Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Sécurité routière : les propositions de 40 millions d'automobilistes

Dans Pratique / Sécurité

Sécurité routière : les propositions de 40 millions d'automobilistes

Alors que de nouvelles mesures seront bientôt annoncées par le Président de la République, l'association estime qu'il faut arrêter avec la politique du tout répressif, qui ne fait pas ses preuves. Elle publie un livre blanc dans lequel figure une vingtaine de propositions, voulues populaires et pragmatiques.

Les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons, avec une hausse de la mortalité depuis trois ans. Le précédent gouvernement avait fixé pour objectif de passer sous la barre des 2 000 morts par an d'ici 2020. À moins d'un miracle, le but ne sera pas atteint. L'année dernière, 3 477 personnes ont perdu la vie sur la route. De janvier à juillet 2017, 1 982 décès ont déjà été comptabilisés, soit + 2,6 % en un an.

En réaction, Emmanuel Macron a annoncé il y a quelques jours qu'il présentera en octobre un nouveau plan d'action, déclarant lors de la réception des préfets à l'Élysée : « il faut renforcer l'efficacité de la prévention et de la lutte contre l'insécurité routière ». Il a ajouté qu'il avait demandé au ministre de l'Intérieur « d'engager toute la sphère publique avec des mesures très concrètes ».

L'association 40 millions d'automobilistes tient à participer au débat. Elle présente aujourd'hui son "Livre blanc pour la sécurité routière 2017-2022". Elle est partie d'un état des lieux sans appel : depuis 2015, 81 mesures ont été mises en place par l'État, sans résultat donc.

La volonté de rendre la sécurité routière populaire

Comme souvent, l'association dénonce le fait que seule la répression est renforcée. Selon son président, Daniel Quéro « tout tourne autour du radar providentiel, ce qui irrite au plus haut point les automobilistes. (…) Il faut donc parvenir à changer de perspective et à construire enfin la sécurité routière avec eux et non contre eux ».

40 millions d'automobilistes fait d'ailleurs un constat intéressant : la sécurité routière devrait être populaire comme le sont les autres combats menés pour sauver des vies. Elle écrit dans son livre blanc : « parler de sécurité routière aujourd'hui, c'est avoir la garantie de diviser ». Pour changer les choses, il faut donc prendre en compte les usagers.

Pierre Chasseray, délégué général de l'association, déclare : « On a eu la démonstration ces dernières années que la répression à outrance n'apportait pas les résultats escomptés, nous suggérons donc de prendre le contre-pied (…). Arrêtons d'être impitoyable avec les petites infractions qui ne représentent pas de danger et renforçons les actions qui permettent de lutter contre les véritables sources d'accidents ».

Que propose 40 millions d'automobilistes ?

  • Plus de formation et de sensibilisation

Notamment en matière de conduite sous l'influence de l'alcool ou de la drogue, aux abords des établissements de nuit et dans les entreprises. L'association réclame la création d'un outil permettant de s'entraîner facilement au code de la route, pour se remettre à niveau. Il est aussi demandé de mettre en place un contrôle de la vue régulier.

  • De meilleures infrastructures

En matière de sécurité routière, l'état des routes est une donnée capitale. L'association veut donc que plus d'argent soit alloué aux travaux. Il est de plus proposé de renforcer la visibilité des pistes cyclables et passages piétons et de baisser le prix des autoroutes pour qu'elles soient plus utilisées.

  • De la répression oui, mais plus intelligente

40 millions d'automobilistes n'est pas totalement contre la répression, puisqu'elle réclame par exemple la création d'une police spécialement dédiée à la circulation routière, pour « permettre une présence constante dissuasive ». Mais l'association souhaite que les contrevenants se voient proposer à la place d'une sanction un stage de sensibilisation. Elle renouvelle aussi sa demande de ne pas retirer de point pour un excès de vitesse de moins de 10 km/h hors agglomération. Elle demande aussi la généralisation des nouveaux tests salivaires pour mieux lutter contre la conduite sous stupéfiants et souhaite que les forces de l'ordre accèdent plus facilement à un fichier des assurés pour détecter plus rapidement ceux qui roulent sans assurance.

Mots clés :

Commentaires (62)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Des propositions intelligentes et qui coûteront de l'argent... Elles sont ignorées d'avance...

Par

En quoi ces mesures porteraient des fruits pour le non respect des inter-distances et de l'alcoolémie?

Je crois que Mr. Chasseray vit chez les Bisounours et pense qu'avec de la gentillesse, les problèmes se règleront.

Conduit-il une voiture régulièrement?

Par

- les meilleurs infrastructures c'est enfoncer une porte ouverte, mais franchement je ne trouve pas que nous soyons mal lotis en France, les autoroutes sont irréprochables et le reste n'est franchement pas mauvais, on peut toujours faire mieux mais y'a pas d'urgence pour moi.

- la sensibilisation il faut en faire un minimum mais ça ne sert pas à grand chose malheureusement, c'est un fantasme de notre pays ou on croit qu'on peut raisonner les idiots sans les frapper ...

- la moins forte répression pour les petites infractions, là je suis complètement d'accord, un excès de vitesse de 3km/h n'est pas équivalent à un de 19km/h. Faisons comme les Allemands, 0-10 petite amende (20€)par exemple et pas de point.

Moi je rajoute :

- stage de pilotage obligatoire dans les 3 ans qui suivent le permis, ça permettrait d'apprendre la conduite à un peu plus haut niveau, certain pays le font et la mortalité chez les jeunes a diminué direct.

Et pour financer tous ça, quelques radars en plus (faut faire des compromis hein:bien:) notamment sur des départementales ou le danger est bien réel contrairement aux autoroutes

Par

La seule chose dont je sois sûr c'est que celui qui picole ou fume le chichon sciemment,et prend ensuite le volant,est un trou du cul.

Et que si on veut limiter la vitesse à un endroit donné,ou tout du moins la faire respecter ,sans avoir des gendarmes ou une "nouvelle" police de la route H24 ben on a encore rien fait de mieux qu'une cabine radar,en fait c'est entre les radars que ça se gate,la prévention existe mais certains ne comprennent que le coup de bâton,c'est comme ça.

Par

oui tout est fait pour le radar et non l'automobile , le radar est un pur c*** qui pense qua l'argent , on a presque peur de roulé a cause de cette merde :colere: jamais protégé l'automobiliste mais protéger le radar dans toutes ses forme c sa la nouvelle sécurité routière le but est de restreindre est faire peur a l'automobiliste , le seul moyen de transport libre va revenir au cheval oui c la réalité

Par

En réponse à MotherKaiser

- les meilleurs infrastructures c'est enfoncer une porte ouverte, mais franchement je ne trouve pas que nous soyons mal lotis en France, les autoroutes sont irréprochables et le reste n'est franchement pas mauvais, on peut toujours faire mieux mais y'a pas d'urgence pour moi.

- la sensibilisation il faut en faire un minimum mais ça ne sert pas à grand chose malheureusement, c'est un fantasme de notre pays ou on croit qu'on peut raisonner les idiots sans les frapper ...

- la moins forte répression pour les petites infractions, là je suis complètement d'accord, un excès de vitesse de 3km/h n'est pas équivalent à un de 19km/h. Faisons comme les Allemands, 0-10 petite amende (20€)par exemple et pas de point.

Moi je rajoute :

- stage de pilotage obligatoire dans les 3 ans qui suivent le permis, ça permettrait d'apprendre la conduite à un peu plus haut niveau, certain pays le font et la mortalité chez les jeunes a diminué direct.

Et pour financer tous ça, quelques radars en plus (faut faire des compromis hein:bien:) notamment sur des départementales ou le danger est bien réel contrairement aux autoroutes

tous types de radar direct en destruction , que on arrête de faire peur a tous le monde , la seul solution c passage de permis au circuit hors y a pas beaucoup de circuit en France , après rien de tel qu'un appel de phare ou un coup de klaxons pour rappelé le code

Par

En réponse à REM1X60

tous types de radar direct en destruction , que on arrête de faire peur a tous le monde , la seul solution c passage de permis au circuit hors y a pas beaucoup de circuit en France , après rien de tel qu'un appel de phare ou un coup de klaxons pour rappelé le code

Mais oui t'as raison. Si on forme les gens ils vont arrêter d'envoyer des sms au volant, de coller au cul, de rouler n'importe comment et trop vite.

Je rigole quand je lis que les radar ça fait peur. Quand les gens passent devant un radar à 10 voir 20 km/h sous la limite, c'est là qu'on voit la bêtise de certains.

Par

En réponse à REM1X60

tous types de radar direct en destruction , que on arrête de faire peur a tous le monde , la seul solution c passage de permis au circuit hors y a pas beaucoup de circuit en France , après rien de tel qu'un appel de phare ou un coup de klaxons pour rappelé le code

Rassure-moi, la langue française n'est pas ta langue maternelle.

Par

Ouais en gros ils veulent tout sauf des radars ...

Au niveau des infrastructures, faudra m'expliquer comment on peut vraiment mieux faire a part peut-etre réparer plus vite les nids de poule.

Les Suisses ont un réseau secondaire exceptionnel, mais il faut payer une vignette (certes, soi-disant que pour les autoroutes, mais l'argent va partout), est-on pret à faire payer une vignette en France ?

Par

peut être faudrait il prendre conscience que 3400 morts par an cela représente 0.5% de la mortalité totale et que si on veut sauver des vies, ce qui est honorable, il y a plus à faire en donnant à manger aux millions d'enfants africains qui meurent de faim de malnutrition ou d'absence de soins basiques.

c'est ça le vrai pragmatisme

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire