Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Salon de Genève 2017 - DS 7 Crossback : tout ce qu'il faut savoir

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

On efface tout et on recommence ? Presque, car DS prend aujourd'hui un nouveau départ avec la présentation du DS 7 Crossback, un SUV familial qui inaugure en série plusieurs technologies et le nouveau design de la marque.

Salon de Genève 2017 - DS 7 Crossback : tout ce qu'il faut savoir

DS, l'inventeur du premium low-cost ? Gamme vieillissante, gros retard technologique, absence de moteurs musclés… La marque semble être à des années-lumière des références du haut de gamme. Surtout, la réalité dans les concessions est déconnectée de la communication officielle, entre le slogan ambitieux « Spirit of avant-garde » et les discours prometteurs des dirigeants.

Mais DS nous demandait de patienter jusqu'à l'arrivée de la nouvelle génération de produits. Il est vrai que le constructeur s'est séparé de Citroën en 2014 et qu'un véhicule demande plusieurs années de conception. DS ne s'est pas simplifié la tâche : plus l'attente est longue, plus le jugement est impitoyable. Il sait donc qu'aucun cadeau ne sera fait à son tout nouveau DS 7 Crossback, qui va devoir se mesurer aux Audi Q5 et Volvo XC60.

Le DS 7 Crossback en bref

- 4,57 mètres de longueur.

- Cinq moteurs, de 130 à 225 ch.

- Version hybride rechargeable au printemps 2019.

- Concurrent des Audi Q5, Mercedes GLC, Volvo XC60…

Design : la concurrence inspire

Émancipé, DS doit se créer son propre univers esthétique. Il en avait posé les bases avec le concept Divine, vu au Mondial de l'Automobile 2014. Le DS 7 Crossback intègre ainsi la nouvelle calandre, aperçue sur la DS 3 restylée, composée d'une grande grille verticale et de quatre moustaches chromées. Les guirlandes de diodes ressemblent à celles vues sur le prototype E-Tense… mais ont l'air d'être maladroitement rajoutées.

Le profil est plus fluide. Certains y verront une inspiration du côté de l'Infiniti QX70. La partie arrière est aussi semblable à celle de la Divine, avec des feux affinés qui adoptent un très bel habillage sous forme d'écailles. Les designers ont fait le choix d'un hayon qui les englobe entièrement, comme sur l'Audi Q5. Ce choix impose la présence de barres de feux additionnelles dans le bouclier, nettement moins élégantes. De manière générale, on retient les contrastes entre l'avant chargé et anguleux et l'arrière plus vide et arrondi.

À bord : chic et technologique

Cinq "Inspirations" seront disponibles pour personnaliser l'habitacle, dont cet univers Opéra.
Cinq "Inspirations" seront disponibles pour personnaliser l'habitacle, dont cet univers Opéra.

À l’intérieur aussi, DS doit se distinguer. Pour l'esthétique, c'est même dans l'habitacle que sa mission est la plus périlleuse, pour trois raisons. Tout d'abord, DS souhaite montrer ce qu'est le luxe automobile à la française. Ensuite il est important de créer un univers immédiatement reconnaissable à bord, comme ont su le faire Audi ou Volvo. Enfin, Peugeot a frappé très fort avec l'i-Cockpit du 3008 !

La présentation du DS 7 Crossback tente d'allier le côté chic classique très parisien à une dimension plus technologique. Il y a ainsi au centre un immense écran tactile de 12 pouces, qui semble flotter. Le conducteur a face à lui une instrumentation 100 % numérique. Ceci contraste avec la montre à aiguilles signée de la maison BRM. Le tout est enveloppé dans des matières nobles : cuir, alcantara, bois véritable… avec parfois un aspect un peu cliquant. Les petits diamants sur les aérateurs semblent en trop. On notera quelques clins d'œil à la DS5, comme la présence des commandes de vitres électriques au centre. DS ne veut pas faire table rase du passé.

Cinq univers seront proposés. DS parle d'inspirations, avec des noms venus de la capitale : Opéra, Bastille, Faubourg et Rivoli. Une ambiance plus sportive DS Performance est aussi au programme.

Moteurs : patience pour l'hybride et les quatre roues motrices

Les feux principaux sont de toute beauté. Terrible contraste donc avec ceux dans les boucliers !
Les feux principaux sont de toute beauté. Terrible contraste donc avec ceux dans les boucliers !
Moteurs essences Moteurs diesels Moteur hybride

- 1.2 PureTech 130 ch BVM 6

- 1.6 THP 180 ch EAT 8

- 1.6 THP 225 ch EAT 8

- 1.6 BlueHDi 130 ch BVM 6 puis EAT 8

- 2.0 BlueHDi 180 ch EAT 8

- Moteur essence 200 ch

+ Deux blocs électriques de 80 kW

- Puissance cumulée de 300 ch.

L'aspect haut de gamme se juge aux puissances proposées. Dans un premier temps, les blocs de plus de 200 chevaux feront défaut. Seule une version 225 ch du 1.6 THP essence va satisfaire les amateurs de puissance. C'est préjudiciable pour l'image mais côté ventes, DS sera capable de répondre à la majorité de la demande. Il y aura pour le sans-plomb le 1.2 PureTech de 130 ch et le 1.6 THP 180 ch. Pour le diesel, il y aura deux niveaux de puissance : 130 et 180 ch. Le DS 7 Crossback inaugurera une nouvelle boîte automatique à 8 rapports.

Reprenant la plate-forme EMP2, le DS 7 Crossback ne sera pas disponible avec une « vraie » transmission intégrale. Pour avoir une version 4x4, il faudra se tourner vers l'hybride rechargeable, qui sera commercialisée au printemps… 2019. Mais le constructeur annonce déjà ses caractéristiques. L'ensemble associera un moteur essence de 200 ch à deux blocs électriques de 80 kW (109 ch) chacun, dont un est monté sur l'essieu arrière (d'où le 4x4). La puissance maximale cumulée sera de 300 ch. DS annonce une autonomie en mode 100 % électrique de 60 km. La batterie est sous le plancher, sans incidence sur l'habitabilité.

Équipements : DS rattrape son retard

Plus on avance dans les chapitres de cet article, plus on se dit que le domaine concerné est important. Car pour gagner ses lettres de noblesse dans le monde du haut de gamme, il faut être à la pointe de la technologie. Autant être clair : DS était à la traîne. Il tente de corriger le tir avec une foule de nouveaux équipements. Surtout, comme le souhaitaient ses dirigeants, plusieurs systèmes sont inaugurés par la marque au sein du groupe PSA.

Les optiques à l'avant intègrent trois modules de diodes qui peuvent pivoter sur 180°. Outre le côté très esthétique de ces phares, il y a un aspect pratique. Le faisceau lumineux varie en fonction des conditions climatiques et de la luminosité. Il s'adapte à la circulation et au tracé de la route.
Les optiques à l'avant intègrent trois modules de diodes qui peuvent pivoter sur 180°. Outre le côté très esthétique de ces phares, il y a un aspect pratique. Le faisceau lumineux varie en fonction des conditions climatiques et de la luminosité. Il s'adapte à la circulation et au tracé de la route.

On trouve ainsi un dispositif de vision nocturne (le DS Night Vision), une aide à conduite semi-autonome dans les embouteillages et sur l'autoroute (le DS Connected Pilot, qui gère la vitesse et le maintien dans la trajectoire jusqu'à 180 km/h) et un nouveau type de suspensions. Le DS Active Scan Suspension fonctionne grâce à des caméras qui scannent à la route, détectent les irrégularités de la chaussée et « préparent » les ressorts/amortisseurs en fonction. Une technologie pas inédite (inventée par Mercedes) mais encore rare. Le DS Park Pilot s'occupe du stationnement, en bataille ou en créneau. La manœuvre est 100 % autonome avec la boîte automatique EAT8.

Gamme et prix : d'abord une série spéciale

C'est désormais une coutume : la voiture commencera sa carrière commerciale avec une série spéciale de lancement ultra-équipée. Elle se nomme "La Première" et sera proposée en Gris Artense, Blanc Nacré ou Noir Perla Nera. Chaussée de roues de 20 pouces, elle sera disponible avec l'essence 225 ch et le diesel 180, couplés d'office à l'EAT 8. Il sera possible de la réserver dès le 7 mars. Mais DS précise que "comme pour une robe de haute couture ou une création sur-mesure, il faudra être audacieux pour l’acheter, patienter pour la mériter et pour en prendre le volant." En clair, pas de livraison avant plusieurs mois. D'ailleurs, le reste de la gamme ne pourrait être vendu qu'à partir de la fin d'année. Aucun prix n'a encore été donné. En toute logique, DS aura des prétentions supérieures à celles de Peugeot. Le tarif de base devrait flirter avec les 28 000 €.

Le coffre annonce un volume de 555 litres. A l'arrière, les passagers profitent d'une banquette inclinable.
Le coffre annonce un volume de 555 litres. A l'arrière, les passagers profitent d'une banquette inclinable.

Quels sont ses concurrents ?

Avec 4,57 mètres de longueur, le DS7 Crossback a presque les roues posées entre deux catégories. Il rend ainsi une dizaine de centimètres aux Audi Q5, BMW X3, Mercedes GLC et Volvo XC60. En revanche, il dépasse en moyenne d'une quinzaine de centimètres les Q3, X1 et GLA. Pas simple donc, mais on le voit plutôt s'attaquer aux plus grands. Et la partie n'est pas facile, d’autant plus que le Q5 vient tout juste d'être changé, le X3 évoluera en fin d'année et le XC60 sera renouvelé à Genève. Le suédois est peut-être le plus dangereux, car il est déjà en tête des ventes en Europe (malgré un âge avancé) et sa refonte devrait le booster, comme cela a été le cas avec le XC90.

Portfolio (28 photos)

En savoir plus sur : Ds Ds 7 Crossback

Commentaires (209)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La CLASSE !!!! :love: :love:

Par

Ça fait plaisir de voir que ça bouge côté Français, rien à dire, c'est propre.

Par

Magnifique !!! J'achète !

Par

erreur, 1.5 bluehdi 130 tout nouveau, HYBRIDE 200 cv + 2 électriques 109 cv = 418 CV ,non ? ou est le 1.2 puretech 156 cv ? très beau SUV, interieur magnifique :))

Par

Très belle auto :bien:

Par

Avant au look chinois, surchargé en chrome. Arrière de style teuton, sans la moindre originalité. Difficile de juger l'habitacle, les photos sont assez sombres... Il semble confortable, c'est déjà ça.

Par

Pourquoi le THP 180 n'est pas proposer sur le 3008 ?

Par

Alors je n'aime pas les SUV et je n'aime pas les Citroën, mais la je suis un peu sur le cul :bien:

Par

Magnifique! Vous avez vu cet intérieur matelassé! Top! Bravo DS!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire