Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Scooters - les mal-aimés… : le point de vue de la FFMC

Dans Moto / Pratique

Scooters - les mal-aimés… : le point de vue de la FFMC

Suite à la publication de l'enquête sur les deux-roues menée par TNS Sofres pour Axa Prévention, la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) s'inquiète des conséquences de la médiatisation de ces résultats.


Celle-ci regrette l'établissement d'un profil du conducteur de scooter qui ne regroupe qu'une partie des usagers, et qui reste loin de la réalité du terrain. En effet, l'étude montre que l'utilisateur type de ce genre de véhicule est un homme quadragénaire, urbain, aisé et expérimenté. Or ce portrait robot est loin de prendre en compte la grande diversité qui existe parmi les scooters, avec le risque de gommer les besoins spécifiques d'une partie de cette population. « On ne répond pas de la même façon à un adolescent en formation qu'à un quadra en entreprise ou à un coursier. » expliquent les Motards en Colère.


Scooters - les mal-aimés… : le point de vue de la FFMC


La FFMC explique que le scooter peut tout aussi bien être une alternative à la voiture ou aux transports en commun, qu'un moyen de gagner en autonomie ainsi qu'en temps et en budget de transport. Chaque forme d'utilisation de ce type de deux-roues correspond à une catégorie de personnes à part entière avec des besoins particuliers. Il faut former les uns, sensibiliser les autres…


Attention donc à l'amalgame, prévient la Fédération qui rappelle qu'aidée de ses partenaires elle « propose depuis plusieurs années des solutions simples pour améliorer l'accompagnement de ces différents conducteurs. »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire