Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité routière: attention aux effets sécondaires de certains médicaments

Dans Moto / Loisirs

Sécurité routière: attention aux effets sécondaires de certains médicaments

A été signée hier une convention visant à augmenter la sensibilisation aux effets secondaires des médicaments sur la conduite. Un package d'information sera présent en pharmacie.


Cette nouvelle campagne d'information déboule en pharmacie avec notamment un kit de communication disponible en officine.


Suite à la signature ce mercredi 22 mars d'une convention signée par Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la Sécurité routière, Benoît Vallet, Directeur général de la Santé (DGS) et Isabelle Adenot, Président du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens (CNOP), le pack d'information inclus une affiche, un film d'animation pédagogique, un dépliant et une fiche mémo pour les pharmaciens, le but étant notamment de remettre en mémoire trois pictogrammes colorés intégrant une voiture (sur fond jaune, orange ou rouge) imposés sur les boites de médocs.


Résultat, jusqu'en février 2020 (soit pour trois ans) les ministères impactés (Affaires sociales et de la Santé, l'Intérieur et l'Ordre national des pharmaciens) doivent sensibiliser les conducteurs aux risques notamment de somnolence découlant de la prise de certains médicaments.


« La signature de cette convention découle de la décision du Comité interministériel de la Sécurité routière du 2 octobre 2015 de « conduire une évaluation des médicaments mis sur le marché depuis la dernière évaluation de 2008 mais aussi des anciens en raison de nouvelles utilisations, par rapport aux risques liés à la conduite d'un véhicule, et conduire une campagne de sensibilisation auprès du grand public. » » souligne le communiqué officiel.


Pour mémoire 3,4% des accidents mortels sont dus à la prise de médicaments et notamment des benzodiazépines (dans la moitié des cas) que l'on retrouve dans les anxiolytiques ou les somnifères.



(Source vidéo: Sécurité routière/ You Tube)


Portfolio (1 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire