Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité Routière - Mortalité: Une hausse mensuelle contre laquelle la politique de répression en vigueur ne pourra jamais rien

Dans Moto / Pratique

Sécurité Routière - Mortalité: Une hausse mensuelle contre laquelle la politique de répression en vigueur ne pourra jamais rien

Après une salutaire déflation de six mois, dont un effondrement aussi spectaculaire qu'enthousiasmant durant un mois de février au recul historique, la mortalité routière est repartie à la hausse durant ce mois de juillet. 3,6%, c'est la morbide progression enregistrée par rapport à l'année passée, avec 367 décès contre 354 à la même période en 2011. Ce qui fait 13 de plus. Le nombre de personnes blessées hospitalisées a augmenté de 1,7% avec 2 705 hospitalisations, contre 2 659 en juillet 2011, soit 46 de plus. Mais cependant, le nombre d'accidents corporels a baissé de 1,8% et le nombre de blessés de 5,1%.


Que faut-il voir à travers ces chiffres ? Un relâchement des usagers de la route préliminaire à une nouvelle vague d'épuration routière ? Pas tout à fait. D'abord, les autorités reconnaissent que le mois de juillet 2011 avait été exceptionnellement favorable, avec une météo encore plus pourrie que celle qui est actuellement en vigueur. C'est dire. Ensuite, et c'est de loin le plus intéressant, si la mauvaise statistique monte, c'est la faute des piétons et des cyclistes.


La sécurité routière l'avoue : « les piétons et les cyclistes connaissent les hausses les plus significatives de la mortalité routière cumulée sur 12 mois, respectivement 2% et 6%. » Oui, mais sur un an, la mortalité cycliste a augmenté de 10% tandis que celle des piétons a baissé de 4%.


Une tendance qui mérite que l'on s'y attarde. La politique permissive des pouvoirs publics à l'égard de cette population, de la circulation en contre sens au non respect toléré du feu tricolore vient peut être de trouver là ses limites. Par ailleurs, ce n'est pas avec la multiplication des radars et la précarisation du permis de conduire par des contrôles renforcés sur les grands axes que l'on prendra en compte cette dangereuse évolution. Pour autant, parions que l'on y aura droit. C'est tellement plus rentable et démagogique.


Mots clés :

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Faut brider les vélo à 100cv et seulement 34 pour les débutants et les plus jeunes.

Par Anonyme

Alcootest pour les cyclistes et dossards fluo pour les piétons... La je suis sûr que personne ne s'en fichera!

Par Anonyme

ça dépend, s'il pleut tout l'été...

Par Anonyme

Bravo le raccourci, si les piétons et les cyclistes meurent "c'est la faute des piétons et des cyclistes." J'imagine le même article concernant les viols, les enfants battus etc...

Par Anonyme

Un été pourri et un hiver sibérien, voilà ce qu'il nous faut!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire