Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

RXR Protect: les avantages du système ASA (vidéo)

Dans Moto / Equipement

RXR Protect: les avantages du système ASA (vidéo)

RXR Protect revient aujourd'hui dans nos colonnes avec une vidéo on ne peut plus explicative.


C'est David Schuller, patron de la marque, qui nous propose une petite démonstration des avantages de la technologie ASA (sur le modèle Strongflex ) comparée à une dorsale dite traditionnelle faite de mousse et de plastique… les images parlent d'elle même.


Piqûre de rappel


  • Coussin d'air avec technologie ASA avant et arrière compact.
  • Doublure moussée.
  • Revêtement extérieur en Styrène-butadiène.
  • Ventilation frontale.
  • Pompe de gonflage.
  • Poids 900 grammes.
  • Gilet homologué par la FFM.
  • Tailles : L et XL.
  • Coloris : noir ou blanc.
  • Prix public : 229 euros.
  • Kit déco 59 euros.

Pour la France, les protections RXR sont distribuées par Royal Moto France.



Source vidéo: You Tube


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Comme pour ce genre de démonstration habituelle il y a une petite malhonnetteté de la part du démonstrateur, en effet il fait subir l'impact sur les dorsales sans que celles-ci soient fixées (simulation du corps qui participe à la rigidité de la dorsale) et faire valoir que sa protection à air est meilleure. Ce n'est certainement pas par hasard que les tests d'homologation des protection dorsales sont fait avec les dorsales fixées sur des "enclumes"... Les pièces de la dorsale traditionnelle sont articulées pour suivre la colonne, de plus la dorsale est "molle" càd qu'elle n'est pas rigidifiée par le maintient sur le corp du pilote, donc se déforme facilement. On peut comprendre qu'il ne soit pas étonnant qu'une "lame" transversale d'un certain poid vienne casser la pièce de bois de la démonstration. Il faut savoir aussi que lorsque le corps touche le sol c'est sur une grande surface et pas seulement sur un point de contact (comme la démonstration qui rejoint en cela la démonstration du casque choqué par une pointe de fer à 50 kmh de la Sécurité Routière) de ce fait l'efficacité de la protection réside dans le fait que la colonne ne vient pas percuter le sol puisque le choc est réparti sur une plus grande surface que la surface de la colonne. D'ailleurs si la dorsale incriminées ne résiste pas au test alors qu'elle semble homologuée comment le serait-elle? (il y a baleine sous caillou!!)   www.motomag.com/spip.php

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire