Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité routière: les chiffres d'août ne seront pas bons

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière: les chiffres d'août ne seront pas bons

Il est rare qu'un tel agacement soit distillé sur la place publique avant la parution des chiffres officiels. C'est que ceux-ci doivent être d'ores et déjà mauvais au point que l'on peut craindre des mesures correctives douloureuses. Il en est ainsi des données d'une sécurité routière aoûtienne qui semble exaspérer le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.


« La tendance n'est pas bonne ». C'est ainsi que l'on prévient place Beauvau sur les prochaines statistiques sur la sécurité routière. De quoi mettre d'entrée l'ambiance sur un conseil interministériel promis pour le 2 octobre prochain, une première depuis 2011.


Le ministre de l'Intérieur n'a pas dévoilé les chiffres exacts mais a reconnu qu'ils étaient mauvais. La météorologie clémente du mois d'août, le fait que «beaucoup plus de Français ont pris la route et qu'une minorité de Français se sont comportés en dehors de toute norme occasionnant des accidents particulièrement mortels,» sont déjà les causes avancée. Le remède est aussi mis à jour : « nous avons, pour une partie des Français, un relâchement des comportements », et cette tendance va motiver une plus grande «fermeté».


En juillet, les chiffres n'avaient pas été meilleurs avec 360 morts en 30 jours, soit 58 de plus qu'en juillet 2014 (+19,2%). Cette hausse de la mortalité routière confirmait la tendance enregistrée depuis plus d'un an: les sept premiers mois de 2015 (1.918 morts, +3,8% par rapport à 2014) prolongent une année 2014 qui avait vu le nombre de morts sur les routes augmenter pour la première fois en douze ans (3.384 morts, +3,5%).


On attend donc la suite alors que les tenants du 80 km/h sur les nationales et autres départementales n'ont de cesse de réclamer à être entendu.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire