Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Sécurité routière : le prélèvement autorisé dans les contrôles

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : le prélèvement autorisé dans les contrôles

Cette méthode était plus ou moins déjà expérimentée sur la route depuis plusieurs années, mais le Sénat a décidé aujourd'hui de renforcer encore d'un cran les contrôles routiers. Exit, le prélèvement sanguin et bonjour le test salivaire. Un gain énorme de temps et d'argent et qui est plus susceptible de dissuader les consommateurs de prendre le volant.


Cette simplification vient de l'approbation de deux amendements du gouvernement et de Catherine Génisson du PS. Dans les faits, la gendarmerie fera dans le test salivaire sur l'usager au lieu du prélèvement sanguin, mais ils seront tout de même envoyés en laboratoire pour analyses. La secrétaire d'État à la santé Ségolène Neuville explique que "cette méthode engendre une perte de temps très importante, souvent 3 ou 4 heures, non seulement pour les forces de l'ordre, mais aussi pour l'automobiliste et les médecins des urgences […] Ce prélèvement sanguin peut par ailleurs apparaître assez intrusif pour le conducteur sur lequel il est réalisé alors qu'une autre méthode existe par ailleurs".


La validation de cette nouvelle méthode vient à la suite de l'expérimentation qui a eu lieu de fin d'année 2014 jusqu'à juin 2015 sur 11 départements. Pour rappel, sur l'année 2014, les consommateurs de drogues ont été impliqués 23% des accidents mortels (voiture, deux-roues ou encore piéton).


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Petite question faussement naïve : a-t-on établi, comme pour l'alcool, une corrélation précise entre ce qu'on détecte dans la salive et la supposée dangerosité du conducteur ? A titre d'information, d'après ce que j'ai pu  lire sur le net, le cannabis peut être détecté dans la salive 2 à 3 jours après la prise ; il est assez probable que vous ne serez plus sous influence du cannabis à ce moment-là, mais peu importe, vous serez condamné quand même. En revanche, le LSD, une drogue autrement plus puissante et plus dangereuse, reste indétectable dans ces tests !! Etonnant non ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire