Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité Routière: la circulation inter files va être testée cette automne

Dans Moto / Pratique

Sécurité Routière: la circulation inter files va être testée cette automne

Elle était réclamée et elle va être expérimentée. La circulation inter-files pour les motos et autres scooters était jusque là simplement tolérée mais elle coulait de source lorsque, dans une circulation paralysée, il devenait évident de vouloir profiter de l'encombrement limité de son deux roues motorisé. Mais il ne s'agira pas de faire n'importe quoi. Voici les règles de l'inter-files, et les lieux d'un test qui va durer deux ans.


En automne, si les feuilles mortes se ramassent à la pelle, la Sécurité Routière ne veut plus relever les motards et scootéristes qui se seraient lancés dans la circulation inter-file sauvage. Alors pour bien comprendre le procédé, elle a décidé de concrétiser une préconisation du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) datant de 2013 à propos de cette circulation. Il y aura expérimentation et celle-ci aura lieu «sur les seules autoroutes et routes à au moins deux fois deux voies, sans croisement, séparées par un terre plein central dans quatre zones: Île-de-France, Rhône, Bouches-du-Rhône et Gironde».


Pendant toute la durée de l'expérimentation, attendue pour le début de l'automne, les motards «pourront circuler entre deux files de véhicules qui sont à l'arrêt ou à vitesse ralentie dans une circulation congestionnée». Mais ils devront «respecter des règles claires, notamment ne jamais dépasser les 50 km/heure et circuler obligatoirement entre les deux voies les plus à gauche de la chaussée. Ils auront également le droit d'utiliser leurs feux anti-brouillard pour être mieux vus». Un décret est en cours de préparation pour préciser toutes les règles de conduite à respecter.


Par ailleurs, sur la chaussée, un dispositif «permettant d'évaluer différents paramètres (mesure de la vitesse des motos et des autres véhicules, positionnement sur la chaussée et calcul de l'interdistance)", pour «connaître l'évolution de la pratique avec précision, avant et tout au long de l'expérimentation» sera mis en place. Le but à atteindre sera « une une baisse de l'accidentalité impliquant des deux-roues motorisés dans ce type de situation».


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire