Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Salon de Genève 2017 - Présentation vidéo Kia Picanto (2017) : rhinoplastie

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

En termes de design, la caractéristique qui est la plus importante aujourd'hui chez Kia est le "nez de tigre", ou "Tiger Nose" pour les anglophones. Et c'est justement l'une des principales évolutions de la nouvelle Picanto qui passe sur la table d'opération pour une rhinoplastie et adopte désormais une calandre pleine reliant les deux feux, un signe distinctif des dernières productions Kia. Quelles sont les autres nouveautés ? La réponse dans notre présentation.

Salon de Genève 2017 - Présentation vidéo Kia Picanto (2017) : rhinoplastie

Kia est toujours dans une phase de conquête en Europe et la tâche est ardue pour le constructeur coréen qui doit faire face à une concurrence féroce à différents niveaux : c'est tout particulièrement le cas pour la Rio chez les citadines polyvalentes mais c'est aussi le cas pour la Picanto qui se renouvelle sur une troisième génération qui sent bon la maturité plus que la rupture avec le passé.

 

 

Les habitués de la prédécente mouture n'auront aucun mal à retrouver leur repère au premier coup d'oeil avec cette Picanto si ce n'est sur un détail : l'arrivée d'une sympathique finition GT Line, qui ajoute des jantes spécifiques, des boucliers plus démonstratifs et une double sortie d'échappement. Peut-être un peu "m'as-tu vu" dans la mesure où la Picanto n'aura pas le droit à une version sport, mais cela donne un peu de peps à la mini coréenne qui garde la même longueur que l'ancienne Pincanto (nous y viendrons plus loin).

 

Salon de Genève 2017 - Présentation vidéo Kia Picanto (2017) : rhinoplastie

 

A première vue, cette Picanto troisième du nom n'est donc qu'une bonne grosse mise à jour de la seconde génération. Les évolutions les plus importantes se trouvent à l'avant avec une grille qui s'étire désormais jusqu'aux phares, des feux qui sont désormais plus fins et donnent un regard plus agressif. A l'arrière, notons le retour des feux en forme de crochet, qui siègent au dessus d'un bouclier légèrement retravaillé. Globalement, nous retiendrons que Kia a opté pour une évolution dans la continuité comme ce fut le cas tout récemment sur la Rio. Un choix judicieux, selon nous, dans la mesure où Kia doit encore se construire une image de marque en France et qu'une phase de "repos" pour le design est bénéfique et permet d'instaurer une sorte d'habitude visuelle pour le consommateur. Il restera bien évidemment à voir si l'impact sur les ventes est au rendez-vous... Rien n'est moins sûr toutefois face aux poids lourds de la catégorie, comme les Peugeot 108, Citroën C1, Renault Twingo ou encore Volkswagen Up!.

 

Salon de Genève 2017 - Présentation vidéo Kia Picanto (2017) : rhinoplastie

 

Si le style extérieur n'a pas beaucoup évolué, à l'intérieur, on ne peut en dire autant. La planche de bord un peu vieillotte de l'ex-Picanto laisse sa place à une présentation plus épurée et moderne, arborée d'un écran tactile sept pouces haute définition flottant très à la mode en ce moment dans le monde automobile. Le volant au design d'un autre âge est lui aussi remplacé par un volant trois branches bien plus dans l’air du temps et l'on doit, d’une manière générale, saluer les efforts de Kia dans le style du poste de conduite et dans les assemblages, qui sont à la hauteur de la concurrence.

 

Salon de Genève 2017 - Présentation vidéo Kia Picanto (2017) : rhinoplastie

 

La Picanto est en tout cas très habitable : la longueur ne bouge (3,59 mètres) pas mais l’empattement augmente (+ 15 mm, 2,4 mètres) grâce à la réduction du porte-à-faux avant. Un bon moyen d’améliorer l’espace à bord tout en gardant une auto au gabarit très compact, et de ce point de vue, la Picanto s’en sort très bien (c’était déjà un point fort sur l’ancienne génération). Là où la coréenne fait fort, c'est sur l'équipement : elle proposera (en série sur les finitions hautes) les sièges et volant chauffants, le freinage d'urgence ou encore la recharge des smartphones avec induction tandis que la mise à jour de la navigation est offerte durant les sept années de garantie. Certains de ces équipements, comme la recharge par induction, sont totalement inédits sur le segment.

 

Au lancement, la Kia Picanto aura droit à deux moteurs essence déjà bien connus : le trois cylindres 1.0 de 66 ch et le quatre cylindres 1.2 de 84 ch, tous deux en atmosphérique. La coréenne pourra compter dès la fin d'année sur un bloc inédit, le 1.0 turbo de 100 ch que nous avions redécouvert récemment sur la Rio et qui devrait être très à son aise sur la Picanto. Avec son pack GT-Line au look plutôt agressif, la petite pourrait presque se prendre pour une GTI d'autant plus qu'elle ne sera plus très loin des 110 ch de la Renault Twingo GT... Il ne manque plus qu'une boîte automatique de qualité mais une double embrayage n'est pas au programme pour le moment sur la Picanto.

 

Kia ne nous a pas encore communiqué les tarifs mais ils devraient rester stables par rapport à l'ancienne génération avec une entrée de gamme tournant autour des 11 500 €. Le lancement français est prévu pour le début du mois d'avril.

Portfolio (10 photos)

En savoir plus sur : Kia Picanto 3

Commentaires (28)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Dans la catégorie....et à tarif forcément en cohérence avec ce qui se pratique ailleurs, pourquoi négliger cette proposition, à l'équipement excellent, une planche de bord sympathique, une tablette dans le champ de vision, un coffre plutôt vaste pour la catégorie.....et surtout garantie 7 ans.

Seule la déplorable absence de boite auto moderne est un vrai handicap en zone urbaine.

Par

Mignon petit intérieur, un peu sombre pour moi, mais pas trop austère et pas "Bas de gamme". Le positionnement de l'écran m'a de suite fait penser à la nouvelle Fiesta, et est loin de me choquer, bon enfin ça c'est moi, mais je sais que certains diront "z' auraient pas pu faire autrement"!!

La deuxième génération avait plutôt bien marché de ce que j'avait cru comprendre, j'en ai vu beaucoup plus que des Up! je dois le reconnaître, mais avec une politique tarifaire aussi agressif, un design pas trop mal et tous les équipements qu'elle possède, très honnêtement, il ne faut pas s'en étonner. Kia est en train de se faire une place sur les segments des citadines et polyvalentes, et ça personne ne peut le nier.

Par

A voir ce que donnera la version turbo 100 ch. Mais comme d'habitude avec les voitures de cette catégorie, il y a de fortes chances que le moteur soit bridé par une transmission trop longue avec seulement 5 rapports...

Par

En réponse à -Nicolas-

A voir ce que donnera la version turbo 100 ch. Mais comme d'habitude avec les voitures de cette catégorie, il y a de fortes chances que le moteur soit bridé par une transmission trop longue avec seulement 5 rapports...

Tout dépend l'étagement.

100cv essence turbo ça doit être pas mal sur une caisse aussi légère

Par

...Toujours en retard avec les informations essentielles les Cara-causeurs aka rédacteurs: :areuh: 0-100 km/h en 10,1 s et Vmax 180 km/h sont les chiffres pour le petit tricylindre turbo Kia de 100 ch.

Pas mal en principe (car au niveau des Smart Brabus ou Twingo GT 110 ch), mais toujours en retrait vs. une VW Up TSI avec un poids comparable et de seulement 90 ch (0-100 en 9,9 s et 185 km/h.)

P.S. l'étagement de la BV influence surtout les réprises et beaucoup moins les accélerations.

La logique est simple: 100 km/h sont atteints d'habitude en 2ème, mais les rapports 'hyperlongues" sont les derniers (VI-V-VI).

Par

érate: IV-V-VI sont, évidemment, les rapports 'hyperlongues" des boîtes de vitesses manuelles.

Ontopic aussi: les jumeaux Kia-Hyundai me semblent "germanisés" au niveau du design et c'est une involution selon moi, après une courte période d'originalité coreénne (v. les derniers i30, Rio et aussi les prototypes Cee'd = copie-collés du nouveau i30, donc d'une banalité encore accrue par répétition.)

Bref: pour moi, le style extérieur de la Toyota Aygo reste l'unique signe de courage dans le segment des micro-citadines - même si l'intérieur ne suive pas.

Par

Très jolie ! Une réussite. L'intérieur semble fort bien. En 1.0 T de 100 CV avec boîte DCT 7 SVP !

Par

Cependant, on notera que le design de cette nouvelle version est bien moins original que celui de la précédente ( et ces poignées chromées qui n'ont rien à faire ici ).

Le style Kia du moment est plutôt dans le creux de la vague....

Par

De l'ultra classique, mais bien construit et bien équipée.

Reste à voir pour la conso et l’agrément au volant.

Mais dans le segment des petites citadines,

difficile de faire plus valorisant d'aspect que les petites coréennes .

Cela dit à 11 500 tarif de base,

c'est le seul segment ou les coréens sont plutôt plus cher que la concurrence.

Par

En réponse à Apriori

...Toujours en retard avec les informations essentielles les Cara-causeurs aka rédacteurs: :areuh: 0-100 km/h en 10,1 s et Vmax 180 km/h sont les chiffres pour le petit tricylindre turbo Kia de 100 ch.

Pas mal en principe (car au niveau des Smart Brabus ou Twingo GT 110 ch), mais toujours en retrait vs. une VW Up TSI avec un poids comparable et de seulement 90 ch (0-100 en 9,9 s et 185 km/h.)

P.S. l'étagement de la BV influence surtout les réprises et beaucoup moins les accélerations.

La logique est simple: 100 km/h sont atteints d'habitude en 2ème, mais les rapports 'hyperlongues" sont les derniers (VI-V-VI).

Les reprises sont bien plus importantes que les accélération quand on conduit sur route.

Les boites longues sont la maladie des voitures moderne : quand on a 150 ch, c'est tout juste si on a l'impression d'en avoir 100 avec pas mal de modèles récents. Le couple supplémentaire apporté par le turbo est totalement dilué.

Tout ça pour gagner quelques gramme théoriques de CO² lors de l'homologation...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire