Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité Routière - 400.000 éthylotests dangereux: Voici ceux à ne pas offrir pour Noël !

Dans Moto / Pratique

Sécurité Routière -  400.000 éthylotests dangereux: Voici ceux à ne pas offrir pour Noël !

« Soufflez vous saurez » disait fièrement un slogan d'une sécurité routière qui adoptait, sur les directives d'un gouvernement depuis renvoyé à ses chères études, le principe de l'éthylotest obligatoire dans chaque véhicule. Une mesure destinée à lutter contre l'alcool au volant, un aspect non négligeable de la conduite addictive, véritable fléau de la mortalité routière, n'en déplaise au monothéiste du radar à tout crin.


Oui mais voilà. Sans préparation et à l'adoption record après la suggestion, par un lobby que certains bruits n'ont pas hésité à révéler à ce point intéressé qu'il réunissait les fabricants de l'accessoire, la bonne intention a viré au vaudeville. La ruée du bon citoyen sur le ballon a dramatiquement dégonflé les stocks, ouvrant toute grande les portes aux arnaqueurs de tout poil.


Le résultat, nous l'avons aujourd'hui. Après une enquête portant sur 144 établissements de fabrication, d'importation et de distribution d'éthylotests chimique et électroniques, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a ordonné le retrait du marché de quatre des sept modèles analysés. Ce qui représente tout de même 400.000 appareils, déclarés dangereux, en raison de "leur incapacité à détecter une alcoolémie positive" ou "en sous-évaluant la concentration réelle en alcool".


Résumons : l'éthylotest ne dissuadera jamais un conducteur ivre de prendre le volant. On a forcé l'honnête citoyen à se le payer. Celui-ci apprend à présent qu'il en a peut acheter un qui n'est pas conforme et qu'il va devoir jeter. Personne ne le remboursera jamais de rien. Et on ne sait toujours pas qui s'est gavé au passage. Pour peu, un tel fiasco donnerait presque l'envie de prendre une biture pour tout oublier...


Communiqué:


"Compte tenu des risques graves et immédiats d'accidents de la route qui pourraient être encourus par des consommateurs induits en erreur sur leur alcoolémie", la DGCCRF recommande de ne pas utiliser les éthylotests suivants.


Éthylotests chimiques :


ACON – MISSION BREATH ALCOHOL DETECTOR – Lots n° BAD2060044 - BAD2060056 - BAD2060049 - BAD2070080 - BAD2090030 et BAD2090031


Éthylotests électroniques :


DRIVE SAFETY - DIGITAL BREATH ALCOHOL TESTER réf. 6387


DRIVE SAFETY – BREATH ALCOHOL TESTER WITH TIMER / PERSONAL BREATH ALCOHOL TESTER CLOCK & TIMER / ALCOHOL BREATH TESTER KEYFOB (même modèle pouvant être connu sous trois dénominations différentes)


DRIVE SAFETY - LED BREATH ALCOHOL TESTER ÉTHYLOTEST PORTE-CLÉ réf. 6360


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

c'est du beau!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire