qui n'ont pas le permis A et qui pourtant y vont pour les initiations 125. - j'ai le permis A depuis 1 an et demi, mais je ne suis pas bridé à 34ch. Est ce que je peux essayer les CBR sur piste? Merci d'avance pour les réponses.

Déposer un commentaire

Liste de smileyListe de smileys

  • :ange:
  • :areuh:
  • :bah:
  • :beuh:
  • :bien:
  • :biggrin:
  • :blague:
  • :brosse:
  • :chut:
  • :colere:
  • :confused:
  • :cool:
  • :coolfuck:
  • :cry:
  • :cubitus:
  • :cyp:
  • :ddr:
  • :dodo:
  • :eek:
  • :evil:
  • :fier:
  • :fleur:
  • :fresh:
  • :frown:
  • :good:
  • :hum:
  • :jap:
  • :kaola:
  • :langue:
  • :lol:
  • :love:
  • :lover:
  • :mad:
  • :miam:
  • :nanana:
  • :non:
  • :ohill:
  • :oops:
  • :oui:
  • :ouin:
  • :pfff:
  • :ptdr:
  • :voyons:
  • :wink:
  • :redface:
  • :hello:
  • :roi:
  • :roll:
  • :rs:
  • :coucou:
  • :smile:
  • :sol:
  • :tongue:
  • :tourne:
  • :ml:
  • :violon:
  • :buzz:
  • :up:
  • :peur:
  • :orni:

Postez en anonyme

Code du captcha disponible avec image uniquementRecharger le captcha

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire