Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité routière : une proposition sur le 80 km/h sur le réseau secondaire

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : une proposition sur le 80 km/h sur le réseau secondaire

Nous aurons eu juste quelques semaines de repos avant que la baisse de la limitation de vitesse revienne au galop dans les petits papiers de la CNSR (Conseil national de la sécurité routière). L'info a pointé le bout de son nez mardi soir.



Dans un premier temps, la limitation de vitesse aurait pu être mise en place de manière sectorisée et à titre expérimental. Mais le CNSr ne le voit pas de cet œil-là. Il recommande la mise en place de cette nouvelle limitation sur l'ensemble du réseau à deux voies qui est à 90 km/h aujourd'hui. Cette proposition vient de la commission "alcool, stupéfiants, vitesse" (ASV) qui fait partie des 4 groupes du CNSR.


Selon les experts, cette décision permettrait d'éviter 450 morts par an sur ces routes. Cette recommandation est entre les mains du conseil national qui pourra la remonter entre les mains du ministre de l'Intérieur le 16 mai prochain. C'est Manuel Valls qui prendra la décision ensuite de l'entériner ou non. On le sait déjà partisan de cette limitation car il avait annoncé le 21 janvier dernier sa volonté d'expérimenter dans quelques départements la limitation à 80 km/h sous réserve d'avoir une vraie proposition du CNSR et malgré la pétition de plus d'un million d'usagers contre cette réforme.


L'ASV conseil également de mettre à profit cette limitation également sur les autoroutes qui pourtant offrent les meilleures conditions de sécurité sur le réseau routier. En échange de cet effort, la commission demandera des mesures tarifaires sur le prix des péages.


Cette dernière préconise aussi un martelage de l'information sur la mise en place de la mesure afin « d'en assurer la pédagogie » et la mise en place sur l'ensemble du territoire "pour d'évidentes raisons de lisibilité et d'efficacité". Et pour accompagner le tout, le comité des experts demande une réflexion sur la mise en place d'une telle mesure pour "une évaluation rigoureuse de l'efficacité de la mesure".


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire