Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité routière : Lorsque l'amour sera mort [+vidéo]

Dans Moto / Loisirs

Sécurité routière : Lorsque l'amour sera mort  [+vidéo]

Mieux qu'une société de production, la sécurité routière se voit faire des spots par des réalisateurs français de tous bords. Et pour celui-ci c'est Erick Zonca (La Vie rêvée des anges) qui prend les commandes avec « Lorsque l'amour sera mort ». Il aborde les accidents de deux-roues et surtout ce qu'il se passe dans l'entourage.


Au casting, on trouve Elodie Bouchez et Pascal Elbé incarnant un couple en train de faire des courses au supermarché avec ses deux enfants. Il a été créé pour sensibiliser les motards aux dangers de la route (et les autres usagers alors dont l'existence des motards sur la route n'est qu'illusion ?). Le synopsis résume parfaitement l'intention du réalisateur : « c'est une tranche de vie d'un couple amoureux comme au premier jour en train de faire ses courses. Elle remplit son caddie et gère les enfants turbulents pendant qu'il raconte sa journée. De retour sur le parking, le bonheur s'effondre. »


Autant on peut apprécier qu'Erick Zonca montre que les motards sont des gens normaux et comme tout le monde et l'impact qu'un accident peut avoir sur des familles, autant la performance des acteurs et un scénario un peu bateau casse totalement l'effet voulu et donne un lourd sentiment de déjà-vu. Le film sera diffusé dans 600 salles de cinéma et sur internet.


Lorsque l'amour sera mort :



Interview de Pascal Elbé :



Interview d'Elodie Bouchez :



Interview d'Erick Zonca :



Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Pas terrible, le spot. Bien culpabilisant pour les motards, et surtout, très laxiste avec les automobilistes qui renversent les motards. Il n'avait pas mis son clignotant, oui, mais c'est pas grave, car si le motard n'avait pas roulé n'importe comment, tout ça ne serait pas arrivé. Voilà, en gros, le message du film ! Automobiliste à peine responsable, motard coupable ! Et dire qu'on a payé des impots pour ça ! En plus, ça dure 5 min, c'est interminable ! A croire que la sécurité routière a trop de sous. Elle ferait mieux de réparer les routes, que de jeter une nouvelle fois l'opprobre sur une catégorie d'usagers de la route !

Par Anonyme

Fort et bien. ça fait réfléchir...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire