Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Seurat Puissance 3: interview exclusive de Franck Javos.

Dans Moto / Equipement

Seurat Puissance 3: interview exclusive de Franck Javos.

Après la visite guidée de la société Seurat Puissance 3 (pour retrouver le reportage, c'est ici), Franck, directeur commercial, répond à nos questions.


Quel est votre objectif principal, votre point fort, votre point faible?


  • Franck Javos (F.J) :"Notre principal objectif est la satisfaction de nos clients.

Nous mettons tout en œuvre pour faciliter la "vie" de nos revendeurs en étant le plus réactif possible, en ayant des services techniques irréprochables, en les renseignant au plus juste, en les livrant rapidement, en étant à leur écoute et en leur trouvant les produits dont ils ont besoin.


Je suis convaincu, qu'aujourd'hui, ce qui nous démarque d'internet, c'est cette notion de service.


Nous sommes tous des consommateurs, et personnellement, quand je rentre dans un magasin et que la personne sait m'écouter, me conseiller et me proposer le produit qui me convient, je ne vois pas pourquoi j'irais ailleurs et pour ça je suis prêt à payer un peu plus cher. Et c'est également notre point fort, cette notion de service.


J'ai une anecdote récente à ce sujet : le lundi avant notre fermeture pour les congés d'août, un revendeur nous téléphone, il était très embêté, il me dit qu'il a un client qui doit partir en vacances le samedi et ce client veut transformer ces roues pour passer en supermotard avec des jantes oranges. Le revendeur récupérait la moto le mercredi, sa question était : si je te fais partir les roues mercredi est-ce que je peux les récupérer vendredi ? Je lui dis bingo. Nous avons reçu les roues le jeudi matin, le soir lorsque je l'appelle pour l'informer que ces deux roues repartaient pour livraison le lendemain matin, je lui demande s'il veux le montant de la facture, il me coupe et me dit : " non car ce que vous venez de faire n'a pas de prix".


Notre point faible, aujourd'hui, c'est notre site web, je n'ai pas le temps de m'en occuper, ceci dit pendant les vacances j'ai bossé dessus et d'ici peu, la société qui nous le développe pourra le finaliser".


Combien de personnes travaillent à plein temps dans l'entreprise? Comment sont-ils "répartis"?


  • F.J: "Lors de la création, nous étions 3. En un peu plus de 2 ans, nous avons doublé notre CA et nous avons aussi doublé notre effectif. Cédric est le dernier à avoir rejoint l'équipe. C'est le préparateur de commande et il s'occupe des réceptions fournisseurs.

Seurat Puissance 3: interview exclusive de Franck Javos.


Auguste est le principal préparateur et monteur de jantes. Chantal s'occupe de la compta et de la saisie des commandes clients. Didier est le responsable technique, il oscille entre les préparations fourches et amortisseurs, les montages de jantes et les renseignements techniques. Maïté, s'occupe de la gestion de l'entreprise et des relations et commandes usines avec certains fournisseurs.


Quand à moi, je réponds à tes questions (rires). Sérieusement, lorsque le téléphone sonne c'est sur mon poste, donc je suis 80% de mon temps au téléphone, pour des renseignements techniques ou autres, pour une partie des prises de commandes, etc… le reste du temps je le passe à répondre aux e-mails et aux relations usines que Maïté ne gère pas ; et au développement de SEURAT 3.


Nous sommes une bonne équipe, très réactive avec une très bonne entente. Chacun est polyvalent donc capable d'aider un collègue".


L'anodisation est-ce un secteur important pour la société?


  • F.J: "C'est un secteur que nous avons beaucoup développé. Il est important car on nous demande beaucoup de personnalisation. En terme de CA, ce n'est pas une grosse partie, mais cela nous aide à vendre des jantes et des roues, donc oui c'est un secteur à ne pas négliger".

Quel est le plus gros secteur d'activité chez Seurat Puissance 3?


  • F.J: "A ce jour, la plus grosse partie c'est HAGON qui est talonné de très près par la division jantes (qui est notre plus grosse progression)".

Marcel et Jeannine Seurat étaient une figure incontournable du Supermotard compétition, quelle est votre politique actuelle?


  • F.J:"Marcel et Jeannine Seurat sont des figures incontournables du monde de la moto tout court. Je ne connais pas d'autres couples à avoir autant œuvrer et mis leur vie au service de la moto et de la compétition moto.

Nous ne représentons pas de marques de motos, du moins pas à ce jour, il n'y a donc pas de légitimité à avoir un ou des pilotes comme ils l'ont vécu. Par contre, nous sommes partenaires de TM Racing France, du Team Pulsion Moto (Kawasaki), de l'Armée de Terre, du Team Samos Racing, du Team Gesnel, David Casteu, Damien Miquel, Ludivine Puy, etc…


Nous les aidons sur le matériel dont ils ont besoin est surtout sur notre savoir-faire. Et nous sommes très heureux des différents titres et résultats que ces teams et pilotes ont pu nous apporter".


Est-ce que les kits tubeless commencent à s'imposer chez Mr tout le monde? Est-ce fiable? Pourquoi un montage uniquement dans vos ateliers et pas chez un concessionnaire lambda?


  • F.J: "Oui nous avons de plus en plus de demandes pour du tubeless. Ce n'est pas toujours réalisable car il faut aussi que les jantes aient le profil pour recevoir les pneus tubeless. Pour ce qui est des montes SM ou route pas de problème, mais c'est plus compliqué pour le TT et seulement deux manufacturiers proposent des pneus TT tubeless à ce jour.

Seurat Puissance 3: interview exclusive de Franck Javos.


Nous avons deux types de système tubeless. Le premier, développé par Alpina, demande de l'outillage spécifique et un savoir-faire pour le poser. C'est un écrou particulier qui fait l'étanchéité. Donc nous voulons que le montage soit réalisé dans nos ateliers, car un mauvais montage entraînerait une fuite et on entendrait dire que le système STS n'est pas fiable, or le système est fiable à condition qu'il soit correctement monté. Le système STS est monté en 1er monte sur certaines motos, il est donc homologué, ce qui en fait le système le plus fiable et au meilleur rapport qualité/prix. Il faut compter environ 230 €uros TTC pour un kit STS monté sur une jante SEURAT 3.


Le second système est le LP Tubeless développé par Laurent PIDOUX (vrai ami de la famille). Début 2010, Laurent souhaitait que son kit ne soit plus posé par les clients, pour les raisons suivantes : mauvais montage = fuites = pas fiable. Encore une fois, ce n'est pas le kit qui est en cause. Mais début juin, Laurent a trouvé une nouvelle matière auprès d'un nouveau fournisseur et nous avons rédigé une nouvelle notice de montage avec plus d'explications et des photos montrant toutes les étapes du montage afin de minimiser au maximum les erreurs de montage.


Donc nous avons décidé ensemble de commercialiser ce nouveau kit avec la possibilité pour le client de le monter lui-même pour 119 €uros TTC public. Ces deux possibilités ne sont pas tellement concurrentes car suivant les utilisations, nous conseillerons plus un système que l'autre".


Le gain en poids sur ce type de montage est-il significatif?


  • F.J:"Et comment ! Par exemple, pour une monte SM, tu gagnes environ 1.5Kg, ce qui implique une diminution de masse en inertie et donc une meilleure maniabilité de la moto, un meilleur grip, une meilleure accélération, un meilleur freinage et un meilleur travail de la carcasse du pneu donc moins d'usure. Une crevaison par pointe devient une crevaison lente, c'est donc moins dangereux. Et cela réduit également la consommation d'essence".

Est-ce que les clients passent directement par toi ou font appel à leur concessionnaire qui à son tour te contacte?


  • F.J: "Nous vendons uniquement aux professionnels motos et accessoires motos et les livraisons se font exclusivement auprès d'un pro.

Ceci pour des raisons éthiques, nous sommes des grossistes, notre rôle n'est pas la vente en direct, nous ne sommes pas là pour "squouizer" nos revendeurs. Cela permet au client final, à l'utilisateur, d'avoir un interlocuteur physique en cas de besoins techniques.


Cependant, tous les jours, nous renseignons et conseillons des utilisateurs et nous décidons ensemble du revendeur qui sera livré. Le client final comprend très bien cette façon de fonctionner et nos revendeurs apprécient ce service".


Ce sont plutôt de vieilles machines qui passent dans l'atelier ou au contraire des modèles flambant neuf?


  • F.J: "Il n'y a pas de règle, il y a des séries en fonction des saisons. Lors des différentes ouvertures de championnat ce sont beaucoup des motos neuves ou très récentes, puis, dès qu'il fait beau, nous avons un peu de tout, ensuite il y a les entretiens et réparations en milieu et fin de saison. Et dans les périodes plus froides, les restaurations, entretiens des motos vintage et préparation concours.

C'est ce qui est bien pour nous, nous n'avons pas de temps mort et nous n'avons jamais le sentiment de faire la même chose".


La folie du supermotard est un peu passée, est-ce que le roadster, le custom ont comblé le vide laissé?


  • F.J: "Certes, il y a une baisse au niveau du SM, mais ça reste une partie importante. Tu serais surpris du nombre de XT ou DR que nous transformons encore aujourd'hui. Et avec notre système de kit SM ou TT, pas mal de clients prennent un 2ème jeu de jantes pour leur moto actuelle, nous faisons beaucoup de roues pour des KTM.

Nous travaillons aussi beaucoup pour les Triumph, Ducati et HD, et nous fournissons beaucoup de préparateurs français et étrangers. Le vintage est également une grosse partie. Il y a encore pas longtemps les vieilles motos étaient au fond des granges ou pour ceux qui s'en servaient il fallait juste qu'elle démarre, mais on ne les entretenait pas.


Aujourd'hui, on veut dans l'état original sa première moto ou la moto qu'avait Papa, voire les deux. Et ce phénomène est vrai pour la route ou le TT. Il n'y a qu'à voir le nombre de courses vintage qui fleurissent et dans la presse les HS vintage ou classic qui sortent, et c'est tant mieux.


Pour faire face à ces différentes demandes, nous nous sommes équipés afin de faire nos propres rayons en acier ou en inox, et nous proposons des jantes en acier inoxydable et des jantes Akront à rebord profil H pour respecter au plus juste ce qui était fait à l'époque.


Nous proposons aussi du microbillage, polissage, chromage, peinture, etc… Notre gamme de jantes, amortisseurs et notre palette de service est très large, ce qui nous permet d'être reconnu comme les spécialistes de la jante à rayons et des amortisseurs. Nous sommes donc très présents en SM, TT, vintage, custom, préparation concours, etc…"


De nouvelles marques arrivent au catalogue, comment se fait la sélection?


  • F.J: "Pour nous, le premier critère est la rapidité et qualité de service du potentiel fournisseur. Nous pensons vraiment que tu peux avoir le plus beau produit au meilleur tarif, mais avec des délais interminables et une qualité incertaine, il vaut mieux ne pas faire cette marque.

Seurat Puissance 3: interview exclusive de Franck Javos.


Encore une fois, nous sommes tous consommateurs. Un consommateur est disposé à attendre un certain délai à partir du moment où il est averti. Mais quoi de plus énervant quand ce délai n'est pas respecté ou alors que tout te reste dans les mains lors de la première utilisation !? Quand tu as un problème de ce type avec un fournisseur c'est toutes les marques que tu distribues qui en pâtissent, car l'amalgame est vite fait.


Avant de rentrer un produit, nous nous positionnons toujours comme un utilisateur et un revendeur. Nous voulons de nos fournisseurs de la réactivité et évidemment de la qualité, le tarif est bien sûr un facteur important, mais quand le service et la qualité sont là, on est disposé à payer le juste prix.


On nous a déjà proposé des produits pas chers, en one shot, mais il n'y avait pas de suivi derrière. Nous avons refusé pour s'éviter pas mal d'emm… et ternir notre image. De toute façon, ce n'est pas notre philosophie. Marcel Seurat disait « je ne suis pas assez riche pour acheter bon marché ». Le consommateur commence à en revenir de toutes ces "chinoiseries" qui cassent arrivées à la maison".


Vous êtes spécialiste des jantes et du rayonnage dans l'hexagone n'est-ce pas un frein pour les autres accessoires?


  • F.J: "Non au contraire, des clients viennent vers nous pour les jantes ou le rayonnage, sont satisfaits du service et en profitent pour grouper leur commande avec nos autres produits..

A travers le service jantes, nous avons étoffé notre catalogue, c'est dans ce département que nous avons apporté le plus de nouveautés : valves tubeless, bouchon de jantes, fonds de jante tubeless ou non, pattes de déports pour frein, gripsters, chambres à air renforcées, jantes carbone, roues Kinéo, peinture époxy, chromage garanti 10 ans, polissage, gravage au laser, rayons et écrous de couleur et les rayons sur mesure".


Quelle est la répartition du chiffre d'affaire?


  • F.J: "Hagon 40%, jantes et assimilé 35%, Magura 12-13%, Yacugar 6-7% (c'est tout nouveau, il faut le temps de le faire connaître) et FG Gubellini 6-7%."

Quel est le délais moyen pour une commande sur des suspensions (entretien et conditionnement)? De jantes?


  • F.J: "Pas assez court. Dans le sens où lorsqu'un revendeur nous envoie des roues ou des suspensions, cela veux dire que dans 90% des cas, il a la moto dans l'atelier qui le pénalise parce qu'il ne peux plus la bouger.

Pour être le plus réactif possible, nous leur proposons de prendre rendez-vous. C'est-à-dire que nous fixons ensemble le jour d'arrivée des pièces pour organiser le planning et de ce fait renvoyer les produits dans les 24-48H, afin qu'ils libèrent leur atelier le plus rapidement possible".


Quelle est la marque qui passe le plus entre tes mains pour un conditionnement d'amortisseur?


  • F.J: "Mise à part nos propres marques, WP Suspension car Didier a été pendant 15 ans le responsable de WP France, ce qui fait de lui un technicien reconnu".

Seurat dans 5 ans, que voudrais-tu développer ou stopper?


  • F.J: "Très bonne question. Il y a des jours où je souhaiterais que l'on soit vraiment une très grosse boite avec beaucoup de personnel et un catalogue de pièces deux fois plus gros que celui de la Redoute. Et d'autres jours, je me dis que l'on y perdrait notre âme, notre réactivité que l'on ne pourrait plus être des spécialistes mais des généralistes. Aujourd'hui, nous sommes une bonne équipe où nous avons plaisir à nous dire « bonjour » le matin et « à demain » le soir. Nous souhaitons garder au maximum ces valeurs. Et puis, je ne veux pas me réveiller un jour en regardant mes enfants en me demandant, qui sont ces deux adultes !?

Ceci dit nous ne souhaitons pas en rester là. Nous allons recevoir à la fin du mois des échantillons de nouveaux produits, nous allons les tester et nous finaliserons le contrat à Cologne.


Nous travaillons avec nos actuels fournisseurs afin de développer de nouveaux produits ou d'apporter des améliorations techniques sur l'existant. Mais pour un industriel, il n'est pas toujours facile de faire les choses dans un temps record, surtout quand ces nouveautés demandent des homologations.


Seurat Puissance 3: interview exclusive de Franck Javos.


Déjà pour début 2011, nous passons de 450m2 de stockage à 1 000m2 au sol. Ce qui va nous permettre d'accueillir nos futurs projets. Aujourd'hui, nous travaillons comme des partenaires avec tous nos fournisseurs. Il y a bien sûr des hauts et des bas comme dans toutes relations, mais nous voulons du long terme. Il n'y a rien que l'on souhaite stopper.


Ce que nous voulons dans 5 ans, c'est continuer à travailler sérieusement sans se prendre au sérieux".


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire