Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité routière : près d'un piéton sur deux décédés a plus de 65 ans

Dans Pratique / Sécurité

Sécurité routière : près d'un piéton sur deux décédés a plus de 65 ans

Cette statistique remonte à 2015, mais elle est d’une brûlante actualité. Un sénior qui traverse une rue ou une chaussée est en danger. Si près d'un piéton sur deux morts sur les routes en 2015 était âgé de plus de 65 ans, en 2016, parmi les victimes à pied, 49 % étaient âgées de plus de 65 ans et plus d'une sur trois de plus de 75 ans, alors que cette dernière tranche d'âge ne représente que 9 % de la population. Par ailleurs, 87 % des piétons de plus de 75 ans tués sur les routes le sont en ville, la plupart du temps en traversant la rue. De quoi légitimer une campagne de sensibilisation.

Les piétons ne sont pas épargnés dans les indicateurs de la sécurité routière. Sur les 3 469 personnes tuées sur les routes en 2016, 540 étaient des piétons, selon les chiffres provisoires de l'Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR). Cela représente une hausse de 15 % par rapport à 2015, là où la mortalité routière globale est restée stable, avec huit morts de plus entre 2015 et 2016.

Parmi ces piétons, on note une vulnérabilité certaine des séniors. Cette catégorie de population âgée de plus de 65 ans paie notamment un lourd tribut dans les agglomérations. 87 % des piétons de plus de 75 ans tués sur les routes le sont en ville, la plupart du temps en traversant la rue. Il convient donc de réagir.

Et cette réaction est venue des associations Prévention routière et Attitude prévention qui ont lancé un site internet et des ateliers partout en France pour sensibiliser les piétons seniors, "plus vulnérables". Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention routière a insisté : "le constat est préoccupant car la part des seniors dans la population ne cesse d'augmenter, et il s'agit de personnes intrinsèquement plus vulnérables, une simple chute pouvant provoquer plusieurs jours d'hospitalisation".

Un enjeu, lorsque l’on sait qu’en 2035, 30 % de la population française sera âgée de plus de 60 ans. Ce site internet appelé touspietons.fr lancé par la Prévention routière et Attitude prévention propose de tester ses connaissances en matière de sécurité routière des piétons à travers un quiz. Il rappelle aussi, à travers des animations vidéo, les règles de sécurité, les différents aménagements dédiés aux piétons, et les comportements à adopter, par exemple, en marchant avec un enfant.

Par ailleurs, des ateliers de sensibilisation vont être dispensés partout en France. Avec cette opération, les associations Prévention routière et Attitude prévention espèrent toucher directement plus de 30 000 seniors par an.

Mots clés :

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Des caisse maladie à payer en moins au sens dent

Par

Un mort est un mort.

Qu'un jeune de moins de 65ans meurt n'est certainement pas moins grave qu'un vieux de plus de 65ans.

Par

peut être que des passerelles seraient une bonne idée en remplacement de certains passages piétons...mais bon, ça coûte trop cher, n'est ce pas...

Par

Il serait intéressant de connaître la proportion de personnes de plus de 65 ans parmi les piétons victimes d'un accident (avec ou sans blessure/décès)?

Ainsi on pourrait savoir si la surmortalité observée provient principalement d'un risque accru pour un piéton âgée de plus de 65 ans d'être victime d'un accident (suite à une baisse de vigilance, ou une perception altérée du danger), ou bien de la probabilité plus élevée de décès en cas de choc passé cet âge (à cause de la fragilité accrue de l'organisme et de ses capacités de régénération diminuées).

Je suppose que c'est une combinaison des deux, mais dans quelles proportions... :bah:

Par

L'Etat ne se donne pas les moyens de diminuer le nbre de pietons tués. Avec des passages pietons eclaires, mieux places et sans voiture collée le risque diminuerait. Cb de passage pietons place en plein virage, juste apres une priorite a droite ou un conducteur regarde plutot si un vehicule arrive ou dans des ruelles etroites avec des vehicules utilitaires ou haut garés à moins d'1m quand c pas dessus....

Par

rocky en danger :peur:

Par

Mais que fait la police ?!

A quand l'usage du déambulateur et le port du casque obligatoires pour les plus de 60 ans ???

Par

J'ai 70 ans en bonne forme physique et je me déplace á raison de 60 á 70 000 km.an á travers l'Europe et j'ai le regret de constater qu'en France les passages pour piétons, sont de véritables pièges.

Au Luxembourg,en Allemagne,en Suisse ,en Italie,en Espagne,au Portugal,les automobilistes s'arrêtent pour laisser passer les piétons,sauf en France.

Par

Ils traversent n'importe où et sans regarder comme tous les autres piétons de tous âges mais comme ils marchent plus lentement, ils restent plus longtemps sur la chaussée et augmentent leur probabilité d'être renversés. Ce n'est que de la statistique...

Par

Faites gaffe a notre pote en futal jaune a pince ! :peur:

Il est chiant mais on y tient quand même. :oui:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire