Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Sécurité routière : baisse de la mortalité sauf pour les cyclistes

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : baisse de la mortalité sauf pour les cyclistes

Pour le moment, l’été n’est pas si meurtrier que redouté. S’il y a tout de même des gens qui, sur nos routes, sont passés de vie à trépas sous un soleil estival, il y en a eu moins que l’an passé. Ainsi en est-il du bilan d’un mois de juillet qui attend à présent la synthèse du mois d’août. l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière fait ainsi savoir que le nombre de mort sur les routes à baisser en juillet puisque 346 personnes ne verront pas la rentrée contre 356 en juillet 2016. Mais au-delà de ce chiffre global se love une tendance qui inquiète.

D’abord les chiffres généraux : 346 personnes ont été tuées sur la route le mois dernier, soit 10 de moins qu'en juillet 2016 (- 2,8 %). De quoi réjouir Emmanuel Barbe, le délégué interministériel, qui a commenté : "on en est encore à une légère hausse sur les douze derniers mois. On tend vers une certaine stabilisation, et on va tout faire pour être dans le négatif avant la fin de l'année ". Les principales causes d'accident identifiées sont la vitesse excessive et l'alcool. L'utilisation des téléphones pendant la conduite au volant (appels et SMS) est aussi la cause de près d'un accident de la route sur dix.

Certes. Mais le chiffre qui choque est celui-là : d’août 2016 à juillet 2017 la hausse de la mortalité des cyclistes est de plus de 20 % en chiffres cumulés sur douze mois. C’est énorme et cette hécatombe devrait rappeler le même Emmanuel Barbe à ses responsabilités. Ainsi sur le sujet du port du casque à vélo, l’intéressé déclarait : « il y a une pratique du vélo où ce serait difficile à imposer », arguant du fait qu’une obligation pour tous les cyclistes entraverait notamment le nouvel engouement pour les déplacements à vélo suscité par les systèmes de libre-service (Vélib', Vélo'v…) qui se développent depuis une dizaine d'années.

Donc, les inconditionnels de la petite reine sont les nouveaux rois jouissant d’une impunité légitimée par la bonne pensée apaisant une conscience verte écologie, quitte à maculer la chaussée de rouge sang. Le casque nous a été imposé pour notre bien tandis que cette mortalité à bicyclette est versée dans une sécurité routière aux résultats, pour le coup, plombés. Et devinez sur qui on se vengera ? Sur ceux qui rouleront assez vite pour se faire prendre au radar. On pédale dans la semoule.

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire