Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité routière: la commission deux-roues motorisés préconise le gilet jaune

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière: la commission deux-roues motorisés préconise le gilet jaune

Vous pensiez qu'avec le courant d'air d'un changement de gouvernement, le gilet jaune était passé par la fenêtre d'un Conseil national de la sécurité routière qui avait bien besoin d'aérer ses locaux après tant de mois de cloisonnement ? Tout faux, le voici de retour, cette fois par la grande porte s'il vous plaît puisqu'il vient d'être remis au goût du jour par la commission deux roues motorisés. Et à la grande joie, paraît-il, de la FFMC.


Selon Patrick Jacquot, président de ladite commission, les usagers « pourraient ainsi décider de le porter pour être plus visibles lorsqu'il fait nuit, que les conditions météo sont mauvaises ou lorsque leur véhicule tombe en panne.» Notez bien le conditionnel de la phrase, car l'accessoire entrerait bel et bien dans le rayon des suggestions et non des obligations. Une philosophie déjà appliquée à l'éthylotest. D'un autre côté, il fallait bien proposer quelque chose à un ministre de l'Intérieur qui avait placé en liminaire de sa consultation cette statistique implacable : en 2012, les conducteurs de deux-roues motorisés ne représentaient que 3 % du trafic, mais 23 % des personnes tuées sur les routes.


Par ailleurs est revenu aussi sur la sellette la taille réglementaire des plaque d'immatriculation. Un sujet qui tient à cœur à l'incontournable présidente de la Ligue contre la violence routière Chantal Perrichon qui, on s'en doutait un peu, préfère les grosses. « On sait très bien qu'une partie des usagers prennent les plaques les plus petites possible pour tenter d'échapper au contrôle des radars » a-t-elle clamé sur le sujet. On sent bien, dans l'argumentaire, cette volonté de faire baisser la mortalité des usagers des deux roues motorisés...


Mots clés :

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

il est bien connu qu'augmenter la taille réglementaire des plaques va mathématiquement faire augmenter dans les mêmes proportion la taille des plaques non homologuées... commençons par faire en sorte que la taille existante soit effectivement respectée par tous avant de punir ceux qui respectent la loi.

Par Anonyme

 J'ai été verbalisé une fois pour une plaque non règlementaire (sur une 916, c'est beau une plaque qui passe juste entre le dosseret et les pots). Ce n'était pas pour ne pas être "radarisé" mais purement esthétique. Depuis, je respecte la loi. Et d'autre part ce n'est sûrement pas le passage à des panneaux publicitaires qui va faire chuter l'accidentologie des deux roues, (à quand des plaques à l'avant ?).  Augmentez le nombre de radars de feux, et verbalisez le changement de files sans clignotants, ça c'est intelligent.  Pour rappel, on actionne le clignotant QUE et seulement QUE lorsque la décision de changer de direction va être prise et lorsque celle-ci est sans danger afin de prévenir les autres usagers, et non pas, pour dire "attention, je tourne, laisse moi passer".

Par Anonyme

Absolument d'acoord avec Preziozi : Qu'on verbalise plus souvent ceux qui roulent sans mettre leurs clignos ! Le coup de la plaque, ça va bien 5 minutes : aujourd'hui, on a les mêmes partout en europe. Les allemands on des plaques de la même taille que les nôtres...

Par Anonyme

Que des conner... C'est vraiment grave ce qui se passe chez nous !!!

Par Anonyme

 Pour répondre à Skip: non, les allemands ont des plaques moto plus grandes que les notres. En Allemagne elles mesurent 180X200 alors qu'en France elles font 170X130.

Par Anonyme

On pourrait aussi rappeler au ministre de l'intérieur, qu'on ne compare pas des choux et des carottes. Je pense qu'il n'échappe à personne, surtout pas à un ministre compétent, que par construction, les motos n'ont pas d'habitacle et qu'il sera donc toujours plus dangereux de se déplacer à leur guidon qu'au volant d'une voiture. Comparer l'accidentalité d'une voiture et d'une moto, c'est à peu près aussi pertinent que de comparer celle de l'auto et du train. Quant au gilet fluo, il serait intelligent avant de voir débarquer de belles idées bien inutiles, de savoir combien de motards ont été fauchés lorsqu'ils étaient en panne au bord de la route... Et puis, ce monsieur Jacquot, paraît-il patron de la mutuelle des motards et paraît-il de la FFMC (à moins qu'il ne s'agisse d'un homonyme), sait-il qu'une fois qu'on a casé l'éthylotest sous sa selle de moto, il ne reste plus du tout de place même pour un string fluo ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire