Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécutité Routière: les priorités 2015 pour faire baisser les accidents

Dans Moto / Pratique

Sécutité Routière: les priorités 2015 pour faire baisser les accidents

Avec une hausse historique de 4% de la mortalité sur les routes en 2014 après des années de baisse, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se retrouve au pied du mur au sujet de la Sécurité Routière. Les associations qui déplorent un relâchement des comportements réclament plus de répression et des radars impitoyables à sanctionner encore plus systématiquement une allure qu'elles voudraient réduire de 90 à 80 km/h sur nos axes secondaires. Heureusement, Bernard Cazeneuve tient bon et se présentera aujourd'hui devant le Conseil national de la sécurité routière avec un plan plus global.


Pour nous, motards et scootéristes, on sera solidaire des piétons qui verront leur passage mieux aménagés pour une meilleure visibilité. Il faut dire qu'ils ont payé un lourd tribut à la mortalité routière en 2014 avec une inflation de 7% des décès. On trouvera bien, aussi, le fait que les estaminets seront plus contrôlés par les préfets afin qu'ils ne libèrent pas dans la nature des viandes saoules prêtes à tuer. Un taux d'alcoolémie minorée à 0,2 g/l de sans pour les jeunes conducteurs est par ailleurs attendu.


Sécutité Routière: les priorités 2015 pour faire baisser les accidents


Mais on se félicitera, surtout, de la chasse ouverte contre les arbres et obstacles latéraux. En 2013, 1 167 personnes ont trouvé la mort après avoir percuté un obstacle. Un tiers des conducteurs ont heurté un arbre, 17 % ont fini dans un fossé, un talus ou sur une paroi rocheuse, et 20 % sont décédés en s'encastrant dans un poteau ou des glissières de sécurité. Le Conseil national de la sécurité routière a suggéré en décembre que l'on supprime, éloigne ou protège les obstacles les plus problématiques sur les axes routiers situés hors des agglomérations. Il estime qu'éliminer ou déplacer un obstacle sur deux épargnerait chaque année 150 vies. Dans chaque département, les préfets feront un état des lieux des obstacles les plus dangereux.


De même, la mise à l'index du téléphone portable est un bienfait. Retrouver des automobilistes attentifs, on ne s'en plaindra pas. Et ceux-ci ne pourront plus se dissimuler derrière des vitres trop teintées puisque la réglementation, à ce sujet, devrait changer. Cependant, on n'échappera pas aux radars. Il n'y en aura pas plus, promis, mais ils seront plus efficaces. Un certain nombre de radars fixes et mobiles seront remplacés par des radars double face. Ceux-ci permettent de flasher un véhicule ou une moto à l'avant et à l'arrière. Enfin, le déploiement de radars chantiers installés au niveau des zones de travaux sera aussi poursuivi.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire