Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité routière: ce qui va changer le 30 juin

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière: ce qui va changer le 30 juin

On l'avait peut être oublié, mais le gouvernement nous a rappelé la conjoncture à notre bon souvenir. Le 26 janvier dernier, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait promis la mise en place de 26 mesures destinées à faire décliner l'inquiétante courbe de la mortalité routière repartie à la hausse après 12 ans de déflation. Le 30 juin prochain, elles vont entrer en vigueur. Et que l'on ne se plaigne pas. Le ministre a tenu bon face aux croisés du radar et les enragés d'une vitesse autorisée à abaisser. Par contre, il s'est concentré sur un téléphone portable qui n'est pas pour rien dans la remontée des accidents. Entre autres.


Ainsi, avant de partir en vacances cet été, il faudra abandonner son kit mains libres si l'on est au volant de sa voiture. Seule l'oreillette Bluetooth et donc sans fil sera autorisée. Ce qui assure, a priori, de garder les deux mains sur le cerceau mais ce qui ne jouera pas beaucoup sur la perte d'attention déplorée lors d'un appel. Inutile de préciser que cette évolution s'appliquera aussi aux deux roues motorisés. Cependant, on notera que si la mesure est acquise, étonnamment, on ne sait rien de ce que sera la future sanction en cas d'infraction. On parle d'un retrait de 3 points sur le permis. Quant à l'amende, c'est aussi à l'étude. On rappellera que l'usage du téléphone est actuellement puni d'une contravention de 4e classe, soit 135 euros d'amende, et d'un retrait de 3 points.


Par ailleurs, les amendes pour stationnement gênant sur les passages piétons, les trottoirs ou les pistes cyclables passeront de 35 à 135 euros et le taux d'alcoolémie pour les conducteurs novices (moins de trois ans, ou moins de deux ans s'il a suivi la conduite accompagnée) sera abaissé à 0,2 g/l de sang. De même, l'expérimentation de la limitation à 80 km/h, au lieu de 90 km/h, sur certaines routes bidirectionnelle sera également lancée. Les tronçons concernés, au maximum de cinq, font encore l'objet d'un débat.


Enfin, pour les deux roues motorisés, l'arrêté obligeant l'uniformisation des plaques d'immatriculation a été publié le 17 février et celui imposant le port d'un gilet de sécurité en cas d'arrêt d'urgence devrait l'être très bientôt.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire