Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Revue technique des HPF de John

Dans Moto / Sport

Revue technique des HPF de John

Nos voisins Britanniques sont très friands de motos anciennes, particulièrement en motocross.


John Marsh, un passionné et le mot est faible, a traversé la Manche le week-end dernier pour venir faire rouler deux de ses motos à Tilly Sur Seulles dans le Calvados.


Nous allons nous attarder sur ses HPF, pour Horse Power Factory, nom du cadre fabriqué par un autre passionné aux Etats-Unis. Un cadre fabriqué quasiment à l'unité qui reprend l'architecture dite « cadre interrompu » étudié pour rentrer le moteur, un Honda 500 XL S des années 75-78, très particulier.


A l'origine, le mono 500 d'une 500 XL S sortait une bonne trentaine de chevaux, une mécanique simple et increvable.


Le propriétaire s'est fait plaisir, à l'intérieur il a fait le ménage, piston, embiellage, vilebrequin, tout est modifié, une bielle Carrillo est montée en lieu et place de l'origine pour supporter les contraintes de la préparation, le maneton de vilebrequin provient même des entrailles d'une Yamaha. Le balancier d'équilibrage est supprimé, toute la partie allumage est modifiée.


L'alimentation en carburant, qui descend d'un réservoir d'Elsinor, a fait l'objet d'un gros travail, un carburateur de 36mm de diamètre réalésé en forme ovale gave le cylindre.


Une ligne d'échappement complète très aérée donne une voix plutôt bruyante, et ne nous y détrompons pas, malgré la simplicité de la base moteur, il y a des watts, une petite cinquantaine de chevaux environ. Pour finir avec le moteur, toute la visserie est en titane sur des carters comme neufs !


Le bras-oscillant provient d'une 250 Maico et la fourche d'une 125 RM de 1988. Le règlement impose de conserver les freins à tambours.


Les deux amortisseurs sont des Work Performance à bonbonnes à gaz, très efficaces. Certains éléments surprennent, comme les moyeux de roue arrière venant d'un 230 XR de 2004, les jantes sont des Excel, classique.


Sur ses trois motos amenées en terre Normande, une était équipée d'un kit 540cc, invisible de l'extérieur.


Un travail énorme, résultat d'un nombre d'heures incalculable. John Marsh prête une de ses motos à Gary Parker qui écume les courses d'anciennes en Angleterre. Et John l'a promis, l'an prochain pour le 60ème anniversaire du club, il reviendra.


Découvrez en seconde page les photos des motos de John.


Revue technique des HPF de John


Portfolio (8 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire