Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Route des vacances : le premier "Quand est-ce qu'on arrive" est dit au bout de 44 minutes

Route des vacances : le premier "Quand est-ce qu'on arrive" est dit au bout de 44 minutes

Et il ne faut pas beaucoup plus de temps pour que l'envie de faire pipi se manifeste ! Après le départ, les parents sont donc tranquilles moins d'une heure…

Au départ, la route des vacances est déjà longue. A la distance (854 km en moyenne pour les Français) risquent de s'ajouter les embouteillages. Et le trajet peut paraître interminable s'il y a des enfants assis à l'arrière !

On connaît tous LA question incontournable des plus jeunes en voiture : « Quand est-ce qu'on arrive ? ». Et selon une étude d'Enterprise Rent-A-Car, les petits Français mettent en moyenne 44 minutes seulement avant de la poser une première fois ! On imagine ce qu'endurent les parents qui roulent toute la journée pour rejoindre leur lieu de vacances. 47 % des sondés ont d'ailleurs avoué avoir déjà menti à leur progéniture sur la durée réelle du parcours.

Autre moment incontournable des trajets avec les bambins : la pause pipi. C'est bien connu, la voiture est un bon diurétique (mais là, ça fonctionne aussi sur pas mal d'adultes). Et il ne faut pas beaucoup de temps pour que la première envie pressante soit signalée : 49 minutes ! 65 % des parents rejoignent la prochaine station-service, 15 % trouvent le premier buisson… et 9 % ne s'arrêtent pas. Patienter et se retenir !

En clair, les parents ne seraient tranquilles que trois quarts d'heure ! Heureusement, les nouvelles technologies sont là pour divertir les plus jeunes pendant les trajets : 52 % des enfants jouent avec tablettes et smartphones pendant le voyage.

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

faite des gosses :biggrin:

Par

C'est curieux mais je ne me souviens pas avoir prononcé cette phrase une seule fois.

Dans les années 60/70, prendre la voiture le dimanche pour sortir de Paris et aller se promener était toujours une joie, et idem pour les départs en vacances : l'occasion et le plaisir de voir de nouveaux paysages, de nouveaux lieux, sans jamais ressentir de l'ennuie.

Les temps changent et les générations aussi certainement !

Par

Pour Fredgranturismo, pas besoin de tablette. Il se contente de faire des fuck et hurler à ceux qui roulent pas en allemandes, autant dire qu'il est occupé. Reste que pour ses parents, c'est pas mieux...

Par

En réponse à Wurchtsalad

faite des gosses :biggrin:

On a toujours la S.P.A si ils nous enmerdent :areuh:

Par

C'est pour ça qu'il faut relever les limitations de vitesse sur autoroute. Ben oui à 200 en 3/4h tu as parcourus 146 km. Donc le trajet passe plus vite. Bien pour les gosses.

Par

En réponse à willb94

C'est pour ça qu'il faut relever les limitations de vitesse sur autoroute. Ben oui à 200 en 3/4h tu as parcourus 146 km. Donc le trajet passe plus vite. Bien pour les gosses.

exactement. 160 serait déjà un bon début

Par

Pas bien grave tout ça, tant que Vomito n'est pas du voyage......

Par

En réponse à Porsche the Best

C'est curieux mais je ne me souviens pas avoir prononcé cette phrase une seule fois.

Dans les années 60/70, prendre la voiture le dimanche pour sortir de Paris et aller se promener était toujours une joie, et idem pour les départs en vacances : l'occasion et le plaisir de voir de nouveaux paysages, de nouveaux lieux, sans jamais ressentir de l'ennuie.

Les temps changent et les générations aussi certainement !

Dans des monospaces ennuyants à mourir et des Suv qui tanguent à chaque virage c'est sûr que c'est plus que dans une bonne vieille berline à l'ancienne genre Ds ou 504 ou même si pour l'époque c'était pas bruyant c'était moins ennuyant que nos turbos mazouts d'aujourd'hui...

Par

En réponse à Porsche the Best

C'est curieux mais je ne me souviens pas avoir prononcé cette phrase une seule fois.

Dans les années 60/70, prendre la voiture le dimanche pour sortir de Paris et aller se promener était toujours une joie, et idem pour les départs en vacances : l'occasion et le plaisir de voir de nouveaux paysages, de nouveaux lieux, sans jamais ressentir de l'ennuie.

Les temps changent et les générations aussi certainement !

Exactement, le contexte n'est plus le même, l'envie ou la possibilité de découverte lorsque l'on étalait sa carte Michelin et on choisissait l'itinéraire, aujourd'hui prime l'efficacité du parcours le plus rapide d'un point A vers un point B, clim branchée, vitres fermées, écouteurs, tablettes, régulateur, avertisseur de zones à risques, que sais je encore.... Pas de découverte sans être attentif au monde extérieur, éloge de la lenteur, accepter l'imprévu ou se laisser la possibilité de changer de route, de faire un pas de coté; bref l'inverse de ce que l'on fait aujourd'hui. A vouloir être efficace on en devient de moins en moins marrant et l'on a des enfants gâtés qui s'ennuient.....

Par

Merci pour ces informations ô combien indispensables... quelle news..

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire