Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sébastien Loeb Rally EVO : le test sur Xbox One et PS4

Publié dans Loisirs > Jeux vidéo

par

Il aura fallu que Milestone perde la licence WRC (le jeu WRC5 est l'oeuvre des Français de Kylotonn) et  se remette d'un peu plus de deux ans de chagrin après le douloureux épisode WRC4 pour revenir sur le devant de la scène du monde du rally avec une bonne nouvelle : la participation de Sébastien Loeb.

Sébastien Loeb Rally EVO : le test sur Xbox One et PS4

Comme toujours les éditeurs dans ces moments là tentent de la jouer évènement unique, une première pour Sébastien Loeb, mais le lecteur amateur de sensation sur console se souviendra du très bon WRC avec Sébastien Loeb Edition 2005 qui nous avait déjà fait plaisir sur PS2 à l'époque, dévellopé par Evolution Studios.

 

Alors ce nouveau jeu de rally Milestone ?

 

 

Les jeux de rallye ne sont pas les jeux disposant des budgets les plus conséquents alors même qu'ils font partie des jeux automobile parmi les plus durs à réaliser. Gérer l'adhérence sur différentes surfaces, créer des circuits tout en longueur qui soient intéressants ou numériser des kilomètres de spéciales (300km ici sur 8 environnements), des décors très variables, un modèle physique qui va se battre contre des rochers, du fossé, des bosse, du verglas, des rebords en neige, bref tous les jeux de rallye sortis ces derniers mois sont des compromis.

 

Personne n'a eu le budget pour faire le Gran Turismo ou le Forza Motorsport de la catégorie. Sébastien Loen Rally EVO met en avant un contenu supérieur à la concurrence, une belle signature et un mode histoire original et réussi.

 

Sébastien Loeb Rally EVO : le test sur Xbox One et PS4

 

Rejouer la carrière de Sébastien c'est possible

 

Le coup de coeur de ce jeu fait plaisir. D'habitude on nous sort les violons de la coopération entre une star et un studio en chantant les louanges du jeu modifié dans le moindre de ses détails par la star. Vrai ou pas, ici Milestone nous offre beaucoup plus et nous mets dans la peau de l'extra-terrestre de la spéciale chrono.

 

Le mode historique vous mets au volant des autos qui ont émaillé la carrière de Seb, vous commencez en 106 rallye, puis de la saxo kit car, de la xsara, etc, tout en finissant par le monstre de pikes peak, la 208 T16 qui nous fait tous rêver et que Sébastien lui même m'a confié convoiter et va récupérer pour son petit garage perso.

 

On ne joue décidément pas dans la même cour, mais dans ce mode de jeu on va donc alterner courses et vidéos où Seb vous racontera quels enjeux se jouaient à ce moment là dans sa carrière. Géniallissime sur 20 comme dirait un youtuber célèbre, ce mode est à essayer absolument pour tous les fans de Seb et ceux qu'un mode histoire ne rebute pas. Je l'ai rejoué deux fois tant les montures sont différentes, les défis variés et le plaisir de revoir les vidéos pour mieux assimiler son histoire sont rafraichissant dans un univers de jeux vidéo qui peinent à installer une ambiance. Quel jeu de voiture vous a raconté une belle histoire récemment ? Aucun.

 

 Bande annonce du jeu Sebastien Loeb Rally EVO

 

L'autre point fort de Sébastien Loeb Rally EVO c'est donc le contenu.

 

Sébatien Loeb Rally EVO, un jeu riche

 

Si vous avez intégré les limitations intrasèques à ces jeux dont on parlait quelques paragraphes au dessus et si vous avez joué à ses concurrents, force est de constater que ce titre est fourni. 300km de spéciales reproduits à l'identique, 8 pays différents, toutes les conditions météos se retrouvent sur la surface au sol, un mode cockpit qui respecte chaque auto et 70 voitures différentes.

 

C'est sur ces dernières que le jeu s'éclate vraiment. Vous allez pouvoir jouer longtemps avant de pouvoir affirmer avoir usé toutes les autos disponibles. La réalité du chiffre 70 cache quelques astuces de comptable avec des voitures aux sponsors qui changent mais au final la variété est folle (liste complète des voitures de Sébastien Loeb Rally EVO), regardez plutôt.

 

Sébastien Loeb Rally EVO : le test sur Xbox One et PS4

 

On parle beaucoup d'Alpine en ce moment et on a droit à la berlinette A110 1600, deux version de l'Audi Quattro sport, toute la panoplie des Citroën de rallye de la Saxo à la DS3, Ford RS 200 et escort Cosworth (pas de RS1800 par contre), Lancia est à la fête avec la Stratos, Delta et Delta S4, Mini, Mitsubishi EVO, Peugeot 106, 205, 206, 207, 208 et même la 405 T16 pour les précommandes et la 504 coupé pour les nostalgiques. Un petit tour en 5 maxi turbo ? Ou une Clio Williams ? Elles y sont aussi. On est gâtés.

 

A côté de tous ces plaisirs, n'oublions pas que sont disponibles des aires d'entrainement pour faire le foufou, le mythique circuit de Pikes Peak, la piste de rallye cross de Lohéac et quatre autres pistes typées X-games ainsi que 8 rallyes qui ne se nomment pas WRC mais font partie des classiques à savoir Monaco, le Mexique, la Suède, l'Australie, l'Italie, la Finlande, le Pays de Galles et bien entendu la France.

 

 

Les voitures spéciales Pikes Peak (la 405 T16 a été offerte aux pré-réservations et n'est pas montrée ici) 

 

Le tableau est-il intégralement rose alors que je parlais des limites de ces jeux qui n'ont pas un budget infini ? Non, clairement pas. Les graphismes pour commencer, ils se veulent réalistes et ne sombrent pas dans l'exagération des reliefs ou des couleurs mais si vous avez regardé les vidéos ci dessus vous aurez remarqué qu'ils sont un peu ternes et plus dignes de la génération précédente de consoles que de l'actuelle.

 

Le son a été travaillé, ça pétarade, ça hurle à haut régime, mais ces derniers ne sont pas assez bien faits et tapent parfois sur les nerfs sur certaines autos. Le mode carrière est aussi vide que tous les autres jeux automobiles, sec, aride, il contraste du coup pas mal avec le mode histoire de Sébastien Loeb, rien de grave mais rien de neuf à ce niveau.

 

Le plaisir manette et volant en main

 

Bon là on parle du plus important, le plaisir de la conduite qui reste le seul sel de ces jeux. Une jante trop loin dans le fossé de la maniabilité et c'est le tonneau assuré pour un jeu mal fait. Ici pas de miracle, le jeu est bon, sympa à jouer, se laisse attraper à la manette comme au volant, mais il ne fait pas d'étincelles non plus.

 

Je m'amuse bien avec lui, j'ai passé plus de dix heures derrière ma manette et mon volant et je le conseille à tous les fans de jeu de rally qui attendent un bon jeu sur console ou sur PC. Reglé au plus dur je l'ai trouvé moins intéressant que Dirt Rally (sorti sur PC, pas encore sur console) et si on le règle un peu plus facilement, il est un honnête concurrent à WRC5, parfois supérieur, parfois inférieur, et très clairement plus dense et complet en terme de voitures et grace au mode histoire de Loeb.

 

Sébastien Loeb Rally EVO : le test sur Xbox One et PS4

 

La vue cockpit et les aides retirées offrent un challenge carrément ardu. Pour un peu que l'on mette l'intellignece artificielle au maximum et il vous faudra bien du temps pour espérer accrocher une victoire d'étape. 

 

Le sous-virage, le sur-virage, la recherche du grip, les transferts de masse, les sauts, tout ceci est sympa à retrouver car ils sont bien plus importants et difficiles à maitriser que dans nos habituels jeux sur circuits, mais tout comme WRC5 il y a un petit truc qui ne colle pas et si on se fait assurement plaisir sur un rallye complet, on a un petit goût d'inachevé quand on éteint la console.

 

Je m'amuse bien, c'est réglable de facile à très difficile, mais à aucun moment j'ai ressenti cette transe quand pendant dix minutes d'affilé je me suis réellement cru en train de sentir cette satanée roue avant intérieure qui m'élargit chaque sortie de virage car mon moteur est trop peu progressif et lui fait perdre ses moyens.

 

Un bon jeu, un mode histoire de Sébastien qui vaut carrément le détour, une difficulté réglable pour tous, jouable à la manette comme au volant, disponible sur PC / Xbox One / PS4 depuis quelques semaines, un contenu apétissant en matière de voitures, mais quelques lacunes et un moteur physique qui ne restera pas dans l'histoire contraitement au héros du jeu. Rallyiste en manque, donnez lui une chance.

 

 

@MasterLudo

 

Testé sur PS4 et Xbox One, au pad et volant Thrustmaster T300RS.

 

Sébastien Loeb Rally EVO : le test sur Xbox One et PS4

Caradisiac a aimé

  • Le nombre de voitures historiques
  • Le mode historique Sébastien Loeb
  • Le mode rally-cross / x-games
  • La présence de Pikes Peak et de la 208 T16, miam
  • Les sons de certaines autos qui pétaradent bien, mettent dans l'ambiance

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les graphismes basiques
  • Les limites du moteur physique pas totalement satisfaisant
  • Le mode multijoueur en ligne, bien trop lent à lancer les parties

Portfolio (13 photos)

Inscription à la newsletter

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Graphiquement c'est vraiment pas ça. dommage. le rallye cross est une bonne idée

Par

roc va être content le magnifique circuit de "l'Autocross" de Lohéac est de la partie :bien:

quelques souvenirs du bon temps ou tous les deux nous avions comme mentor le fantastique et fabuleux Guy de JS :roi:

Par

J'ai pu tester la démo sur x-box one, franchement pas terrible, et très décevant... Bien loin d'un WRC5, bien loin d'un jeu de rallye... On a l'impression que le voiture pivote sur un axe vertical au lieu de tourner, et, même à 40 km/h sans mettre de gaz la voiture dérape et sous-vire bêtement... sur asphalte. D'où la sensation de plus piloter un aéroglisseur qu'un engin en contact avec le sol.

Par

si c'est pour rouler sur du bitume, autant jouer à Assetto Corsa qui a de superbes courses de côte et rally, avec un choix énorme de voitures...

Par

Loeb officialisé ce matin lundi chez Peugeot Hansen pour toute la saison 2016 de rallycross mondial...

Caradisiac à la pointe de l'actu :ange:

Par

En réponse à TDPeugeot

Loeb officialisé ce matin lundi chez Peugeot Hansen pour toute la saison 2016 de rallycross mondial...

Caradisiac à la pointe de l'actu :ange:

Par contre, que devient Davy Jeanney cette saison ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire