Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité routière : uniformisation du panneau radar

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : uniformisation du panneau radar

Les radars existent sous des formes différentes avec de multiples vocations. Une diversité qui s'est aussi matérialisée sur les panneaux les signalant. Une situation que la Sécurité routière a décidé de rationaliser en uniformisant cette signalisation au nom de la simplification. Mais aussi pour mieux dissuader…


C'est en effet au moment de passer commande des panneaux destinés à alerter sur l'existence des radars leurres qu'est venue l'idée d'uniformiser la signalisation. Ainsi, on ne fera plus la différence entre le leurre et le vrai. Mais il est vrai aussi que la démarche permettra certaines économies dans la production.


Concrètement, jusque-là, les 3.100 panneaux radars qui jalonnent actuellement le bord des routes sont composés d'une onde radar pointée vers une moto, une voiture et un camion accompagnés d'une inscription « Pour votre sécurité, contrôles radars fréquents » ou « Pour votre sécurité, contrôles automatiques ».


A partir de mars, les panneaux qui seront installés seront « simplifiés ». Le liseret jaune reste, les symboles de l'onde radar, de la voiture et de la moto aussi, mais le message texte et le pictogramme du camion disparaîtront. Ils seront ainsi simplifiés et plus lisibles et à l'identique des 10.000 panneaux destinés aux radars leurres.


« On a cherché à se concentrer sur la visibilité du panneau. On part d'un visuel bien connu des usagers français mais on l'a simplifié pour le rendre plus lisible », a expliqué le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe.


Il en a profité pour dévoiler le calendrier de mise en place de la nouvelle signalisation : « ces panneaux seront d'abord implantés sur les itinéraires placés sous radars « leurres » (avec la mention du nombre de kilomètres sous contrôle) et sur les zones de chantiers équipées de radars autonomes (avec un rappel de la vitesse maximale temporairement autorisée). A terme, lorsqu'on remplacera les anciens panneaux (de radars fixes), on mettra également ceux-là. On ne le fait pas d'un coup parce que ça aurait un coût de quatre millions d'euros et que ce n'est pas justifié de les remplacer tous d'un coup ».


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire