Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité routière : le point sur les vitres surteintées

Dans Pratique / Sécurité

Ce ne sera pas la plus évidente, mais ce sera tout de même l’une des mesures qui changeront notre quotidien et notre environnement dès le du 1er janvier 2017. Il s’agit de l’interdiction des vitres teintées sur les véhicules. Le décret précisant cette prohibition est paru le 14 avril 2016 au Journal officiel. Neuf mois après la parution dudit décret les véhicules devront être mis en conformité. L’occasion de rappeler de quoi il s’agit.

Sécurité routière : le point sur les vitres surteintées

D’abord les raisons de cette interdiction : les vitres surteintées peuvent permettre de dissimuler certaines infractions au Code de la route, et notamment des contraventions les plus fréquentes, comme, l’usage du téléphone au volant ou le non-port de la ceinture de sécurité. En outre, elles rendent difficiles l’identification des conducteurs et périlleuses l’intervention des gendarmes et des policiers en cas de contrôle ou d’interception.

Ensuite, la France n’est pas une exception : cette interdiction est déjà mise en œuvre dans d’autres pays européens dont l’Italie, le Royaume-Uni, la Finlande ou encore les Pays-Bas. Elle concerne uniquement le pare-brise et les vitres latérales avant du véhicule, dont le taux de transparence ne devra en aucun cas être inférieur à 70 %. Le taux de transparence retenu correspond aux normes internationales imposées aux constructeurs automobiles.

La sanction est prévue par l’article R.316-3-1 du Code de la Route. En substance, le fait, pour tout conducteur, de circuler avec un véhicule ne respectant pas les dispositions de l’article R.316-3 relatives aux conditions de transparence des vitres est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe : 135€, 90€ si minorée et 375€ si majorée. Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire. L’immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles L.325-1 à L.325-3.

En résumé, l’interdiction s’applique au pare-brise avant et aux vitres latérales avant, les vitres à l’arrière ne sont donc pas concernées. La luminosité sur le pare-brise et les vitres latérales avant ne devra pas être inférieure à 70 %. C’est le conducteur qui sera verbalisable. La sanction sera une contravention de quatrième classe (135 euros forfaitaires) et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Le véhicule pourra être immobilisé jusqu’à mise en conformité.

Il y aura des exceptions d’ordre médical. Le contrôle opéré par les forces de l’ordre s’appuiera d’abord sur une appréciation visuelle puis éventuellement sur la production d’un document attestant du degré de sur-teintage. Si les vitres sont d’origine, elles sont a priori en règle puisque les constructeurs doivent respecter les normes internationales de teinte des vitres avant et du pare-brise. C’est donc bien le sur-teintage avant des vitres et non le teintage des vitres qui est interdit.

Enfin, certains véhicules de personnalités, dont la sécurité est menacée, pourront bénéficier d’exceptions pour éviter de les exposer aux dangers et faciliter ainsi le travail des services de protection. En même temps, comme ils seront bientôt les seuls à pouvoir ainsi rouler, ils seront plus facilement repérables…

Commentaires (59)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Dans le même temps ils auraient dû obliger à mettre un spot de 600 watts dans l'habitacle, en direction du conducteur, pour permettre de ne plus être "dissimulé" la nuit derrière son volant..

Par

En réponse à gxahafair

Dans le même temps ils auraient dû obliger à mettre un spot de 600 watts dans l'habitacle, en direction du conducteur, pour permettre de ne plus être "dissimulé" la nuit derrière son volant..

voilà. Ou alors d'obliger à rouler en décapotable.

Par

Perso je suis plutôt favorable à cette réglementation.

Pouvoir voir le conducteur d'un véhicule est indispensable à l'anticipation de ses actions. Quand un véhicule doit vous laisser le passage à une intersection, vous ne vérifiez pas si le conducteur vous a vu avant de vous engager?

C'est d'autant plus critique quand on est à vélo, les conducteurs ne vous voyant souvent pas...

Par

Idiotie de la règlementation: Les vitre arrières pas concernées.

Pourtant au niveau sécurité c'est là le plus gros problème. Comme on ne voit pas à travers LES vitres arrière et avant lorsque les véhicule situés en amont freine....ben on le sait pas.

Pas d'anticipation.

Et si la voiture à kéké ainsi surteintée à les feux stops en rade ==> gros risque de se l'emplafonner.

Par contre on remarquera en gros que la motivation première c'est de pas pouvoir verbaliser les téléphoneurs compulsifs...On voit donc où est le nerf de la guerre.

Par

Il y aura des exceptions d'ordre médicale : bien !

Par

" Par contre on remarquera en gros que la motivation première c'est de pas pouvoir verbaliser les téléphoneurs compulsifs...On voit donc où est le nerf de la guerre."

Ou tout simplement la source majeure de la stagnation du nombre de morts sur les routes Le Squale.

Et pour ce dont tu causes avant, bien d'accord avec ça...mais bon, vu les palanquées de SUV qui croisent sur les routes, ça ne change pas grand chose niveau sécurité quand à l'anticipation possible par vision véhicule + 1....et si en sus tu roules derière un Evoque...:peur:

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Idiotie de la règlementation: Les vitre arrières pas concernées.

Pourtant au niveau sécurité c'est là le plus gros problème. Comme on ne voit pas à travers LES vitres arrière et avant lorsque les véhicule situés en amont freine....ben on le sait pas.

Pas d'anticipation.

Et si la voiture à kéké ainsi surteintée à les feux stops en rade ==> gros risque de se l'emplafonner.

Par contre on remarquera en gros que la motivation première c'est de pas pouvoir verbaliser les téléphoneurs compulsifs...On voit donc où est le nerf de la guerre.

Si tu ne colles pas, tu vois très très très devant. C'est la même chose si tu anticipes un dépassement. Je hais les gens qui collent sans doubler et je répond à leur agression par une agression : je ralenti, je met les warning, je pile, je met le lave glace, je m'arrête à un feux ou entre des bordures, je sors de voiture et je leur demande pourquoi ils agressent ou pourquoi ils manquent de respect aux autres.

Selon les réactions, il y a le français moyen, poli mais contaminé par les comportements de racaille et qui prend peur dès qu'on vient lui demander de baisser la vitre.

Il y a la connasse divorcée qui transporte son gamin mais qui en a rien à faire des gamins des autres.

Il y a la racaille raciste qui ne respecte pas l'autre car ce n'est qu'un kafir.

Par

Une petite pensée pour Monoski qui devra passer la nuit de son réveillon avec un cutter pour gratter les vitres avant de sa Pigeot....

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Idiotie de la règlementation: Les vitre arrières pas concernées.

Pourtant au niveau sécurité c'est là le plus gros problème. Comme on ne voit pas à travers LES vitres arrière et avant lorsque les véhicule situés en amont freine....ben on le sait pas.

Pas d'anticipation.

Et si la voiture à kéké ainsi surteintée à les feux stops en rade ==> gros risque de se l'emplafonner.

Par contre on remarquera en gros que la motivation première c'est de pas pouvoir verbaliser les téléphoneurs compulsifs...On voit donc où est le nerf de la guerre.

Mouais, pour le coup des feux stop, on peut peut-être se contenter de verbaliser pour défaut de feux stop non?

Pour le fait qu'on ne voit pas la voiture devant, à la limite pourquoi pas. C'est le même problème qu'en suivant un camion.

Pour moi le problème c'est plutôt l'abruti qui s'arrête à un stop mais qui redémarre sans vérifier qu'il peut s'engager (typique du gars au téléphone ou du gars qui rentre du boulot cerveau éteint). Si on ne voit pas le conducteur, ce genre de comportement est impossible à anticiper => accident assuré.

Par

bref lorsque je vais apercevoir les flics je baisserais ma vitre et hop plus de vitre teintée; enfin j'espére que cela passera ! de toute façon les truands armés seront a l'arriére .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire