Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères

Dans Salons / Salon de Genève

Le salon de Genève est surtout connu pour ses autos extravagantes, ses supercars, ses stands de préparateurs et ses dizaines d'autos de plusieurs centaines de milliers d'euros. Nous avons toutefois choisi d'aller chercher les autos les moins chères du salon afin d'aller à contre-courant de tout ce qui cherche à séduire par la puissance, le luxe et la technologie. Entrer dans le (petit) monde de la voiture accessible à Genève.

Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères

Autant vous le dire tout de suite, il a été très difficile de trouver un Top 10 des autos les moins chères. J'ai donc choisi de me focaliser sur les voitures les moins onéreuses sans forcément tenter d'en trouver au moins 10, tâche particulièrement ardue à Genève où la moyenne de prix flambe allègrement. Du coup, ma logique m'a dirigé automatiquement vers Dacia dans un premier temps, avec un stand complet qui fait la part belle à Genève à la boîte automatique, pour ensuite aller chez Fiat avec la Tipo, Suzuki avec la Baleno et finir chez Tata qui nous sort sa nouvelle Tiago. Coup de projecteur sur les autos accessibles du salon de Genève.

  

 

Dacia : un stand sous les 20 000 € 

Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères
Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères

Ce n'est un secret pour personne, lorsque l'on souhaite une auto accessible, il est très fréquent que nos regards se tournent vers Dacia. La marque roumaine, filiale du groupe Renault, a le vent en poupe depuis quelques années et le style, moins ennuyeux qu'aux débuts, a bien évolué. Le stand Dacia à Genève comportait toutes les autos maison, du Duster à la Sandero en passant par la Logan. Le constructeur inaugurait par ailleurs le lancement récent de sa première boîte automatique. Pour l'anecdote, sachez que même en réunissant toutes les autos du stand Dacia, nous n'arriverions même à pas nous payer la toute nouvelle Aston Martin DB11. Alors pour ce qui est de la Bugatti Chiron, on repassera...

 

Fiat : la Tipo, voiture "essentielle" et accessible 

Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères
Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères

Chez Fiat, c'est bien elle la star. La marque turinoise se relance et dévoile enfin une auto qui n'est pas une déclinaison de la 500. La Tipo, qui reprend le nom de la compacte du début des années 90, était présente sous toutes ses formes à Genève : quatre et cinq portes ou encore break. De l'avis de mes confrères, elle est plutôt réussie sur le plan du style et l'intérieur est tout à fait correct pour des tarifs démarrant à un peu plus de 12 000 €. Là encore, nous restons sous les 20 000 €.

 

Tata : le low cost du salon de Genève

Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères
Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères

L'Indien Tata était présent à Genève aux côtés de Lamborghini, Koenigsegg ou encore Pagani. Un emplacement original pour l'une des autos les moins chères de Genève, à quelques mètres de la Bugatti Chiron à plus de deux millions d'euros. Sur le stand, je questionne un des responsables indiens de la marque sur les tarifs de la Tiago, qui, rappelons-le, ne sera pas vendue en Europe. La réponse est cinglante : "nous ne les communiquons pas pour l'instant". Tant pis, mais il est clair que la petite citadine aux faux airs de baroudeur devrait être très accessible. Sous le capot, le client ne trouvera que des trois cylindres, en essence et diesel. Rappelons au passage que la Tiago devait s'appeler "Zica", mais la mauvaise pub du virus qui se propage à l'échelle mondiale a contraint Tata à revoir ses plans.

 

Suzuki Baleno : la citadine maline

Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères
Salon de Genève 2016 : les autos les moins chères

Avec un prix d'attaque situé sous les 15 000 € et des premiers retours très positifs quant à son comportement, la nouvelle Suzuki Baleno, fabriquée en Inde, ajoute une corde à son arc, en plus du quatre cylindres essence de 90 ch et d'un tout nouveau trois cylindres essence de 110 ch : l'hybridation. Il s'agit d'un hybride très simple basé sur le bloc quatre cylindres avec une toute petite batterie au lithium sous le siège conducteur et un moteur électrique pour une consommation mixte de 4 l/100 km. Pas si mal pour une auto qui se voudra accessible, peu gourmande, généreuse en volumes et particulièrement bien équipée. La Toyota Yaris hybride a en tout cas trouvé à qui parler en Europe.

 

Portfolio (3 photos)

Tata

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bon rappel des qualités de la Suzuki Baleno : la compacte au prix d'une citadine, proposant un niveau technologique très convainquant.

Essai de l'hybride 110 ch attendu pour voir si ce qui est écrit se vérifie sur route.

Par

des voitures de "pauvres" à Genève....on aura tout vu... une provocation pour un salon friqué dans un petit pays qui est une bonne blanchisserie et un havre de paix pour les planqués du fisc

Par

En réponse à roc et gravillon

Bon rappel des qualités de la Suzuki Baleno : la compacte au prix d'une citadine, proposant un niveau technologique très convainquant.

Essai de l'hybride 110 ch attendu pour voir si ce qui est écrit se vérifie sur route.

Dommage que son style soit à la hauteur de son nom...

Par

"Pour l'anecdote, sachez que même en réunissant toutes les autos du stand Dacia, nous n'arriverions même à pas nous payer la toute nouvelle Aston Martin DB11 "

Vous parlez la FRANCE ? :bah: :lol:

Par

Chez tata, les designers ont encore des problèmes au niveau des proportions : comme d'habitude c'est loupé.

Je ne trouve pas la baleno désagréable à regarder et c'est sans doute une honnête proposition, mais elle risque d'être aussi confidentielle que la 1ere du nom.

Dacia reste une réussite inégalée dans le segment du low cost, et sa publicité à "3€ par jour" a de quoi faire réfléchir les fumeurs qui roulent dans une vieille poubelle ! (même s'ls repartent avec une version plus chère !);

Reste Fiat : cette tipo est pour moi la révélation du salon : pas du tout low cost à regarder (elle est même plutôt jolie !), spacieuse et convenablement motorisée pour un usage "normal", assez bien présentée à l'intérieur (les plastiques moussés on s'en fou à ce prix !) et climatisée dès la version d'accès, garantie 3 ans et lancée en France en berline 4 portes essence 95ch à 11990€ ... l'offre est très séduisante !

Concernant le sav dont je garde un minable souvenir, il sera sans doute plus "acceptable" pour ce type de véhicule si la tipo est fiable et le coût d'entretien raisonnable.

En quelque sorte, fiat s'est (re)positionné de façon intelligente sur la voiture "essentielle" ... là ou Citroen s'es planté sur le positionnement du "C4" Cactus !

Par

FIAT TIPO, le meilleur rapport qualité prix.

Sinon Dacia mais faut ajouter des options pour avoir l'equivalent et l'interieur est bcp plus low cost...

Ou bien suzuki...mais pas assez de concessionaire en france dommage.

Par

Rono-dachiasse au même niveau que grosse baleine, tantouze et fiante... Pathétique non? :buzz::buzz::buzz:

Par

Le plus drôle avec cette Fiat, c'est qu'elle ne semble pas avoir à rougir fasse aux autre Fiat qui sont, elles, vendues bien plus cher.

Par

un article spécial pour mou du gland et mini_merde!

Par

A mon avis, vue les prix annoncés de la Baleno , elle sera la premiere victime de la Tipo 5portes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire