Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Ses débuts en moto.

Dans Moto / Sport

Ses débuts en moto.

Le japonais Hideo Kanaya, premier pilote du pays du soleil levant à avoir remporté un Grand Prix de vitesse dans la catégorie reine (c'était en 1975 lors du Grand Prix d'Autriche disputé sur le circuit du Salzburgring) s'est éteint le 19 décembre dernier.


Né le 3 février 1945 à Kobe (Japon), il se fait remarquer pour la première fois dans le monde des Grands Prix en catégorie 125cc (sur une Kawasaki d'après Continental Circus de Maurice Büla, Suzuki pour Moto Revue…) lors de l'épreuve disputée au Japon. A l'époque, les fans de GP devaient se montrer patients pour connaître les résultats des différentes courses. Ainsi, Moto Revue, dans son numéro 1856 du 21 octobre 1967 ne donne que le classement des différentes cylindrées. On apprend alors que Kanaya a terminé troisième (à un tour) derrière Bill Ivy sur Yamaha et Stuart Graham sur Suzuki.


Quinze jours plus tard, dans le numéro 1858, on a droit à un petit compte-rendu. Le départ est donné alors qu'il manque au moins un tiers des pilotes sur la grille !!! Phil Read, qui venait juste d'arriver du pesage (à l'époque, tout comme les jockeys, il fallait passer sur la bascule), voit alors ses petits camarades de jeu s'élancer… Tout compte fait, on arrêtera la course et un second départ sera donné. Sur les quinze engagés, ils ne seront que six à franchir la ligne d'arrivée…


Ses débuts en moto.


En 1969, il remporte son championnat national dans la catégorie 250cc puis passe chez Yamaha en 1970. C'est en 1972 que sa carrière en Grands Prix commencera vraiment…


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Ah, que de souvenirs reviennent à cette lecture, ce Monsieur était un sacré pilote, discret et efficace, qui savait tourner la poignée dans le bon sens, surtout sur les nouvelles 500 Yam en développement. Merci à lui d'avoir éclairé mes jeunes années. Reposez en paix , Hideo San.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire