Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité routière : 40 % des conducteurs ne coupent pas le fil avec leur téléphone

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : 40 % des conducteurs ne coupent pas le fil avec leur téléphone

L'infraction est connue, la sanction existe, et, pourtant, rien ne semble y faire. Le téléphone portable est une addiction et cette étude semble montrer qu'elle est profonde. Il s'agit de ce besoin constant de rester connecté à son téléphone portable. Selon une étude soutenue par la Fondation MAIF, trop de conducteurs utiliseraient encore leur smartphone au volant.


Une mauvaise nouvelle pour les usagers des eux roues motorisées qui ont besoin de toute l'attention des automobilistes sur la route. Même si les premiers sont aussi dans le lot des dépendants au smatrphone, ils restent tout de même minoritaires. D'ailleurs, l'étude réalisée par l'Institut Français des Sciences et Technologies, des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR) et la Fondation MAIF, dans le cadre du projet TSICA (Téléphone et Systèmes d'information en Conduite Automobile) cible les automobilistes.


Or, 40 % des conducteurs interrogé utilisent encore leur smartphone alors qu'ils sont au volant. Parmi eux, 70 % lisent ou écrivent des SMS, 20 % prennent des photos ou des selfies, 17 % échangent avec leurs amis sur les réseaux sociaux, le tout, en conduisant. Près des 60 % des conducteurs interrogés admettent s'être déjà fait peur au moins une fois, en particulier les personnes qui lisaient ou écrivaient un SMS au volant.


L'étude révèle que les commandes vocales et les kits mains-libres ne sont pas autant utilisés qu'ils ne le devraient. Seulement 60 % des conducteurs qui utilisent un kit mains-libres le font de manière quasi systématique. Par ailleurs, 21 % des conducteurs utiliseraient une application GPS lorsqu'ils sont au volant, 8,5 % des personnes interrogées iraient sur Internet, et 16 % des automobilistes utiliseraient leur smartphone pour écouter de la musique au volant.


Rappelons que l'utilisation directe d'un smartphone sans système mains-libres est punie d'une amende de 135 euros et d'un retrait de trois points sur le permis de conduire.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire