Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Signature de la charte du Parcs Naturel Régional des Baronnies Provençales : Des maires sous « haute » pression

Dans Moto / Pratique

Signature de la charte du Parcs Naturel Régional des Baronnies Provençales  : Des maires sous « haute » pression

Cette information qui nous vient du Codever en dit long sur les méthodes pour faire passer dans les conseils municipaux les signatures des chartes des PRN (Parcs Naturels Régionaux).


Des chartes que certains maires commencent à lire dans leur intégralité semble-t-il, (souvent sur les conseils du Codever) voyant qu'elles sont contraignantes, « sélectives » ou plus encore.


Et pour mieux illustrer le sujet, l'extrait de la lettre reçue par les maires qui refuseraient de signer la charte du futur PNR des Baronnies Provençales est évocateur. Tous ces maires subissent des pressions énormes, le chantage aux finances parfaitement exprimé ne peut que les faire réfléchir.


Une lettre du 13/12/2011 signée par le sénateur de la Drôme Jean Besson, le Vice-Président du Conseil Régional Rhône-Alpes Michel Grégoire, et plusieurs maires et conseillers généraux.


Extrait : « ...nous voulons aussi rappeler à ceux qui refuseront le Parc, qu'ils prendront le risque d'exclure leur commune, leurs habitants, leurs agriculteurs, leurs artisans, leurs associations et toutes les forces vives des actions du Parc, et ceci pour 12 ans. (...) ils se priveront de toutes les sources de financements de projets qui pourront venir des Départements, des Régions, de l'Etat, de l'Europe, et qui passeront par le Parc. »


C'est on ne peut plus clair, nous laissons à chacun l'appréciation de la méthode.


Au jour du 7 mars 2012, dans le périmètre du projet de PNR des Baronnies Provençales, 30 communes sur 98 ayant délibéré refusent d'adhérer à la charte (32 doivent encore se prononcer).


Notons que sur plus de 3000 avis recueillis par la commission d'enquête, 82 % sont défavorables, et cette commission a émis un avis ............. favorable !


Consultez la carte des communes non signataires : ici


Source codever


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Cet extrait choisi ne me choque pas. Il s'agit d'un simple rappel indiquant aux communes qui ne souhaitent pas faire partie du parc qu'elles ne bénéficieront pas des subventions données au parc, pas qu'elles vont subir une pression budgétaire (où est-il précisé qu'elles n'auront plus les subventions auxquelles elles ont normalement le droit ?). 1) il est normal que les mairies en soient informées (elles doivent savoir ce qu'elles vont gagner à signer, mais aussi ce qu'elles peuvent "ne pas gagner" à ne pas signer) --> elles doivent avoir tous les éléments en main pour décider. 2) vu les contraintes que le parc apporte aux communes qui signent, il est normal que ce soit celles qui signent qui bénéficient des aides liées au parc. En bref, on ne peut pas  vouloir le beurre (ne pas adérer au parc), l'argent du beurre (avoir les aides du parc) et se faire la crémière (se faire plaindre de subir une "pression budgétaire"). Docn en l'état, cet article ne prouve rien. Il aurait fallu avoir l'intégralité de la lettre pour se faire une véritable idée sur d'éventuelles pressions sur les communes (ce qui n'est somme toute pas impossible).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire