Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Réussir ses photos de motos : partie (2/3)

Dans Moto / Pratique

Réussir ses photos de motos : partie (2/3)

La prise de vue


Les choses sérieuses commencent, nous rentrons dans le vif du sujet !


Choisir un bon emplacement


La première chose à faire avant de vous lancer dans vos clichés est de prévoir votre emplacement.


Réussir ses photos de motos : partie (2/3)


Sur route, faites attention à être bien vu.


On a tendance à vouloir se placer en virage pour voir les motos pencher, mais il ne faut pas surprendre les autres usagers de la route. Pensez à laisser un objet (sac à dos, votre moto, casque ...) 50m en amont histoire de prévenir que vous n'êtes pas loin.


Sur circuit comme sur route, repérez les lieux et visualisez les photos que vous voulez faire.


Evitez de vous mettre dans l'axe du soleil: de face l'appareil sera ébloui et les motos et les motards seront trop sombres, tandis que de dos vous risquez de voir votre ombre apparaître sur les photos.


Essayez de vous abaisser le plus possible (mettez vous dans un fossé par exemple sur la route) de façon à prendre les motos en légère contre plongée, ça accentuera l'impression de puissance dégagée sur les photos.


Réussir ses photos de motos : partie (2/3)


Mettez vous à l'aise et campez-vous bien sur vos deux jambes, il faut que vous puissiez bouger librement pour suivre les motos tout en photographiant.


Les clichés de type figé


Les figés représentent les motos de façon statique, on cherche à capturer un instant et on privilégie l'expression du motard (regard à travers la visière, position sur la moto) ou de plusieurs motards quand l'occasion se présente (dépassement, freinage groupé).


Vu la vitesse de passage des motos, il faut privilégier une vitesse de déclenchement élevée, généralement à partir de 1/500s. Vous pouvez donc utiliser le mode priorité à la vitesse et fixer une vitesse de 1/800s par exemple. Si le temps est nuageux, n'hésitez pas à passer à 200ISO plutôt que de diminuer la vitesse et courrir le risque que la photo soit floue.


Réussir ses photos de motos : partie (2/3)


Personnellement je préfère utiliser le mode priorité à l'ouverture en choisissant une grande ouverture (F2.8 ou F3.5 sur un bridge, F4 ou F5.6 sur un réflex par exemple). Cela me permet de contrôler la pronfondeur de champ, qui permet de détacher la moto et le pilote du fond.


Mais cela me garanti surtout que mes photos seront prises. En effet, si vous choisissez une vitesse trop élevée (mettons 1/1000s), l'appareil ne trouvera peut-être pas d'ouverture assez grande pour exposer la photo: l'appareil refusera de prendre la photo.


En faisant quelques essais "à blanc", on peut évaluer la vitesse d'exposition en visant différents endroits avant que les motos ne passent, et affiner les paramètres ISO/ouverture/vitesse en fonction.


Les clichés de type filé


Les filés, ou fond-filés, représentent les motos de façon dynamique, avec le fond et la route qui apparaissent en filé horizontal.


Il faut pour cela paramétrer une vitesse de déclenchement faible, pour créer un "flou de bougé", et suivre la moto en déplacement lors du déclenchement, pour que la moto soit nette et pas le fond.


La technique est assez simple en soit, mais difficile à réaliser en pratique. Vous aurez beaucoup de déchets lors de vos premiers essais, c'est normal.


Réussir ses photos de motos : partie (2/3)


Repérez la moto que vous souhaitez prendre en filé, commencez déjà à la suivre (dans le viseur ou à l'écran) sans appuyer sur quoi que se soit.


Une fois assez proche de vous, en fonction de la rapidité de votre appareil, faites la mise au point sur la moto (appuyez à mi-course sur le bouton de déclenchement) tout en continuant à imprimer un mouvement en arc de cercle pour suivre la moto. Et enfin déclenchez quand la moto est perpendiculaire à vous.


La vitesse à choisir dépend de la proximité de la moto, de sa vitesse de passage, et de votre zoom (plus vous zoomez, et plus il est facile d'avoir une photo floue à cause des légers tremblements de vos gestes). En pratique, une vitesse située entre 1/60s et 1/250s donne de bons résultats. Au delà de 1/250s le filé ne se voit pas suffisemment, en deçà de 1/60s le risque d'avoir la moto également floue est plus important. Certains zooms disposent d'une fonction de stabilisation, qui vous permettra de descendre pour les plus habiles jusqu'à 1/30s.


Lorsque vous utilisez une vitesse faible, prenez l'habitude de bien coller l'appareil à vous, en retenant votre respiration et en utilisant de préférence le viseur si vous avez un écran, car à bout de bras cela amplifie les tremblements de vos gestes.


Réussir ses photos de motos : partie (2/3)


Les filés se réalisent toujours avec un sujet se déplaçant à la perpendiculaire de vous. En effet, si vous déclenchez alors que la moto vient vers vous, c'est la moto qui sera floue et le reste qui sera net. Les photos de filés réalisées avec la moto qui vient vers le photographe sont beaucoup plus difficiles à réaliser et demandent un matériel approprié (zoom "à pompe").


Bon à savoir


Pour les possesseurs de réflex, attention à la mise au point. Si vous l'effectuez trop tôt par rapport au déclenchement, la moto risque d'être hors champ quand vous déclencherez. Le filé sera réussi, mais la moto floue. Ce constat est moins flagrant sur les bridges où la taille du capteur apporte une profondeur de champ bien plus grande, même à pleine ouverture.


Personnellement il m'arrive d'anticiper le passage de la moto en faisant la mise au point là où je prévois que la moto passera (viser le bord de la piste car la mise au point est souvent impossible à faire sur le bitume). L'exposition étant souvent réalisée en même temps, ça ne posera de problème qu'avec des motos entièrement blanches ou noires. Une fois la mise au point vérouillée, vous n'avez plus qu'à suivre la moto et déclencher au bon moment, en ajustant votre cadrage.


Pour les plus avertis, vous pouvez choisir volontairement de faire la mise au point sur le collimateur de droite ou de gauche (selon le sens de déplacement de la moto), au lieu de celui du milieu. Cela vous évitera d'avoir à faire la mise au point au centre sur la moto, puis de devoir recadrer, ce qui peut être délicat vu le peu de temps dont vous disposez pour: faire la mise au point, cadrer et déclencher, tout en suivant la moto.


Réussir ses photos de motos : partie (2/3)


Pensez à activer l'option des déclenchements en rafale, surtout si vous possédez un reflex. Cela vous permettra chez vous de sélectionner la meilleure photo de toute une série. Il arrive souvent qu'une ombre ou poteau disgracieux ou une autre moto vienne se placer au mauvais endroit sur la photo.


Concernant le zoom, il est très délicat de zoomer tout en suivant la moto, en faisant la mise au point et en cadrant. Il vaut mieux donc régler le zoom avant la prise. Avec l'habitude vous arriverez à zoomer juste au dernier moment, mais autant mettre toutes les chances de votre côté si vous débutez !


Astuce


Pour éviter d'avoir à changer le paramètre de vitesse à chaque fois que vous voulez faire un figé ou un filé, utilisez plutôt le mode A (contrôle de l'ouverture) pour les figés et le mode S (contrôle de la vitesse) pour les filés.


Paramétrez le mode A avec l'ouverture maximale de votre appareil, et le mode S avec une vitesse de 1/125s.


Vous pourrez ainsi réaliser vos filés en mode S, et vos figés en mode A en changeant simplement de mode à la molette, sans avoir à changer vos paramètres à chaque fois à la main.


Réussir ses photos de motos : partie (2/3)


Cadrage


Certains connaissent la règle des tiers pour réaliser leurs cadrages. Personnellement je pense qu'il vaut mieux l'appliquer lors de la retouche. J'en parlerai dans la dernière partie.


Les motos passent très vite et il est difficile de faire un cadrage parfait à la prise de vue.


Mieux vaut cadrer un peu plus large à la prise de vue, ce qui pardonnera plus d'erreurs, pour ensuite recadrer lors de la retouche. On évitera ainsi les motos coupées et on aura plus de marges pour réaliser des cadrages originaux (j'en reparlerai).


A suivre : Les retouches


Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

superbe ... je prends mon pied à lire tes news .... vivement la 3sième partie :love:.

... mais c'est la dernière ... :cry:

Par Anonyme

Prendre son pied, oui ça peut servir, mais plutôt pour les photos de nuit :ange:

Par Anonyme

tant que t'es dans les parages .. tu feras une news sur les accessoires ( lentilles, grip, objectifs, trépied, ... ) !? :??:

Par Anonyme

Non Olive, faire une telle news n'aurait pas sa place ici, il faut quand même que celà parle de moto ... ;)

Mais si tu as vu mon site Web (en commentaire de la première partie), tu trouveras mon mail où m'écrire ;)

Par Anonyme

{"Mais si tu as vu mon site Web (en commentaire de la première partie), tu trouveras mon mail où m'écrire"}

je ne manquerais pas de técrire un coup .. surtout si t'es souvent à Carole !! ... bonne continuation.

PS : ils font chier tous ces spams ... y'aurait pas moyen de mettre en place un systéme pour le supprimer une bonne fois pour toute !! :q :pfff:

Par Anonyme

t con olive :bien: tu as trop :peur:

Par Anonyme

Moi je voudrais supprimer tous les commentaires débiles de ce site, mais y'a du boulot...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire